Quoi de neuf docteur?

« Est-ce que vous avez vécu des violences dans votre vie? »

IMG_5647.JPG
Cassis, France, Octobre 2019

Cette question, je la pose à tout le monde dès que je crée un dossier médical. Bon quasi tout le monde, des fois j’oublie et clairement je ne devrais pas. Mais c’est comme le tabac, des fois j’oublie.

La semaine dernière, je remplaçais et puis mes collègues m’ont dit « c’était toi en consultation mercredi?« 

J’ai flippé ma race, je me suis dite « Putain, est-ce que j’ai merdé? je vais encore avoir un pb? il faut vraiment que je prenne des vacances!« 

J’ai répondu un oui tout faible. Oui c’est moi qui faisait la consultation mercredi.

Et mercredi, j’ai reçu une femme, des femmes. À qui j’ai posé cette question :

« Est-ce que vous avez déjà vécu des violences dans votre vie? Est ce qu’on vous a déjà tapée, frappée, violée, harcelée, insultée? » De façon fluide et naturelle.

1 fois sur 5 on me répond Oui (ce sont mes stats et les stats de la planète à peu près), 4 fois sur 5 on me répond Non.

Quand on me répond Oui, je demande quel type, si c’est fini, si ça va, si elle veut en parler, si elle en a déjà parlé et je rappelle que là où je travaille on peut en parler.

Quand on me répond Non, je demande « Tout le monde a été gentil avec vous?« 

Là j’ai des oui, des sourires, des bouches qui se pincent, des grimaces, des « mouais », tout sorte de choses.

Mercredi dernier, Mme M m’a répondu Non puis Oui. Elle venait pour une pose de DIU qui s’est très bien passée et puis elle est partie.

Et puis elle a envoyé un mail pour raconter son histoire, son histoire de violences, pour dire que cette question lui avait permis de repenser à des choses qu’elle avait vécues et qu’elle ne voulait plus être dans le déni et qu’elle nous remerciait.

J’ai pleuré et là tout de suite je pleure encore et je souris.

J’ai partagé cette info avec ma petite avec qui on a fait une thèse (géniale) sur justement les violences sexuelles et sur l’intérêt du dépistage systématique. Notre directrice de thèse nous avait dit que la thèse nous changerait…Moi elle m’a apporté une amie en or, un boulot que je fais pas trop mal et du baume au coeur quand je reçois ce genre de témoignage qui me montre que ça sert à qqch.

Alors ce jour là, je me suis promis de faire ce travail encore longtemps et de le faire du mieux que je peux.


Aujourd’hui, j’ai consulté, j’ai vu 5 femmes, j’ai eu 1 oui, un viol il y a plusieurs années. On en a parlé, de l’impact que ça avait eu sur sa vie sentimentale, sur sa vie sexuelle, sur sa confiance en elle, sur sa confiance en l’autre.

Et puis aujourd’hui, j’avais une étudiante qui m’a dit : « Pourquoi tu poses systématiquement la question?« 

J’ai répondu « Pour avoir des réponses« 

Parce que quand on ne cherche pas, on ne trouve pas, quand on n’est pas à l’écoute on passe à côté, parce que poser la question ça ouvre une porte et parce que taire les violences c’est laisser souffrir les femmes…

Love

PS: Si tout le monde n’a pas été gentil avec toi, il y a des gens pour t’aider et t’écouter

PS2: J’utilise cette phrase qui peut être considérée comme infantilisante, parce que souvent derrière le mot violences, on s’imagine le scénario avec les côtes fracassées, le viol brutal dans un parking par un inconnu alors qu’il y a tout le reste, la violence insidieuse, la violence progressive, la violence dans son propre lit. Alors que c’est plus facile d’identifier qqn qui a manqué de gentillesse, d’amour, de respect.

PS3: Je t’annonce que j’ai survécu à mon mois d’octobre avec BRIO cette année! Pas de coeur brisé, pas de burn out, pas de remise en question, pas de déménagement.

Quoi de neuf docteur?

« Ouais mais il est pas sexy le slip tu imagines un mec se déshabille et tu vois ça » ou la contraception testiculaire

fc49a038-9a78-4fd2-89f8-8a87efbc78d7
Ci dessus un petit chien portant un slip, aucun animal n’a été maltraité pour cette photo

 

Si tu me suis sur Instagram ou qu’on se connait dans la vraie vie, tu sais probablement qu’il s’est produit plein de changements dans ma vie professionnelle.

Tout d’abord j’ai quitté un de mes centres non fonctionnels où j’avais qq problèmes avec mes collègues.

J’ai donc cherché à remplacer cette consultation et puis j’ai fini par atterrir là où en fait je devais atterrir parce que tout a convergé vers cet endroit : Le Planning Familial.

C’est à dire travailler en militant, militer en travaillant, être payée pour militer et travailler. Avoir des collègues qui s’y connaissent, qui comprennent les problématiques, qui sont novatrices.

Bref donc je suis tombée dans la marmite et j’ai découvert la CONTRACEPTION TESTICULAIRE (dite MASCULINE)

 

Je dois t’avouer plusieurs trucs :

  • j’y connaissais rien
  • je restais persuadée que personne n’allait adhérer ni les mecs ni les nanas

 

Alors j’ai commencé mes consultations et j’ai vu que ça fonctionnait, que ça marchait, que des mecs venaient, que des couples venaient.

Alors j’ai commencé à en parler autour de moi, à des mecs, à des meufs, à tout le monde, j’ai fait des posts, j’ai montré des photos mais rien de très officiel parce que je ne me sentais pas légitime (lol après tout hein c’est pas comme si j’avais une consultation par mois dédiée, syndrome de l’imposteur sors de ce corps)

Et puis cet aprem je suis tombée sur un article sur la charge mentale de la contraception. Qui expliquait que ouais bien souvent c’était aux femmes de prendre le rdv, de subir la contraception, de la payer, de vivre les effets secondaires, de gérer les échecs et les oublis. J’ai donc partagé pour avoir des retours.

Et là… « Ouais mais moi ça me rassure de devoir gérer ma contraception » « si c’est l’homme qui s’en charge c’est pas sûr il peut oublier » « et puis à part le préservatif, il y a quoi comme alternative? »

Je ne vais pas te mentir, j’ai été pendant longtemps en couple avec un mec qui était capable de sortir de chez lui sans chaussettes donc se charger de notre contraception…No Way. Sauf que ce mec n’était pas un homme c’était juste un gamin. Je suis désolée mais il faudrait arrêter :

  • De mettre tous les hommes dans le même panier (oui c’est bien moi qui écrit cet article, non je ne suis pas en train de faire un AVC)
  • De croire que les hommes sont des imbéciles qui ne sont pas capables de SE gérer et de gérer une contraception

Le mec qui m’a fait changer d’avis sur la contraception testiculaire c’est Léo.

Léo a 19 ans et Léo se contracepte depuis 6 mois avec de la contraception hormonale par injection.

Léo est en couple depuis 1 an avec une meuf qui ne supporte pas les hormones, elle tombe en dépression, elle a des migraines, elle a une libido qui frôle le -1000, elle prend beaucoup de poids bref ça la flingue. Elle a posé un DIU au cuivre malgré son endométriose bien cognée qu’elle a expulsé de surcroît. Donc Léo en homme responsable de sa vie sexuelle et de sa contraception a proposé de s’en occuper et de se contracepter.

Donc toutes les semaines, Léo se fait faire une injection hormonale malgré la douleur (supportable), malgré ses +2 kg de fesses musclées, malgré la contrainte de prendre RDV chez l’infirmière parce qu’en fait…ben Léo est un homme responsable (je rappelle que Léo a 19 ans)

Donc si Léo peut faire ça…Si Léo a pu voir la détresse de sa copine…Si Léo peut « endurer » la contraception pour garder une vie sexuelle sans procréation…Si Léo ne loupe aucun de ses rdv et gère son emploi du temps…je pense qu’il faut un peu arrêter de prendre tous les hommes pour des imbéciles. (Même si bien sûr il y en a…je conçois)


L’autre jour, je discutais de ma propre contraception avec qqn en expliquant mes dilemmes internes, que je vais te partager même si tu t’en fiches :

  • La contraception oestroprogestative remboursée par la sécu soit me défigure le visage, soit me donne des mastodynies (des seins vachement douloureux) soit des migraines de malade.
  • J’ai peur de l’impact écologique de la contraception hormonale, genre si les hormones passent dans mon urine qui est déversée dans l’océan puis dans les poissons qui n’ont rien demandé
  • La contraception par DIU (Dispositif Intra Utérin ou le stérilet nom que je n’aime pas) au cuivre: au bout de combien de temps tu te dis « ok cette relation est assez durable pour que je me fasse poser un truc long » (réponse: Alors déjà tu ne connais pas la date de fin de ta relation donc ça ne veut rien dire durable, au bout de 13 ans, les gens se séparent tout autant et puis après ouais peut etre que c’est pas viable mais j’ose espérer que tu auras tout de même une vie sexuelle en 5 ans de validité de ton DIU)
  • la contraception dite « naturelle » ne fonctionne pas avec ma « dystrophie ovarienne » comme me l’a dit la gynéco (il va falloir que je te raconte la dernière gynéco que j’ai vue, j’ai l’impression d’être dans un sketch et depuis je me suis mise au stretching pour m’auto examiner)

Bref donc devant tant de problématiques, j’en ai discuté avec qqn qui a proposé une solution l’incluant et une potentielle discussion. Et j’ai trouvé ça cool!


Il y a qq semaines, sur le compte Instagram Tubandes (génial au passage), il y a eu un témoignage qui m’a rendue vachement triste. Il s’agissait d’un homme en couple depuis longtemps qui expliquait que sa copine avait un DIU qu’elle avait fait retirer sans l’en informer des mois auparavant et que du coup elle lui annonçait la grossesse alors qu’elle était au courant de son non désir d’enfant à lui. Je me suis demandée dans quel monde vivait-on. Et du coup, j’ai commencé à militer activement pour la contraception testiculaire pour que les hommes puissent assurer leur non désir d’enfant d’une part et que la charge mentale contraceptive puisse être plus équitable d’autre part.

 

Du coup, je vais te parler des options qui existent à l’heure actuelle en France. Si tu es porteur.se de testicules voilà ce que tu peux faire :

  • La vasectomie :

Procédure chirurgicale qui consiste à couper les canaux déférents. (non ce n’est pas une castration, tu gardes tes testicules). De façon très raccourcie : le sperme c’est un mélange de sécrétions de la prostate + sécrétions de la vésicule séminale + Spermatozoides produits dans les testicules.

Male_anatomy-fr.svg.png
Localise le testicule, le canal déférent, la vésicule séminale, la prostate puis le méat urétral. Ce qu’on coupe c’est le tuyau marron clair uniquement

Le but étant donc de couper les canaux déférents (2 testicules donc 2 canaux déférents) qui servent à amener les spermatozoïdes de tes testicules aux restes des sécrétions afin de former le sperme qui va ensuite passer par l’urètre et être évacué lors de l’éjaculation. Ce qui veut dire que TU GARDES DU SPERME, juste il n’y a pas les spermatozoides dedans (tu ne tires pas à blanc comme iels disent). Comme pareil on ne coupe rien d’autre, tu gardes une érection, bref tu gardes tout. C’est une intervention dite « définitive » mais il y a des cas de réversibilité et quoi qu’il arrive, on va te proposer de mettre aux frais du sperme au cas où « tu changes d’avis » pour aller en procréation médicalement assisté.

Comme toutes les chirurgies définitives, il y a une galère administrative : d’abord il faut trouver qqn qui sera ok pour te le faire….ensuite il y a un délai de réflexion de 4 mois. Sache par contre qu’il n’y a pas besoin d’accord de ta compagne (ni dans le cas d’une ligature des trompes, je ne sais pas pourquoi ça reste encore dans les mentalités) et que ce n’est pas efficace tout de suite, il faudra attendre 3 mois pour que ça le soit (valable pour toutes les méthodes parce que pour produire un spermatozoide ça prend 3 mois- 72 jours en réalité- donc si la machine est déjà lancée on ne peut pas l’arrêter

Vasectomie par ARDECOM

Petit témoignage de Fab de Madmoizelle qui l’a fait

  • La contraception hormonale

Elle consiste à administrer une dose de testostérone toutes les semaines en intra musculaire pour faire croire à ton cerveau que tu produis déjà beaucoup trop de testostérone et que donc ce n’est pas la peine d’en produire de nouveau (ça s’appelle le rétro contrôle négatif). Et si pas de testostérone = pas de production de spermatozoides.

Qui dit hormones dit Contre indications : en gros, si tu es en surpoids, si tu fumes, si tu bois, si tu as des antécédents relous dans ta famille ou que toi même tu as déjà eu des pb : C’EST MORT (comme pour les personnes avec des ovaires et utérus d’ailleurs) ah et petite info…t’auras du coup pas droit non plus au Viagra quand tu seras vieux…sorry!

Qui dit hormones dit Effets secondaires : troubles de l’humeur, prise de poids (plutôt du muscle, Léo était content il a pris des fesses et il a changé de taille de boxer), acné, tout comme nous quoi encore une fois. Et comme encore une fois pour nous, c’est personne dépendante, toi ça peut t’aller tout comme ça peut ne pas aller à ton.a voisin.e.

Qui dit injection dit piqûre donc soit infirmier.e, soit ta copine, soit toi-même.

Le protocole est validé pour 18 mois parce qu’il n’y a pas eu d’études allant plus loin pour vérifier la réversibilité.

Et comme dit en haut, ça prend 3 mois pour que ça fonctionne (le temps d’arrêter toute production de petit spermatozoïde). Tout comme pour la vasectomie, tu gardes ton sperme (je précise parce qu’on me pose cette question à chaque consultation). Il y a des cas de non répondeurs : 20%, si ça ne fonctionne pas, on arrête. Si ça fonctionne, tu continues et on vérifiera de temps en temps que ça fonctionne bien.

C’est toutes les semaines, c’est pas remboursé par la sécu mais ton.a pharmacien.ne des fois n’est pas super regardant.e sur le « Hors AMM » donc ça passe de temps en temps sinon c’est moins de 10€ l’injection. (par contre l’infirmière.e c’est remboursé). Après c’est un coût mais comme ta superbe pilule 3e géné qui ne va pas te flinguer ton visage avec ton acné non remboursée donc ça peut rentrer dans un budget sexe. (pour rappel : un enfant ça coûte cher apparemment)

Contraception hormonale par ARDECOM

  • La contraception thermique 

En fait elle porte mal son nom parce que du coup les mecs ont peur que « ça chauffe » alors qu’en réalité ça ne chauffe pas du tout. En tout cas toi tu n’as pas chaud.

Est-ce que tu t’es déjà demandé.e pourquoi les testicules sont pendants, pourquoi c’est à l’extérieur du corps et pas à l’intérieur comme les ovaires?

En réalité c’est pour justement permettre la spermatogenèse (production de spermatozoïdes). Pour fabriquer des spermatozoïdes, les testicules ont besoin d’être à une température plus basse que le corps humain. C’est d’ailleurs pour cette raison, qu’on vérifie que les testicules des enfants sont bien descendus et sinon on opére pour éviter la stérilité.

Le fait d’avoir les testicules dans le scrotum, donc à l’extérieur du corps, permet d’être à une température avoisinant les 35° et donc de permettre la spermatogenèse. (d’ailleurs j’ai appris, n’ayant pas de pénis, que qd il fait chaud  et que certain.e.s porteur.se.e de testicules transpirent, le scrotum descend pour garder les testicules au frais)

Bon bref, du coup c’est dehors et en bas pour être au frais et permettre aux spermatozoïdes d’être produits. Donc réflexion, si on augmente la température, on empêche la production des spermatozoïdes. Bon certains ont voulu vraiment inventer des slips qui chauffaient de façon thermique avec des batteries. Nous ne recommandons pas cette technique n’ayant pas de recul dessus par contre en remontant physiquement les testicules dans les canaux inguinaux (donc à l’intérieur du corps), les testicules sont donc à 37,5 et cela bloque la spermatogenèse. (je t’avoue là tout de suite que si j’avais des testicules, je m’amuserais toute seule à les faire rentrer). Pour cette remontée physique, 2 techniques

  1. Le slip ou boxer chauffant ou jock strap (remonte couille)

Un dispositif de tissu disposé d’un trou pour faire passer le pénis et le scrotum (depuis tout à l’heure je parle de scrotum, je ne sais pas si tu sais ce que c’est, c’est la bourse, la peau autour des testicules) SANS LES TESTICULES. Le fait de faire passer le scrotum, les testicules n’auront donc plus de possibilité de rester dedans et vont donc aller se loger là où il y a de la place : les canaux inguinaux.

ectopie.jpg
Promis, ça fait pas mal!

À la base c’était fait à Toulouse, sauf que bon tu ne vas pas prendre le TGV pour fabriquer ton slip. Il y a plusieurs associations qui peuvent t’aider à les fabriquer en fonction d’où tu es notamment ARDECOM (à Paris). Après les plannings de Marseille et d’Orléans s’y mettent. On espère que bientôt ils seront commercialisés pour que ce soit plus facile d’accès.

 

Bon par dessus tu peux mettre un autre sous-vêtement , histoire de ne pas avoir ton pénis qui traine et qui se fait attraper par ta fermeture éclair. Mais en soit ce n’est que mettre un slip…

L’utilisation est assez simple du coup: porter ce slip (tu peux en fabriquer plusieurs d’un coup hein, l’hygiène c’est important) tous les jours et 15h par jour tant que tu veux un effet contraception. (le protocole est pour l’instant validé pour 4 ans pareil on s’inquiète pour votre réversibilité alors que bon ce n’est que des décennies après qu’on s’est posé la question de « tiens les femmes sous pilule elles font des enfants comment après? » bref c’est pas le débat)

L’effet est obtenu au bout de 3 mois comme pour toutes les méthodes. Il y a des gens qui ne répondent pas : 20% encore, si ça ne fonctionne pas on arrête, sinon on continue.

Il y a 0 effet secondaire. Promis, juré, PAS DE DOULEUR

Il y a qq contre-indications : si on a du te descendre les testicules gamin, parce qu’on te les a fixés du coup donc ils ne peuvent pas remonter dans les canaux inguinaux. Si tu as eu des chirurgies d’hernies inguinales du coup, si tu as déjà eu des torsions de testicules. En gros si un.e chirurgien.ne s’est déjà approché.e de ton paquet c’est mort.

 

2. L’anneau : Androswitch

C’est le même principe que le slip, sauf qu’au lieu d’avoir le tissu, tu n’as que l’anneau où tu fais passer le pénis et le scrotum. C’est pour les gens qui ne portent pas de boxer/slip/caleçon, pour les gens qui veulent aller à la plage l’été, bref pour que tu sois un peu plus free!

Même utilisation : tous les jours, 15h/jour, tant que tu souhaites te contracepter (pareil protocole pour l’instant 4 ans)

Même contre-indications : les opérations, on rajoute les gens avec des problèmes de peau. Si tu fais des allergies cheloues, de l’eczéma et tout, le silicone contre ta peau non stop c’est peut-être pas top.

Même temps d’attente pour voir l’efficacité : 3 mois

Par contre il s’achète sur internet 37€, il est en silicone, il y a des tailles de XS à XL donc viens pas nous dire que ton pénis est trop large sinon vraiment on demande à voir. Ah je précise que tu n’as pas besoin de t’épiler/raser pour pouvoir l’utiliser (apparemment c’est une question fréquente)

Pour acheter l’Andro Switch

Contraception thermique par ARDECOM

Vidéos pour te montrer le fonctionnement (on y voit des pénis nus je te préviens)

Si tu veux fabriquer ton Jock Strap

Si tu veux recycler un soutien-gorge

 

Alors oui c’est un peu galère, oui il n’y a pas d’information généralisée sur ces techniques mais il existe des informations quand on cherche un peu et qu’on s’y intéresse. (now tu as cet article que tu peux partager)

La dernière fois que j’ai consulté, il y avait une interne qui m’a dit « Ouais mais il est pas sexy le slip tu imagines un mec se déshabille et tu vois ça« , j’ai répondu « Moi je trouve ça sexy un mec qui ne va pas me laisser m’occuper de toute la contraception toute seule »

Après en tant que femme, je peux comprendre que ouais c’est sécurisant de gérer aussi parce que s’il y a un problème ce n’est pas lui qui porte la grossesse, qui vit l’IVG mais je crois que ça vaut le coup d’en discuter et de la même manière qu’on peut leur faire confiance pour payer leur loyer, ne pas oublier de se nourrir, on peut aussi les laisser gérer leurs spermatogenèses. Après je suis tout à fait d’accord encore une fois que si le mec en face oublie son porte feuille ou ses clés systématiquement…ça peut être tendu mais tout comme certains mecs envoient des sms à leurs copines « tu as pris ta pilule? » (avec bienveillance et accord de l’autre et pas dans un désir de contrôle et d’oppression) l’inverse peut être fait.

La contraception ce n’est pas tjr qu’une affaire de femmes, ça peut être une affaire de partenaires/couple parce que le sexe ça se fait à 2 (ou plusieurs, d’ailleurs allez faire vos dépistages IST avant même d’arrêter les préservatifs stp ouais #injonction mais il y a une épidémie de chlamydia en ce moment) les enfants aussi (je parle de la fabrication, pas de l’éducation et du cadre légal actuel) et faire des enfants dans les dos des gens c’est pas vraiment correct. Donc parle aussi de ton désir/non désir/hésitation de désir d’enfants, histoire que tout le monde soit sur une base saine.

 

Peace

 

PS: Non la pilule pour hommes n’est pas commercialisée et franchement je crois que c’est un peu une licorne

PS2: Je n’envoie aucun message personnel via cet article

PS3: Si tu habites à Paris, il y a 2 consultations par mois où on te parle de contraception testiculaire et où en tant de personnes dotées de testicules tu peux venir consulter. C’est le 1e et le 3e samedi du mois au Centre du Planning Familial de Paris 10 rue Vivienne (métro Bourse) C’est sur RDV donc tu passes un petit coup de fil. Et ne tkt pas, personne ne va te demander de te déshabiller. 

PS4: tu peux combiner les méthodes slip, anneau, moyens de contraception dits « féminins » (de toute façon pendant les 3 premiers mois, tu n’as pas trop le choix)

PS5: je sais que devant cet article, tu auras surement envie de me poser plein de questions mais je t’ai déjà dit que je détestais ça. Donc je t’invite à venir me voir en consultation ou mes collègues (parce que toi non plus tu n’aimes pas bosser quand tu n’es plus au travail je suppose)

PS6: La contraception testiculaire c’est un acte militant

PS7: Pour vérifier que les méthodes (toutes sauf le préservatif) fonctionnent, il faut vérifier à l’aide d’un spermogramme. On va te demander gentiment d’éjaculer dans un petit pot au laboratoire. Je sais, ce n’est pas du tout glamour mais that’s life. Et ça au bout de 3 mois puis tous les 3-6 mois.

PS8 : et pour finir, si ton mec te dit qu’il veut s’en charger, ne le prends pas pour un imbécile qui va te mettre dans la merde, prends le pour un mec responsable qui se soucie de vous et qui est motivé.

 

Quoi de neuf docteur?

« Vous avez combien d’enfants »

IMG_2290.JPG
Rome, Italie, Aout 2019

Mme D est enceinte…

Je t’ai déjà raconté Mme D en long, en large en travers…Madame D On va prendre le bébé de Mme DMme D a déjà 8 enfants si mes comptes sont bons. Elle n’a que la dernière en charge (les autres sont avec d’autres papas ou placé.e.s à l’Aide Sociale à l’Enfance) et ça va pas super, on devait la placer elle aussi mais bon…en ce moment l’ASE est occupée je crois.

Bref Mme D fait des enfants pour exister. Elle sait leur donner à manger, les habiller, les emmener à l’école mais elle ne sait pas les aimer, elle ne sait pas communiquer…du coup on est en pleine carence affective.

Comme Mme D a senti qu’on allait lui prendre sa fille, elle a fait un autre bébé (bon à ma charge, je lui ai retiré son implant mais bon moi on me demande qqch, je le fais, ya pas d’injonction à la contraception et Mme D est jugée en capacité de prendre des décisions pour elle même si c’est discutable), du coup elle est enceinte et elle ne veut que moi pour suivre sa grossesse (alors que je déteste les grossesses d’ailleurs on peut faire péter le champagne, j’arrête en novembre). Mais comme Mme D a un gros suivi psy, une schizophrénie diagnostiquée et traitée ben j’ai accepté.

Pour le moment ça se passe bien, médicalement parlant. Bon on a une histoire de suspicion de trisomie comme d’hab, now je suis habituée.

Mme D me fait du chantage affective…enfin elle me drague…elle essaie de me mettre dans sa poche, d’être dans mes petits papiers (pour pas que je lui prenne son bébé…enfin qu’on lui prenne pas son bébé…en fait pour que j’oeuvre pour elle pour qu’on ne lui prenne pas son bébé). Je le vois, je le sais, je fais genre que je ne comprends pas son manège. Ça a commencé avec du jus de Bissap parce que j’adore ça et je ne sais pas comment elle l’a su. Bref du coup tous les lundis, j’ai mon jus de bissap qui m’attend.

Comme Mme D a besoin d’une attention particulière, je la vois souvent…tous les 15 jours. Il y a 1 mois, elle est venue avec une boîte à bijoux, elle voulait que je prenne une bague, j’ai dit non. Elle a laissé un bracelet, j’ai dit non…Elle m’a mis une bague au doigt, j’ai prétexté que c’était trop grand, elle a renoncé.

Et puis il y a 15 jours, en rentrant dans mon bureau, elle a eu cette phrase « Et toi, tu as combien d’enfants?« 

Je lui ai répondu : Zéro avec un grand sourire

Elle a paru horrifié et a fait « haaaaaannnn c’est pas bon ça« 

Je lui ai donc expliqué que je n’en voulais pas et donc que ça allait.

Elle m’a alors répondu « Je vais prier pour toi« 

Bon j’ai pas de problème avec les religions de mes patientes, je respecte tout! Mais bon…inutile de me mettre dans des prières.

J’ai alors répondu : « Euh non ça va aller« 

Elle a répondu « Si moi j’ai prié pour moi et j’ai 9 bébés, ça marche« 

Je suis dead…

On a fait l’examen et puis elle m’a dit « Tu sais je voulais des jumeaux. En fait je veux 15 bébés au total« 

J’ai demandé pourquoi 15

Réponse « Comme ça j’aurai le drapeau de la France, je travaille pour la France« 

J’ai pas compris…j’ai eu envie d’aller lui acheter un drapeau de la France pour qu’elle arrête de faire des enfants mais je ne l’ai pas fait.


À table, avec mes collègues on a donc encore eu une fois une discussion sur désir d’enfants ou pas. J’ai maintenu ma position de « Je ne vois pas trop l’intérêt, je suis flippée par la parentalité donc pour l’instant je n’en veux pas« 

Le « pour l’instant » les a rassurées…J’ai donc abordé le sujet de la contraception définitive féminine (Rappel : TU PEUX Y AVOIR DROIT PEU IMPORTE TON ÂGE, PEU IMPORTE SI TU AS DES ENFANTS OU NON ET SANS L’ACCORD DE QUICONQUE…bon à part de ton.a chirurgien.ne en pratique…c’est un peu le parcours de la combattante mais il existe des gens qui veulent bien le faire)

Et là de nouveau : « Ouais mais si tu changes d’avis » ça m’a blasée…j’ai alors répondu sèchement « La prochaine fois qu’une femme viendra pour un suivi de grossesse, pensez à lui demander si elle est sure de ne pas changer d’avis« 

Ça a eu le mérite d’être clair!

Quand une femme veut un enfant, on ne lui demande pas pourquoi, si elle est sure (à part les mineures…pareil pourquoi…quand je vois certaines personnes majeures ben euh ça ne les rend pas forcément plus responsables) alors que clairement quand on voit Mme D, je crois qu’on pourrait de temps en temps…

Par contre quand une femme ne veut pas d’enfants, on lui demande systématiquement pourquoi, si elle est sure, comment va faire son mec, et si elle change de mec, peut-être qu’avec le temps…

BORDEL VOUS FAITES CHIER! (enfin pas toi, toi, toi)


La semaine dernière j’ai fait une consultation ouverte avec des patientes et une m’a demandé quel moyen de contraception je prenais (ce sont des consultations où on discute toutes ensemble pour apporter chacun.e notre expérience, donc tout le monde participe à titre d’être humain). J’ai pas su quoi répondre honnêtement…

La version longue aurait été :  « Alors déjà j’ovule pas bcp, je sais même pas si je peux avoir des enfants, si j’ai un adénome à prolactine ou des ovaires polykystiques ou si c’est juste dans ma tête, ensuite je sais pas trop si j’en veux ou pas et puis surtout j’ai pas de relation sentimentale me permettant à l’heure actuelle d’envisager un moyen de contraception quotidien ou sur du long terme, donc préservatifs?« 

La version courte aurait été « Préservatifs mais je dois avouer que de temps en temps je prends la pilule pour décaler mes règles et que je me dis que si one day c’est sérieux, je poserai un DIU au cuivre« 

La version acceptable sociétalement aurait été « La pilule ou implant ou DIU » ou « Rien parce que Je veux un bébé« 

Du coup j’ai esquivé…

Ma collègue qui elle n’a pas forget est revenue à la charge pour bien me flinguer. J’ai donc répondu « Préservatifs externes » et là j’ai eu un « Tu ne veux pas d’enfants » de ma collègue, un « Vous n’êtes pas mariée » d’une patiente, un « Vous n’avez pas de mec » d’une autre patiente et un « Arrêtez, elle est peut-être lesbienne en fait » d’une autre…

Je ne savais plus où me mettre…


Et puis hier Mme D est revenue à son rdv, elle avait une petite boite de sachets de thé, elle m’a dit que c’était parce que j’avais l’air fatiguée et puis une bague, à ma taille cette fois (je ne sais même pas comment elle a fait pour en trouver une à ma taille). J’ai demandé si la bague aussi était contre la fatigue, elle m’a dit « Non c’est pour faire des bébés« .

J’ai regardé la bague, je l’ai mise à mon doigt, je me suis demandée ce que serait ma vie avec des enfants, si un jour mes angoisses de la parentalité n’allaient pas s’estomper, si un jour je ne croiserais pas la route de qqn qui me rassurera au point d’être ok pour en faire, si un jour j’en aurais pas envie en fait. (J’ai eu aucune réponse)

L’après-midi, pendant que j’attendais une patiente, une autre collègue m’a sorti comme ça « Tu ne veux pas te marier toi? » j’ai ri, je lui ai expliqué que le mariage oui mais les enfants non.

Elle m’a demandé pourquoi, j’ai répondu que je n’en voyais pas l’intérêt. Elle m’a répondu « Ben au moins tu auras qqn qui t’aimera toute ta vie » et là j’ai souri, parce que j’ai su que le jour où je ferais des enfants ce sera par envie et pas pour combler quoi que ce soit…et que ce sera la plus belle raison du monde…

Love

PS: Du coup j’ai pris RDV chez une gynéco histoire de faire le point encore sur mes ovulations…par contre j’ai pas d’endométriose! Amen!

PS2: J’en profite pour te dire d’aller te dépister, je ne sais pas trop pourquoi je te dis ça mais bon vas y qd même

PS3: Tu peux faire un AUTOPRELEVEMENT (tout.e seul.e donc) pour le Chlamydia et Gonocoque si tu as un vagin, dans les centres de planification et les centres de dépistage. 

PS4: On ne fait pas des enfants pour : réparer son couple, pour avoir qqn qui nous aimera, pour faire comme tout le monde…(liste non exhaustive)

PS5: Par contre ne te fais pas de film, c’est pas parce que tu viens de lire tout ça et que je vais chez la gynéco que je veux et que je vais faire des enfants lol! 

PS6: Par contre tu peux faire d’autres suppositions…

Quoi de neuf docteur?

Mme S

IMG_0843.jpg
Paris, France, Juillet 2019

L’autre jour j’ai reçu Mme S, je ne l’avais jamais vue encore. Je ne sais plus trop pour quoi elle venait, une histoire de contraception je pense.

Mme S a 28 ans et elle était triste mais triste…on a fait la consultation, le dossier, l’examen et puis on a parlé de l’allaitement…Elle n’avait plus trop de lait, elle se demandait pourquoi.

Je lui ai demandé si elle mangeait bien, elle a répondu :

« Je mange parce que je dois allaiter » 

Sa phrase m’a poignardé le coeur…

J’ai donc demandé à Mme S comment ça allait…POUR DE VRAI.

Elle a pleuré et moi j’aime bien quand les dames pleurent parce qu’à ce moment là on parle des VRAIS PROBLEMES!

Mme S a 28 ans et 2 enfants : une 1e fille de 8 ans d’un premier mec qui la tapait et qui prenait de la drogue. Elle s’est séparée du mec après des mois et des mois de chantage, de coups etc et puis le mec a eu un problème avec un gars bref il a été tué. Puis elle a rencontré un autre gars, un mec « bien » il y a 6 ans, tout allait bien. Iels ont essayé de faire des enfants, elle a fait 2 fausses couches et puis au bout du 3e ça a fait le bébé actuel qui a 1 an. Dans cette vie de couple, le « nouveau » mec avait commencé les démarches pour adopter la 1e fille vu que bon…tout se passait bien.

Je demande alors où est le problème…

Elle me dit:

 « Il est Montpellier »

Je lui demande donc innocemment « Pour le travail? » parce que bon pr moi la seule raison tolérable pour s’éloigner de femme et enfants serait une opportunité exceptionnelle professionnelle. (Attention, je suis tout à faire ok pour les couples avec ou sans enfant qui vivent dans des apparts séparés, dans des villes différentes etc mais quitter l’appart commun pour aller à l’autre bout de la France me paraissait tout de même suspect)

Et là elle m’explique que « Monsieur est parti après la naissance du petit à Montpellier pour se rapprocher de ses amis »

J’ai failli rire nerveusement…je me suis retenue juste à temps.

Donc Monsieur est parti à je ne sais combien de kilomètres après la naissance de son fils pour aller à Montpellier se rapprocher de ses potos.

Depuis bien sûr il est difficilement joignable, on ne sait pas qd il remonte sur Paris ou pas, il a raté les pas de son fils, quand elle s’énerve au téléphone, il raccroche et ne répond pas pendant plusieurs jours…

Elle m’explique qu’en plus elle aimerait reprendre le travail parce qu’avant elle travaillait et pas lui et que là elle n’a pas de place en crèche et que s’il revenait (vu qu’il ne travaille tjr pas) il pourrait garder leur fils mais qu’après explication de ce projet il lui aurait répondu :

« C’est pas comme ça que tu vas me donner envie de revenir sur Paris »

Gars…déjà on n’a pas à te « donner envie de revenir sur Paris pour t’occuper de ton fils », c’est TON JOB!

J’ai fermé le dossier, j’ai regardé Mme S et j’ai eu cette phrase très maladroite mais honnête :

« Mais il faut qu’il vous fasse quoi de plus pour le quitter? »

Et là elle répond « En plus il m’a trompée au début de notre relation avec son ex »

Silence de ma part mais elle a du deviner ma question

« Oui elle habite à Montpellier »

J’ai pris mon téléphone, j’ai mis mes collègues sur le dossier pour lui trouver une place en crèche (dossier tjr en cours) .

Souvent quand on parle d’histoires catastrophiques avec mon entourage, beaucoup me disent « Ouais mais les femmes aussi elles ne veulent pas voir, franchement à l’heure actuelle tu ne peux pas ne pas savoir ».

Je ne suis pas totalement d’accord et puis surtout CE SERAIT BIEN EN FAIT JUSTE QUE CES CONNARDS NE FASSENT PAS DE MERDE PLUTOT QUE D’ACCUSER LES FEMMES DE NE RIEN VOIR!

Il y a des cas où tu peux, des cas où tu veux, des cas où tu n’as même pas ça dans la tête parce que tu as confiance, parce que tu es occupé.e par ton quotidien, parce que tu n’es pas jalouxse et puis il y a les pros.

Lui il n’était pas pro, lui il était son sauveur, lui il était son espoir, lui il était le 2e papa de sa fille, lui il était le père de son fils, lui il ne la tapait pas, lui elle l’aimait…

Elle a encore pleuré longtemps, elle m’a demandé comment on faisait pour faire disparaitre les sentiments.

J’ai répondu que je n’avais pas la réponse mais que moi pour savoir si je devais arrêter une relation peu importe le type je me posais cette « simple » question : « est-ce que cette relation me rend heureuse ou pas? » 

Elle a quitté le cabinet, son bébé pleurait à la mort, j’ai fait

« Il est attaché ce petit…et d’un côté il n’a que vous » 

Elle s’est retournée et m’a dit :

« Je crois que cette phrase va tout changer » et elle est partie.

J’ai pris une autre dame et en revenant voir mes collègues elles m’ont glissé un post it avec marqué dessus MERCI…

 

Peace

PS: J’ai pensé à sa 1e fille toute la nuit en me disant que cette enfant allait surement se dire que les hommes qui sont censés l’aimer se barrent, qu’elle aura une blessure de l’abandon ou du rejet et que probablement elle acceptera des choses qui lui feront du mal et j’ai été triste

PS2: Ce jour là j’ai réalisé qu’en fait ce n’est pas que je ne veux pas d’enfant c’est « juste » que j’ai vraiment peur d’être au mauvaise mère et que mes enfants finissent en thérapie à cause de moi

PS3: Je ne sais pas si Mme S va quitter M. S et je ne sais pas si elle reviendra me voir…

Quoi de neuf docteur?

On s’aime comme on se quitte…

IMG_9361.JPG
Paris, France, Juillet 2019

On s’aime comme on se quitte…

J’ai quitté le navire. J’ai quitté un de mes centres, alors je lui ai écrit une lettre d’adieux

 


« Je t’ai aimé et j’aime encore plus te quitter parce que j’ai des limites et que je ne peux plus absorber toute la misère du monde…
Alors je te quitte salement avec personne pour prendre la suite, tu m’as traitée de lâche mais c’était ça ou la dépression.
En 3 ans, je t’ai vu te dégrader, j’ai vu les camps s’installer, j’ai vu l’appart city se remplir, j’ai vu les mineur.e.s de la croix rouge arriver…
J’ai écouté les histoires de viols, de mariages forcés, les violences conjugales, les mutilations sexuelles avec patience et bienveillance…
C’est devenu mon quotidien et puis Mme A…et cette phrase qui m’a fait me sentir si seule «
ce n’est pas mon secteur ».
La misère n’a pas de secteur, la misère elle est en bas de chez moi, en bas de chez toi, à mon travail…
Alors j’ai décidé de partir parce que j’avais des cauchemars le lundi soir, des crises d’angoisse le mardi mardi , des régles douloureuses qd elles arrivaient le mardi et des migraines le mardi soir.
J’ai tenu pour elles…j’ai tenu pour elles…et c’est pr elles aussi que je m’en vais parce qu’elles sont partout et qu’il faut que je sois bien pr celles que j’ai ailleurs…
J’en ai parlé, j’ai entendu « burn out », j’ai entendu « arrêt maladie »…alors avant d’en arriver là, j’ai mis les voiles… »


Tout le monde est utile mais personne n’est irremplaçable…D’ailleurs, je crois qu’iels m’ont trouvé une remplaçante. Je lui souhaite beaucoup de courage pour pouvoir gérer tout ça.

Moi j’ai commencé à vouloir faire de la planification (et pas de la gynécologie) pendant mon stage d’internat. C’était à Toulouse, la misère c’était pas la même. C’était cool, on avait le temps, on parlait contraception, violences, rapports sexuels, un peu du genre…

Quand je suis arrivée sur Paris, j’ai fait des remplacements en libéral, j’ai détesté ça, voir des gens comme des euros potentiels, voir les gens en 10 min (en remplacement, globalement tu dois prendre les habitudes de taf des gens que tu remplaces) c’était pas pour moi, alors un jour j’ai tapé un truc sur internet et j’ai trouvé mon boulot actuel.

C’était de la planification familiale, de la protection maternelle, des prises en charge de situations compliquées mais ça allait, ça m’allait, parce que j’avais du temps pour le faire, parce que j’avais les moyens de le faire.

Et puis à un moment ça a déconné, il y a eu beaucoup beaucoup beaucoup de demandes, je suis devenue une rock star (en fait c’est surtout que j’étais un peu la seule dans le secteur et que comme en plus je suis plutôt cool les gens venaient me voir) avec des plannings pleins 3 mois à l’avance…On a commencé à me demander de voir plus de monde, donc avec moins de temps et ça a commencé à me rendre malade, parce que j’aime accorder le temps nécessaire à chacun et c’était de moins en moins possible. On me raccourcissait mes durées de rdv, on ne respectait pas mes consignes. Comment en 15 min veux-tu faire s’installer la dame sur une chaise, remplir le dossier (parce que sinon on me tape sur les doigts), prendre les constantes (un peu inutile mais bon si ya un pépin, l’administration se retournera contre moi), faire la consultation « classique« , déceler le VRAI motif de consultation, aborder la question des violences, des rapports sexuels, de la libido, de la lubrification, du plaisir féminin, de l’auto examen, de la non saleté des règles, de la polémique glyphosate, de la NON TOILETTE INTIME INTERNE, de l’intérêt du frottis, de l’intérêt de la réeducation périnéale, des moyens de contraception avec points positifs, points négatifs, modalité de prises, de poses, de retraits, durées d’action, surveillances, conduites à tenir en cas d’oublis, de problèmes, examens complémentaires, examen gynéco impliquant un déshabillage progressif en 2 temps avec bienveillance, examen des seins en donnant des conseils sur le soutien-gorge, sur l’auto palpation, examen du bas (avec inspection de la vulve, vagin, zone périnéale voire zone anale parce que les hémorroïdes c’est chiant, palpation utérus et ovaires avec vérification d’absence de pathologies, d’absence de douleur) avec proposition de miroir, lubrification du spéculum, explications, réalisations de gestes (genre frottis, prélèvements, pose et/ou retrait de DIU), remplir la paperasse, dire au revoir madame, en rajoutant la consultation avec INTERPRETE parce que la dame ne parle pas français…Ben moi je ne pouvais plus et c’est ce qu’on me demandait. Donc avant de perdre ma bienveillance pour faire plaisir à je ne sais pas qui…je me suis barrée.

Peace

PS : Ne t’inquiète pas, les croquettes de Moun seront payées, je ne suis pas au chômage (si ça existe des médecins au chômage, ce sont des médecins qui cherchent un mode d’exercice qui leur convienne afin de faire BIEN leur travail), j’ai gardé les 2 autres centres où ça se passe bien et je vais travailler maintenant dans une autre ville qui partage mes valeurs et où en fait je vais consulter et surtout je vais être payée pour militer (le kiff suprême).

PS2 : Vous allez me dire que je suis victime de mon succès, j’en sais rien et c’est pour cela que je ne veux pas être sur Gyn&Co parce que je veux agir dans l’ombre et faire mon travail correctement sans être submergée parce que « je le fais bien » et que du coup face à la demande, je le fasse moins bien et surtout je veux tout de même continuer à le faire pour des femmes qui en ont tout de même plus besoin que d’autres. Je sais que la vie est dure et que tu n’as pas envie de payer un gynéco secteur 2 avec ton SMIC mais je priorise les femmes qui elles n’ont pas de smic, pas de sécurité sociale et pas d’argent pour se payer un manteau l’hiver et les jeunes. 

PS3: Ouais en général quand je demande qqch je l’obtiens, il y a qq mois, je te disais « euh qqn n’a pas un plan pour que je travaille ailleurs? » dans cet article Quand une dame vient systématiquement en retard, c’est qu’il y a peut-être qqn qui l’empêche d’être à l’heure…ben la semaine d’après, je trouvais mon nouveau centre. Je l’écris pas pour me vanter mais juste parce que j’oublie souvent donc je pourrai relire cet article si un jour j’en doute.

PS4. J’ai une vision très utopique de la médecine et je sais qu’à terme je ne pourrai plus continuer à travailler comme cela, mais tant que j’ai ce luxe, je veux pouvoir en profiter. Forcément avec la pénurie de médecins, la demande surpasse l’offre et il faudrait voir beaucoup de gens pour que tout le monde soit vu, mais j’ai beaucoup beaucoup de mal avec ce principe. On est pas des animaux, je ne fais pas d’examens à la chaine. Je refuse et je peux encore, de donner un rdv à qqn dans 3 mois pour qu’au final la personne ne soit pas entendue, pas écoutée, mal traitée et pas contente. Après j’entends que certain.e.s le font, j’ai quitté le libéral pour ça, j’ai sacrifié des chiffres sur mon revenu mais je dors mieux comme ça. Chacun.e sa vision des choses et c’est pas une critique si tu fais différemment de moi. Ce qui est bon pour moi ne l’est pas forcément pour toi.

Quoi de neuf docteur?

Mme N

FullSizeRender 3.jpg
Paris, France, Avril 2019

Madame N, je t’en ai un peu parlé dans « T’as des sous ou non? » ou la Trisomie 21

Elle a 24 ans, c’était son 1e bébé. On avait fait le dépistage pour le trisomie 21 qui était à 1/2500 et à l’arrivé son bébé avait une trisomie.

Quand Mme N m’a tel pour me le dire, mon coeur et ma tête se sont arrêtés, j’ai d’abord cru à une erreur de ma part. Mais non test négatif, 5 écho au total sans problème, personne n’avait rien vu, on s’était toutes et tous trompé.e.s.

J’ai vu Mme N en consultation la semaine dernière, elle est arrivée en retard mais je m’en fichais ROYALEMENT! On est montées rapidement dans mon bureau et j’ai vu la plus belle maman du monde (désolée maman)

Mme N a commencé par me dire qu’elle avait ramené le dossier, on a tout regardé, j’ai fait les photocopies du test et du caryotype sans appel: trisomie 21 homogène…

Et puis Mme N a rangé ses papiers et elle m’a dit :

« Vous savez mon fils, il est beau« 

Et elle m’en a parlé pendant 45 minutes. 45 minutes où j’étais la tête posée sur mes deux mains à admirer cette mère courage qui n’était qu’amour pour cet enfant. Cette mère courage qui dormait à l’hôpital (à plus d’une heure de chez elle) depuis 2 mois près de son fils, cette mère courage qui ne se douchait que tous les 3 jours parce qu’à l’hôpital c’était compliqué (d’ailleurs elle s’excusait du retard parce qu’elle en avait profité pour se doucher avant de venir me voir), cette mère courage qui me parlait de monter une association et de prendre ses études d’infirmière. Cette mère courage qui m’a dit faire les prélèvements de caca de son fils, cette mère courage qui m’expliquait que toute la journée d’hier elle avait alerté l’équipe sur le fait que la sonde nano-gastrique de son fils était déplacée, que personne ne l’avait cru et qu’au final à 21h c’était bien ça,  cette mère courage qui avait commandé tout un tas de livres sur la trisomie, cette mère courage qui avait déjà contacté tout le réseau, cette mère courage qui avait regardé une tonne de reportages sur la trisomie, cette mère courage qui mangeait peu, cette mère courage qui tirait son lait pour d’autres bébés parce que le sien était trop fatigué pour se nourrir, cette mère courage qui devait se battre contre les questions des autres, cette mère courage qui savait qu’elle sacrifiait son couple là tout de suite, cette mère courage qui m’expliquait que son fils n’ETAIT PAS TRISOMIQUE mais qu’il AVAIT UNE TRISOMIE, cette mère courage qui m’a dit qu’elle ne laisserait pas son fils se définir par la maladie parce que son fils est beau, son fils est l’enfant de ses parents, son fils est bien des choses mais son fils n’est pas une maladie.

Je dois t’avouer que j’ai pleuré et j’ai su que je faisais vraiment le plus beau métier du monde parce que j’étais entourée de belles personnes.

Je n’ai pas vu de photos de son fils, j’en ai pas demandé même si j’étais sûre que son smartphone en était rempli, mais j’ai pas osé en me disant que ça pouvait être mal interprété mais elle m’a promis d’elle-même de me le ramener après son opération fixée le mois prochain, pour que je le vois cet ange magnifique.

J’ai pleuré devant elle, ça n’arrive quasiment jamais, j’ai pleuré une fois partie, j’ai pleuré sur tout le trajet pour arriver chez moi, parce que je venais de croiser une mère que je ne pensais pas pouvoir être un jour.

Elle a 24 ans, c’était son 1e bébé, son test était estimé à 1/2500, ce qui veut dire que si elle avait eu 2500 bébés dans son ventre, un seul aurait été malade, son bébé c’était celui là, le 1/2500 et je sais que ce sera le bébé le plus aimé au monde et pas un bébé trisomique.

À ce petit ange…

PS: Mme M m’a redit que même si elle avait su, elle aurait gardé la grossesse, que oui elle aurait été préparé mais elle aurait angoissé pendant le reste de la grossesse dans tous les cas.

PS2: Mme M m’a dit merci, je ne sais pas pourquoi…

PS3: Après cette consultation, j’ai annoncé à mes collègues que je ne voulais pas d’enfants, elles n’ont pas compris, m’ont dit « d’en faire au moins un », j’ai écouté les arguments de chacune et puis j’ai demandé « mais en réalité quels sont les avantages? » j’ai du faire face à un silence puis à cette réponse « en réalité il n’y en a pas, c’est un investissement à très long terme sans retour forcément, mais c’est de l’Amour L, c’est de l’Amour comme jamais tu n’as ressenti, comme jamais tu ne pourras donner » J’ai souri…et j’ai presqu’eu envie d’en faire « au moins un »

Quoi de neuf docteur?

« T’as des sous ou non? » ou la Trisomie 21

IMG_5489
Paris, France, Mars 2019 (ces fraises sont françaises et bio)

J’écris cet article, le jour de la journée internationale pour la trisomie 21. Il fallait poster des photos de chaussettes dépareillées sauf que j’aime pas faire comme tt le monde et puis je porte tjr des chaussettes en paires.

Par contre la trisomie…j’avais déjà envie de t’en parler depuis qq semaines donc ça tombe bien.

En réalité, je ne vais pas te parler de la maladie en elle-même, je vais te parler de mes problématiques actuelles.

Comme tu le sais, je suis les grossesses (beaucoup trop et je déteste ça. One day, un ex m’a demandé si qd je voyais une grossesse arriver je me disais « Merde » ben c’est totalement ça, pas merde pour elles, mais merde pour moi parce que je déteste vraiment ça bref!) et je suis les grossesses de dames qui n’ont pas de papiers, pas de sécu, qui ne parlent pas français.

Je t’ai déjà raconté des histoires de trisomie 1/8 

Mais cette année on a atteint un autre level. La trisomie 21 est une maladie génétique c’est à dire qu’au niveau de tes chromosomes, là où il doit y en avoir 2 au numéro 21, il y en a 3. C’est une maladie incurable qui entraîne potentiellement un handicap mental, des malformations d’organes, des caractéristiques physiques and co…On n’a pas de traitement.

Donc chez toutes les femmes (normalement), on propose de réaliser un dépistage (qui est proposé mais NON OBLIGATOIRE). Ce dépistage se fait en plusieurs étapes (je vais essayer de faire simple mais complet mais si tu comprends pas, je peux te faire une version plus soft) :

  • D’abord on évalue un risque potentiel en fonction de l’échographie (avec la mesure de la clarté nucale) et de facteurs maternels dans le sang de la maman. Soit le risque était considéré comme faible (>1/250) soit le risque est considéré comme à élevé (<1/250) et très élevé si c’est <1/50
  • Si le risque était faible, on ne faisait rien, si le risque était élevé : elle était reçue par le service de diagnostic ante-natal qui lui proposait soit le DPNI qui est une prise de sang chez la mère pour chercher s’il y a une surreprésentation du nombre de chromosomes dans l’ADN libre circulant chez la mère (en gros encore une estimation) ou on établissait un caryotype = carte génétique du bébé avec une amniocentèse ou choriocentèse (comme je dis vulgairement une piqure dans le ventre qui peut entraîner une fausse couche). Ça, c’était décidé de façon pluridisciplinaire.
  • Si le DPNI ou caryotype revenait neg, c’était bon, si le DPNI ou caryotype revenait positif, elles avaient toute une batterie d’examen pour en gros décider si on faisait une interruption médicale de grossesse ou si on gardait la grossesse avec un suivi spécialisé et un accompagnement des parents.
  • À chaque étape, la femme peut dire stop bien entendu! et on s’arrête! J’ai certaines femmes qui refusent parce qu’elles n’ont pas envie de savoir, que dans tous les cas elles garderont la grossesse, font confiance à l’Univers, Dieu ou qui sait-je, elles font comme elles veulent!

Plusieurs éléments là tout de suite sont à préciser :

  • La base 1/250 était l’ancienne norme
  • Le DPNI n’était pas remboursée par la sécu et coûte 390€
  • Le caryotype est pris en charge par la sécu et par des prises en chargés spécifiques hospitalières si la dame n’avait pas de sécurité sociale
  • toutes les dames à résultat patho pratiquement pouvaient passer par le service hospitalier de Diagnostic Ante natal dans des délais « raisonnables » pour ne pas « trop » angoisser la maman

Je t’avais raconté 2 cas en fin 2017:

Mme K avec son résultat limité 1/240, elle avait fait un DPNI non remboursé par la sécu, avait claqué 390€, le résultat était revenu négatif, on avait respiré.

Mme S qui avait un résultat à 1/8, qui n’avait pas les moyens de faire le DPNI, qui n’avait pas voulu faire le caryotype à cause du risque de fausse couche et son bébé va bien.

En janvier, 2 choses ont changé :

  • Le taux est passé de 1/250 à 1/1000 donc autant te dire que depuis on voit le nombre de résultats pathologiques flamber.
  • Le DPNI est maintenant remboursé par le sécurité sociale (qd tu as la sécurité sociale, d’ailleurs il faudrait que je regarde le taux)

Et puis bien sur…

  • Il n’y a pas encore de prise en charge par contre ni hospitalière ni par nos services pour les DPNI chez les dames sans sécu

 

Donc voilà que Mme M arrive à ma consultation…Patiente de 28 ans, 1e grossesse, je lui propose le dépistage de la T21, elle accepte de le faire et là je reçois le résultat : 1/300. Mme M n’a pas la sécurité sociale (comme euh 80% de mes patientes). J’appelle donc ma hiérarchie pour savoir si nous avons une prise en charge spéciale pour les DPNI, on me dit que non. Je force un peu j’appelle le laboratoire en leur demandant s’ils prennent mes bons habituels de prise en charge, iels rigolent en me disant que bien sûr que non. J’appelle donc l’hôpital cool qui me dit que non elleux non plus n’ont pas de prise en charge spé pour les dames sans sécu, qu’avec son taux, elle n’a pas d’indication pour un caryotype (qu’iels font quand <1/50, ce qui s’entend) et qu’iels ont des délais de rdv de 5 semaines de toute façon et qu’iels ne feront rien pour elle. Je me retrouve donc devant Mme M à lui dire qu’elle a un taux considéré comme anormal mais pas assez pour avoir recours au caryotype qui lui est pris en charge…mais que je ne peux rien faire pour elle et que si elle veut faire le test secondaire c’est 390€, à une dame qui n’a pas de quoi acheter une baguette de pain…


J’ai reçu Mme S, 38 ans, 5e grossesse, je lui ai proposé le dépistage, elle a accepté, elle a eu le résultat 1/800, elle était super inquiète parce que le laboratoire lui a donné le résultat (ce que normalement iels ne doivent pas faire) donc elle a débarqué en panique dans mon bureau en criant, en pleurant que son bébé était malade. Mme S a la sécurité sociale donc elle a pu faire son DPNI remboursé qui est revenu négatif, elle a respiré et moi aussi.


Ma collègue sage-femme est partie en vacances et j’ai regardé les résultats qui arrivaient pour elle. J’ai trouvé trouvé une T21 à 1/200 pour une dame que je ne connais absolument pas. J’ai appelé l’hôpital avec lequel elle travaille (qui n’est pas mon habituel), à peu près le même discours mais iels m’ont dit de faire une inscription à la maternité et qu’iels lui feront le test sur place…Délai de RDV à la maternité : 6 semaines…J’ai envoyé le fax, j’ai eu comme réponse : faire DPNI en ville et pas de rdv à la maternité. Bien sûr cette dame n’avait pas la sécu. J’ai donc refermé le dossier, j’ai fait un post-it pour la sage-femme en lui disant que j’étais bien désolée mais que je ne me voyais pas d’appeler la dame que je ne connais pas, pour lui expliquer que son taux était anormal en sachant que je ne savais pas quelle information avait été donné au préalable par ma collègue et qu’on ne pouvait rien faire pour elle.


J’essayais de me rassurer en me disant que bon avec des taux comme ça, il y avait peu de risques au final et puis Mme N a appelé.

J’avais suivi Mme N pendant sa grossesse fin 2018, que 2 consultations parce qu’elle avait fait le début dans une clinique et la fin à la maternité. J’avais rien noté de particulier, la clinique ne m’avait jamais faxé le résultat de la T21 faite chez elleux mais iels m’avaient dit « 1/2500« , les échographies étaient normales, rien à signaler. La suite à la maternité avait été normale, 3e écho RAS. ET puis Mme N a accouché à 8 mois. Le bébé était très fatigué et puis il avait un souffle au coeur. On lui a d’abord dit que c’était peut-être normal avec la prématurité et puis on avait été un peu moins rassurant, on lui avait parlé de malformation cardiaque et puis le diagnostic est tombé, son bébé avait la trisomie 21. On était carrément passé à côté, tous et toutes, on ne pouvait pas savoir, on ne pouvait pas prévoir, c’était des dépistages, des statistiques. Test négatif, écho normales et bébé malade. Mme N a 24 ans et c’est son 1e bébé. Elle m’a dit que dans tous les cas elle n’aurait pas fait l’interruption de grossesse et qu’elle l’aime son bébé mais qu’elle aurait aimé savoir parce qu’elle n’était pas du tout préparée et qu’elle a l’impression que son bébé n’est pas normal. Et depuis elle pleure, elle pleure et elle pleure…

Quand j’ai raccroché, j’ai eu la tête qui tournait en me disant : JE NE VEUX PLUS FAIRE DE SUIVIS DE GROSSESSE. (Bon j’en fais toujours et beaucoup trop)

Alors j’ai commencé à râler dans mon coin pour ces prises en charge discriminantes. Elles l’étaient déjà avant quand ce n’était pas remboursé par la sécu et qu’en gros soit tu pouvais payer soit tu attendais. Sauf que là, les chiffres ont changé et ce qui concernait une minorité de femmes en concerne beaucoup plus actuellement et moi je me retrouve devant des dames stressées, angoissées devant un examen anormal et rien derrière.

J’ai râlé et puis j’ai commencé à voir les mails de mes collègues qui râlaient aussi, j’ai commencé à voir les mails de l’administration qui expliquaient le coût du 1e test et le coût du 2e et qu’il fallait des arguments pour une prise en charge…Donc en gros : on va devoir attendre qu’il y ait beaucoup de dames dans cette situation pour pouvoir faire avancer les choses pour les suivantes…

Et en attendant…ben on attend…et moi ça me fout en rogne!

Je suis fatiguée, extrêmement fatiguée par mon travail. Parce que c’est pas qu’un travail, c’est un engagement envers ces femmes et j’ai l’impression de les malmener, de les abandonner…Parce que je suis dans un système administratif qui a du mal, qui n’a plus les moyens, qui fait comme il peut mais ne peut plus.

Alors, tu me diras « Ouais mais elle n’a pas de sécu tant pis pr elle, fallait pas venir en France« , je vais t’expliquer comment des gens qui sont en France depuis des dizaines d’années peuvent ne jamais avoir de sécurité, comment la CPAM te fait galèrer pendant des années, comment iels te disent qu’il manque TOUJOURS un papier pour gagner du temps, comment et pourquoi tu quittes ton pays et ta famille pour venir en France. J’ai vu un post de Lena Headey (Cersei dans GOT) qui était une image avec « No one puts their children on a boat unless the sea is safer than the land » Voilà! Tu ne sais pas pk les gens sont partis donc tu ne juges pas merci.

 

Sur ces tristes nouvelles, je t’annonce que le rythme des articles va changer. Maintenant ce sera 1 article tous les 15 jours, parce que je suis fatiguée psychologiquement et physiquement. Promis, je te prépare des articles rigolos et positifs mais là j’ai besoin de prendre l’air…

 

Love

 

PS: Ne t’inquiète pas, je vais bien pour de vrai, je m’aère beaucoup l’esprit

PS2: J’aime pas suivre les grossesses parce que c’est beaucoup de paperasse et que bon…à force tu imagines bien que moi ce qui m’anime c’est la planification familiale et le côté militant! 

PS3: Et puis avec toutes ces grossesses ben ça me donne encore moins envie de faire moi-même des enfants. C’est pas du tt que l’idée y est, je t’en ai déjà parlé dans « Et vous avez des enfants? » ça n’a pas trop changé depuis…

PS4: Avant c’était déjà discriminant mais bon en théorie il y a plus de gens avec sécu qui pouvaient payer le test à 390€ que des gens sans sécu…