Mes petits kiffs

Je voulais te dire quelque chose…

Capture d_écran 2015-04-18 à 23.24.04
Phuket, Thaïlande, Avril 2015

Merci…

J’ai écris mon dernier article « Et s’il te restait 25 sec à vivre tu ferais quoi? » un peu à l’arrache, un mardi soir de novembre après un spectacle, pour me vider, parce que j’étais dans ma bulle. Et je ne m’attendais pas à ça…

J’ai reçu une déferlante de love mais alors vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup (bon j’ose espérer que c’est pas parce que tu es désespéré-e de ma situation sentimentale lol, je DECONNE).

Je savais très bien que pas mal de gen-tes avait besoin d’une petite dose de positif mais en fait beaucoup de gen-tes qui même en allant bien m’ont remerciée parce que cet article leur avait fait du bien.

J’ai pas répondu à tout le monde parce que comme d’hab, j’ai une vie à 200 à l’heure.

Certain-es m’ont dit que j’avais du cran, que j’avais du courage de me dévoiler comme ça. Non j’en ai pas. C’est comme ça que je suis, je ne fais aucun effort donc pour moi c’est pas du courage. Je suis entière et je dis tout ce qui me passe par la tête, je dis quand je vais bien, je dis quand je vais mal. Je fais ierch parce que je parle TOUT LE TEMPS et en plus SOUVENT DE MOI! J’ai un ego laisse tomber (pareil je déconne enfin j’espère), j’envoie des centaines de messages par jour à mes potos, je leur dis quand je fais caca, quand je dors, quand je mange, quand je pleure. En ce moment en plus je suis en défi donc je donne mon moralomètre quotidien, je fais une liste de mes qualités en en rajoutant 3 tous les jours, je raconte mon sourire du jour etc etc… Donc non j’ai pas de cran, c’est juste que je n’ai pas de mal à me mettre à nue. Des fois c’est gênant pour les autres, parce que du coup je déballe facilement (bon sauf si tu m’as dit que c’était private) tout. (tkt pas pareil, les gen-tes que je cite dans mon dernier article ne m’ont pas mise à mort)

Certain-es m’ont demandé s’iels pouvaient prendre l’idée de la jarre : MAIS AVEC PLAISIR!! Je t’invite grandement à le faire, c’est pas grand chose, ça prendre 20 sec par semaine, ça coûte pas cher et ça rapporte beaucoup. Comme je te l’ai dit, je recommence en 2018 et puis surement encore après. Il y a un bouquin 3 ans de pensées positives d’une chouette nana Laetitia (meuf badass qui après son divorce, a décidé de tout plaquer, tout vendre pour faire un tour du monde, elle a une Chaine Youtube, elle t’envoie du love, du love et du love) basé sur le même principe mais tu dois écrire tous les jours. Après jarre, boîte, tu fais ce que tu veux hein, faut juste que tu fasses un truc qui te fasse du BIEN! Si ça te saoule, ben fais autre chose 😉

J’ai ouvert la mienne du coup cette semaine, pas parce que ça allait mal mais parce que certain-es m’ont demandé s’iels étaient dedans. Bon j’étais sûre que oui mais j’ai vérifié : SACHE QUE SI J’AI CROISÉ TA ROUTE EN 2017, TU ES DANS MA JARRE. Donc Oui Laure, Séverine, Jayson vous êtes BIEN DEDANS!

Je suis un bisounours, celui qui a un coeur sur le ventre (le marron-orange du coup) et j’aime ça et je vous aime. Des fois quand on me voit, on se demande quelle drogue dure je prends pour planer comme ça. Ben non je ne prends rien, d’ailleurs y’a des jours où je ne plane pas du tout hein et c’est normal comme je te l’ai dit…Mais quand ça va, ben j’aime le partager parce qu’on ne sourit pas assez dans cette vie je trouve et que pour le coup un sourire peut en déclencher un autre…et un sourire peut faire voir la vie autrement…Je suis une amoureuse du love, de toute sorte de love d’ailleurs, amoureuse de la life et du positif. (ouaaaiiiis j’ai beaucoup de sérotoniiiinnnneee, d’endorphiiiiine et d’ocytociiiiiiine #meufhormonale ouiiiiii je criiiie comme çaaaaaa dans la vraie viiiiieee)

Certain-es m’ont demandé si j’avais repris mon défi des 100 jours : OUI! Mais moi le défi des 100 jours, je le fais à ma sauce, pareil, je pars du principe que si c’est chiant ben je ne le ferai pas. Donc en théorie, tu dois écrire des trucs, tu dois faire des trucs, tu dois faire évoluer tes intentions. Moi y’a des jours où y’a pas d’intention, le plus souvent d’ailleurs c’est toujours la même, simple et efficace et tous les jours je fais une vidéo pour raconter ma journée extraordinaire (parce qu’elles sont toujours extraordinaires du moment que tu choisis de ne voir que le positif de ta journée). J’ai choisi une vidéo parce que c’est plus rapide que d’écrire et que j’ai toujours mon ordi à proximité. Mais après tu fais comme tu veux, pareil l’important c’est que ça te fasse du bien et que ça ne soit pas chiant pour toi!

Depuis la rédaction de l’article cad y’a 2 semaines, il s’en est passé des choses…ma First vidéo Dancehall a été filmée, j’ai eu de nouveaux projets pros et perso, j’ai souri beaucoup! J’ai un peu glandé aussi. J’ai passé une superbe soirée avec mes copines les Magnifiques à discuter jusqu’à plus de 5h du mat dans un bar où des gen-tes ont agressé mes yeux et mes oreilles. J’ai rencontré des gen-tes, des gen-tes m’ont rencontrée, j’ai eu 1 coup de coeur, quelqu’un a eu un coup de coeur pour moi je crois, je me suis posée des questions sur le love, sur le couple et puis j’ai lâché prise à ce sujet là aussi et du coup j’ai envoyé promener tout le monde 🙂 Parce que moi je veux vibrer, je veux que mon coeur fasse BOUM, je veux que quand je t’embrasse mon bide il se torde, je veux que quand tu me touches, chaque parcelle de mon corps frissonne, sinon passe ton chemin. J’ai dansé beaucoup, j’ai pas beaucoup dormi, j’ai fait des rêves chelous et puis j’ai tourné la page définitivement de ce petit moment 2017 où ça allait moins bien.

Alors merci pour ton amour, merci pour tes messages, merci d’être toi…

 

Peace

 

PS: Si tu te demandes pourquoi y’a des iels, des gen-tes, des certain-es, ben c’est parce que j’ai choisi d’écrire en écriture inclusive…c’est un choix, je peux entendre que ça gêne certain-es qui ne sont pas habitué-es mais bon dorénavant, je pense que tout sera ainsi, m’en fiche de l’Académie Française.

Mes petits kiffs

« Et s’il te restait 25 sec à vivre tu ferais quoi? »

WkTWM1MjT2SLoamkTjoR8Q_thumb_c3aa.jpg
Paris, France, Novembre 2017

 

J’avais PAS LE MORAL. Voilà c’est dit! J’avais pas le moral parce qu’on m’a plaquée et que J’AVAIS MAL (aucune tenue cette meuf, elle déballe tout).

M’en fous! Après tout si ça te dérange, t’as qu’à pas lire cet article! (très française cette phrase)

Bon je suis une cassos du Love (cercle très fermé, c’est moi qui fait les inclusions, pour le moment on est 3 dedans je crois mais viens, plus on est de fous, plus on rit!). Je vais passer les détails! Tout ça tout ça…

Quoi qu’il en soit depuis des semaines (#desmoisenfait), je me traîne comme une plante en mode « aaaaaaaahhhh » « pffffffffff » « aaaaaaaaahhhhhhh » « mmaaaiiiiissss eeeeuuuuuuhhhhhh » « puttaaaaaaiiiiiinnnnn » « faaaaaiiiiiittt chiiiiiiiierrrrrr » « maaaaaiiiiiissss ppkkkkkk » « mmaiiiiiissss perrrrrssssoooonnnnne nnnneeeee m’aiiiiiiimmmmeeee  » « jj’eeeeennnnn aiiiiiiii maaaaaaaarrrrrreee »

Et puis du coup je fais ierch tout le monde, mes potos, mon chien, mon prof de danse (parce que du coup je suis méga irrégulière dans ma pêche), ma famille, mon lit, ma douche, mon téléphone, mes chaussures, ma carte bancaire. Bref tout le monde sauf mes patientes et mes collègues (parce que là ça ne déborde pas, même si je t’avoue que ça pique, ça pique, pas évident d’être le doc de la vie sexuelle et de la vie sentimentale des gens quand on a ni l’un ni l’autre ah ah ah).

Le seul content dans cette histoire c’est Moun, il a récupéré sa maman pour lui tout seul, il est devenu méga collant (là d’ailleurs j’essaie de pondre mon article et la bête monte sur moi). Bref! (c’est vraiment le mot), ah et puis ma balance aussi parce que du coup j’ai perdu du poids (oui quand j’ai pas le moral au lieu de rester chez moi à prendre soin de moi, moi je rentre dans des phases un peu autodestructrices, où je fais tout en excès, je sors en excès, je danse en excès, je m’affame en excès et je me dévalorise en excès, bon après je bois pas, je fume pas).

Il y a 2 semaines, j’ai pris le RER pour aller bosser. J’aurai pu prendre mon vélo ou la voiture mais j’ai pris le RER parce que j’avais la flemme de chercher une place et que j’avais mal aux cuisses. Je suis arrivée devant le train en retard, parce que la veille je me suis couchée tard à cause de vidéos sur Youtube pour m’apprendre à me lever tôt (lol), j’ai eu du mal à me lever (lol) et Moun a bouffé de la pizza par terre pendant sa promenade. Quand le train est arrivé ça a fait BOUM! Une explosion visuelle et auditive. On a paniqué, j’ai cru que j’étais morte. Et puis j’ai ouvert les yeux, j’ai vu que tout était toujours là. En fait un bout du plafond est tombé sur le train et ça a fait pété un truc! Bref, c’était rien mais ça aurait pu être grave…

Mais j’ai pas compris le message, j’ai continué à être mal…

En suivant, on m’a contactée pour des photos et vu que bon je suis vraiment débutante, j’ai décidé de m’exercer en allant à un event de danse avec un pote. Pas de bol, la raison pour laquelle j’ai mal était là aussi…avec sa nouvelle meuf…J’ai eu mal. Un peu, beaucoup, trop parce que je suis un peu maso! (ouiiii vas y frappe moi, ceci est une blague hein)

Je suis rentrée chez moi et j’ai décidé de me laisser aller…De chialer, de mourir dans mon lit, de ne jamais me réveiller, j’ai coupé FB, j’ai supprimé Instagram, j’ai retiré les notifications de mon tel, je me suis un peu coupée du monde (plus d’sms, plus de WhatsApp, j’avais mal wesh je t’ai dit!!!!)…j’avais pas compris…

Une copine m’a tel pile poil là, j’avais toujours pas compris, et en 2 métros j’étais avec elle…ça n’allait pas vraiment mieux…je suis rentrée chez moi et puis j’ai chialé encore.

Je me suis trainée c’était dur pendant des jours encore, j’ai eu envie de rester sous ma couette mais je ne l’ai pas fait. Et puis un soir, j’avais le spectacle de Kyan (le mec de Bref) Khojandi. Ironiquement, c’est le mec qui m’a plaquée qui m’avait conseillée d’y aller (longtemps avant la fin je précise, moi en général j’aime pas trop parler à mes ex une fois que c’est fini). A croire qu’il savait que j’irai mal à ce moment là (je blague, enfin je crois, j’espère) et puis à croire que finalement il me connaissait pas trop mal.

J’ai franchement hésité à y aller en me disant « Mouais la flemme ça va encore être l’ascenseur émotionnel » Mais j’y suis allée en mode Maso encore et puis aussi en mode « YOLO, au pire tu vas chialer encore, au mieux ben ce sera bien…« (en plus wesh j’avais une p****n de place d’enfer tout devant en plein milieu…ça aurait été con de laisser une place vide comme ça)

J’ai ri, j’ai applaudis (je suis toujours très bon public, j’applaudis, je crie, je fais tout) et puis je me suis stoppée et en fait j’ai réalisé que ce mec était en train de faire un spectacle avec des mauvais souvenirs (une rupture, un décès) pour en fabriquer un bon souvenir. Il nous a posé la question de « Qu’est ce que tu ferais s’il te restait 25 sec à vivre? » et au final on a découvert que son succès et où il en est maintenant c’est grâce à un simple ticket de train Reims-Paris à 20€.

En rentrant chez moi, j’ai pleuré de joie (moi chui une femme fontaine mais du haut, je pleure, je pleure et je pleure pour tout, quand je suis contente, quand je suis triste, quand je suis en colère, quand je suis émue, quand j’ai des émotions tout court quoi, en clair tout le temps). Et là j’ai compris! J’ai compris que tout arrive au bon moment, que tout a toujours un sens, pourquoi l’an dernier ça avait pris 1/2 sec et pourquoi cette année 2 mois quasiment. Parce que c’est le temps qu’il faut pour comprendre que tu es maître-sse de ton destin et de voir les choses sous ton propre angle! Je ne te dis pas que c’est facile, la preuve là ça a pris du temps (alors que je pensais que c’était moins douloureux, comme quoi connard/pas connard, long/court, in love/pas in love, c’est pas trop ça l’important), parce que je sais très bien que demain matin (jeudi), je vais me lever, marcher dans une flaque de pipi mounien, me regarder dans le miroir, les cheveux en pétard, des cernes, les tâches sur le visage et la trace de bave sur le coin de mes lèvres et me dire « Punaise je ne suis qu’une merde, je suis moche, inintéressante, personne ne m’aime et je ne trouverai jamais personne » mais je sais aussi que 5 min plus tard, je serai devant ce même miroir à me dire que « Aujourd’hui sera une journée extraordinaire » et en plus, elle le sera!

Quand ça a fait BOUM dans ma tête cette fois, ben j’ai mangé avec appétit, j’ai dansé chez moi en culotte (très très important la danse de la culotte), j’ai envoyé des sms aux gens que j’aime pour leur dire que je les aime parce que c’est ça que je ferai s’il me restait que 25 sec à vivre et puis j’ai décidé de vivre pleinement. Parce que ouais comme dit Kyan: « On est tous déjà en train de mourir » et ce serait con quand même de gâcher des journées pour des choses qui nous font du mal et qu’on ne peut plus contrôler. J’ai décidé de prendre cet évènement malheureux (pour moi) pour en faire un évènement heureux (toujours pour moi).

Alors ouais faut relativiser et tu n’es pas obligé-e d’aller tout le temps bien sous prétexte qu’il y a pire que toi, qu’il y a pire dans LA vie mais ce moment là c’est peut-être le pire de TA vie. T’as le droit d’aller mal, t’as le droit d’être triste, t’as le droit de pleurer, le droit de bouffer que du Nutella et de trainer en bas de jogging en mode végétation. T’as même le droit de te dire des choses horribles (bon pas trop quand même) mais sache que le temps soigne absolument tout et que chaque blessure peut devenir une force et que ça, tu peux le faire rien qu’en changeant ta façon de penser.

Moi je crois au destin, à la loi de l’attraction et au pouvoir des pensées. Je l’ai expérimenté l’an dernier et du coup ben pour moi ça fonctionne. C’est pas évident de se dire que tout arrive toujours pour une raison (genre quand tu tombes dans les escaliers, quand tu as un accident, quand on te fait du mal) mais il y a quelque chose que je me dis à chaque fois que je prends l’avion c’est que punaise, EN HAUT DES NUAGES IL FAIT TOUJOURS BEAU (c’est véridique, vas y tu vas voir!), donc laisse passer la zone de turbulence, prends un peu de hauteur et tu verras. C’est carrément bisounours je le sais mais dis toi que si moi, genre la meuf la plus négative que tu connaisses, a réussi à voir ainsi c’est que punaise il lui en est arrivé des trucs chouettes cette année. (Alors ouais j’aurai quand même pref que l’année 2017 se termine autrement mais Dieu qu’elle a été extraordinaire cette année!)

D’ailleurs, je vais t’avouer un petit truc. L’an dernier au même moment de ma vie, c’était un peu la merde (même si je pensais que ça allait mieux) et du coup j’ai entrepris plein de choses. Depuis le 1e janvier 2017, toutes les semaines je marquais tout ce qui m’était arrivé de positif sur des petits papiers colorés, en général 4-5 trucs, des fois plus, des fois moins. J’ai fait ça toutes les semaines (sauf au Kenya, du coup je crois que j’ai regroupé 2 semaines sur 1 papier mais je ne sais plus). Sur ces papiers c’est des trucs qui m’ont fait plaiz, c’est pas forcément des trucs de ouf, c’est genre « 104 » « Seb au tel le dimanche » « Maman positive » « Sortie avec Moun » « Danse le lundi » « Marion » mais ce sont des trucs qui m’ont fait du bien. Pareil je ne vais pas te mentir, sur PLEIN DE PAPIERS y’a le nom du mec qui m’a rendue triste là. Mais c’est pas grave parce qu’en fait à ces moments là il me faisait du bien et quand il a arrêté d’en faire ben juste il n’y a plus eu son nom sur les papiers, mais il y a quand même eu toujours des petits papiers avec toujours 4-5 trucs dessus. J’ai mis tous ces petits papiers dans une jarre en verre dans ma bibliothèque. À la base, c’était juste comme ça et en fait je me rends compte en écrivant cet article que tout a été fait pour que je me dise qu’il y a eu des moments difficiles, que la fin d’année a été dure et que j’ai peut-être encore un peu mal mais que je peux décider de me concentrer uniquement sur mes 52 (ou 51) petits bouts de papiers positifs 🙂 (tu peux me piquer l’idée, elle n’est pas brevetée et en plus je recommence en 2018)

1 : Janvier 2017, un seul malheureux papier qui allait changer ma vie. j’avais aussi entrepris d’économiser mais entre temps, j’ai déménagé, j’ai pris beaucoup de vacances, j’ai payé plein de trucs, j’ai vécu quoi!

2: Décembre 2017 : jarre pleine, oui j’ai un pull moche c’est pour sortir Moun et puis j’ai froid! L’autre jarre est remplie aussi mais avec des centimes looll

3 : Ma nouvelle boîte pour 2018 oui j’anticipe mais en fait cette boîte est arrivée à moi par hasard. Pour la petite histoire, je cherchais une veste pour un truc, je tombe sur une boutique de bazar, je reçois un sms m’incitant à faire une soirée cocoon, je vois qu’il y a mes bougies pref dans la boutique YANKEE CANDLE ADDICT, je trouve une boîte pour mes intentions (peut-être que je t’en parlerai un jour) et dedans…une autre petite boîte « Enjoy, happy moments », j’ai souri et j’ai regardé ma jarre chez moi en me disant que Punaise la vie était bien faite.  (Pour l’autre petite histoire, ce jour là j’ai croisé l’autre EX, le pas cool…croiser 2 ex, 2 fois chacun en 2 mois c’est tendu mais en fait c’était bien, j’ai souri à la vie et mon coeur n’a pas tremblé)

Du coup maintenant, ben ça va mieux. Je suis triste des fois (genre quand je pense trop, genre le soir quand j’arrive pas à rejoindre mon lit avant 2h du mat, mais c’est pas souvent), mais je ne suis pas malheureuse…

Je te raconte tout ça, parce que je sais que parmi les gens qui me lisent, certain-es ne sont pas au top top de leur forme en ce moment (parce qu’il fait froid, il y a même eu de la neige, parce que c’est bientôt noël, le changement d’année, parce qu’il fait sombre). Et je voudrais te dire que la vie est courte et que tu es capable de faire de grandes choses, que tu es une personne extraordinaire, belle, incroyable et de ne jamais laisser quiconque te faire croire le contraire, PAS MÊME TOI-MÊME! Et puis je t’aime!

Parce que oui s’il me restait que 25 sec à vivre ben je te dirais je t’aime à toi aussi…

 

PS: À la publication de cet article, les représentations de Kyan Khojandi seront finies mais tkt pas, du peace, du love et du happiness, je t’en donnerai encore et encore.

Enjoy

Je te rajoute des photos du ciel pour que tu vois BIEN qu’en haut il FAIT TOUJOURS BEAU (elles datent de 2013 à 2017, y’a de l’été, du printemps, de l’automne et de l’hiver, il y a de l’Europe, de la France, de l’Afrique, de l’Indonésie, de l’Amérique et de la Martinique, donc tu vois hein FAIT TOUJOURS BEAU LÀ-HAUT! ). Oui je suis quasi toujours côté hublot, je suis petite, j’ai une vessie totalement paralysée, je peux rester facilement plus de 12h sans bouger de mon siège et j’adore prendre des photos du ciel. Oui je prends souvent l’avion, non je ne bosse pas chez Air France ni dans aucune autre compagnie aérienne, non j’ai pas de gens de ma famille qui y bossent non plus, non j’ai pas de bons plans.

 

Mes petits kiffs

« Quand on ne te connait pas, on te prend pour une féministe enragée qui n’aime pas les hommes »

IMG_7656.jpg
Paris, France, Novembre 2017

Alors du coup, ben je vais me présenter! Parce qu’en fait je ne l’ai jamais fait. Du coup certaines personnes sur FB se demandent si je poste des articles que j’ai vus et qui me plaisent ou si c’est bien moi derrière ce blog (oui c’est bien moi! La petite meuf agitée là en danse le jeudi, la meuf sûre d’elle en bombe le lundi, la meuf qui chiale le mardi et celle qui a la tête dans le cul tous les matins jusqu’à 11h)

Pour conserver mon nanonymat, je ne vais quand même pas tout déballer ici.

Je ne sais pas trop comment faire cette présentation mais du coup je vais essayer de la séparer en plusieurs parties parce que j’estime être composée de plusieurs éléments.

En First : Etat civil

J’ai un prénom et un nom mais on va taire ces détails. Sur FB et dans mon entourage artistique c’est Lily. Pourquoi? Pourquoi pas? Cherche pas c’est tout con. J’ai rajouté Vgn pareil cherche pas trop, ça fait vagin si on rajoute des voyelles et je trouve ça cool 😎

J’ai 29 ans et toutes mes dents! (en vrai il me manque un tout petit bout de dent devant, parce qu’un jour j’ai mangé de la salade avec une fourchette, j’avais très faim, j’ai croqué et voilà…#histoireinutile #regardepasexpresmesdentsnow #ouicestlaseuleetvraieversion #onsestdejaassezfoutudemoi) Rectif : j’ai oublié qu’on m’avait déjà retiré 2 dents de sagesse et qu’il y en a une qui n’est toujours pas sortie…#inutile

Je suis parisienne (cad que je suis née à Paris et que je vis à Paris depuis quelques temps now). Mais me demande pas mes origines si je te réponds ça parce que ça va me chauffer.

J’ai 2 parents: une mère et un père absolument extraordinaires qui viennent d’une petite île où j’ai vécu 5 ans. On va s’arrêter un peu sur mes parents parce que je les aime beaucoup. Il y a quelques mois, j’ai fait une ITW pour un magazine où j’ai parlé de ma mère parce qu’on m’a posé une question sur les femmes. Et comme d’habitude, les gens ont cherché des problèmes là où il n’y en avait pas et se sont demandés pourquoi je n’avais pas parlé de mon père…(ben parce qu’on me parlait des femmes comique va!). Mes parents sont des personnes que j’admire énormément. Ils sont à eux 2, mes modèles de vie, que ce soit au niveau professionnel qu’au niveau personnel. Ils ont tous les deux fait des sacrifices pour atteindre leurs objectifs sans attendre de quiconque et sans rechigner dans leurs coins. Beaucoup de gens qui nous voient maintenant se disent que « nous sommes aisés » que « nous nous débrouillons bien » mais ces mêmes personnes n’étaient pas là quand mon père partait en déplacement au bout du monde, ces mêmes personnes ne savent pas que mon père a raté la naissance de ma soeur parce qu’il était VRAIMENT au bout du monde, ces mêmes personnes n’étaient pas là quand ma mère a repris ses études à 50 ans, ni même quand ma mère a du se démener quand elle est revenue en Métropole avec son mari encore absent, son ainée dans le Sud, sa petite qui enchainait maladies sur maladies à cause de la pollution et sa maman malade à 8000km, ces mêmes personnes ne savent pas tout ce qu’on a du traverser. Oui c’est facile de débarquer 30 ans après et de voir uniquement le tableau final. Je suis fière d’eux et ils ont su m’inculquer des valeurs importantes. J’ai toujours su grâce à eux, que je pouvais être qui je voulais et que les seules barrières qui existaient, étaient celles de ma tête. Ils se sont toujours battus pour que je puisse avoir la meilleure éducation, les meilleurs cours, et tout ce dont j’avais besoin pour m’épanouir et être bien dans mes baskets. Quand je révisais en P1 jusqu’à 4h du matin, ma mère veillait en même temps que moi à 600km pour me soutenir moralement, quand j’ai pleuré à Bali et 12h de décalage horaire, c’est mon père qui m’a aidé à prendre mon billet d’avion. Mes parents je les aime.

J’ai une soeur, une petite grande, parce qu’elle a 8 ans de moins et quasi 30 cm de plus quasiment (ouais c’est la vie, je le vis bien mais ça n’a pas toujours été le cas). Ma soeur, ben vu notre écart d’âge, c’était un peu compliqué parce que j’ai quitté la maison quand elle a eu l’âge intéressant et après j’étais dans des études prenantes, dans un couple prenant. On est, je pense, assez diamétralement opposées, que ce soit physiquement et mentalement, je suis petite elle est grande, je suis scientifique elle est plutôt littéraire. Pareil, je suis fière d’elle. Là à l’heure actuelle, elle est en échange international au Canada et rien que pour ça j’admire ses ovaires!

J’ai pas de frère, j’ai des cousins, des cousines, des oncles, des tantes. J’ai eu le temps de connaître mes 4 grands-parents qui sont tous décédés à l’heure actuelle. J’avais beaucoup d’affection pour eux et ils me l’ont bien rendue!

Je suis célibataire, jamais mariée (expression officielle si tu demandes un AVE pour entrer au Canada) et sans enfant. Alors les 2 premiers c’est la vie qui l’a fait et le 3e c’est un choix. J’en ai déjà parlé dans cet article « Et vous avez des enfants? ». Mon célibat je l’ai pas vraiment choisi. En fonction des jours, je le vis bien ou moins bien. Mais bon comme m’a dit une patiente: les mecs ça va ça vient et ça revient toujours (lol)

Ensuite physiquement :

Je suis petite (moins 1m60) ouais c’est comme ça. Dans ma famille ils sont tous grands ou de taille normale. Je suis la plus petite que ce soit du côté maternel ou du côté paternel. J’ai pas de soucis de santé, c’est juste comme ça. J’aimais pas trop la soupe et puis voilà. Je le vis bien (maintenant), j’ai pas trop de complexe physique de base et cherche pas à vouloir me protéger sous prétexte que je suis une « petite femme ».

Je suis noire et j’aime ma couleur de peau. J’ai aucun problème avec ça grâce à mes parents encore une fois. Comme j’ai vécu longtemps dans un trou bien paumé (dans le Loiret…), au début c’était difficile parce que des noirs ben il n’y en avait vraiment pas beaucoup. Mais bon ma mère a géré la crise, a fait des mises au point dans mes écoles et puis voilà.

J’ai un IMC bas. Parce que je fais beaucoup de danse et que je ne mange pas beaucoup. Pars du principe que j’ai jamais faim. Pareil c’est pas un pb de santé ni physique ni mental c’est juste comme ça, je ne suis pas anorexique.

J’ai des cheveux crépus/frisés, que je ne coiffe absolument pas parce que j’ai royalement la flemme. Je fais partie des gens qui adoreraient prendre soin d’elles mais qui ne le font pas et en plus je ne suis absolument pas douée de mes 10 doigts!

Je ne ronge pas mes ongles mais j’arrache les peaux autour de mes ongles…ouais c’est cracra mais c’est à cause du stress/de l’ennui. J’arrive à arrêter par période mais bon je replonge toujours…

Mes passions :

J’en ai plusieurs…tout d’abord la danse! J’ai fait un article Et sinon c’est quoi ton métier? Danseuse? où je t’ai déjà un peu raconté mon histoire de danse. L’autre jour j’ai rencontré un mec à un évènement, qui dansait et en parlant il m’a dit « mon histoire de danse est un peu compliqué« . J’ai eu l’impression d’avoir tellement entendu ça. À part les pros et encore, y’a toujours un moment où c’est compliqué. Moi j’ai commencé la danse très très tôt. J’ai pris des cours j’étais en maternelle et puis ça ne me plaisait pas, j’ai changé de style, de profs ça n’allait pas. Je bavais devant les films de danse, devant les groupes de danse. J’ai déménagé et puis au lycée j’ai fait du classique mais en passant en S j’avais plus autant le temps. J’ai repris le hip hop en 2e année de médecine avec une prof géniale Marion, mais elle a déménagé et puis j’ai arrêté. Un trou béant où mon corps s’est ankylosé, où je ne faisais que sombrer. L’an dernier en juin, en fouillant sur le net, j’ai trouvé un cours qui avait l’air chouette, j’ai envoyé un mail et le lundi suivant je découvrais un prof extraordinaire. Un prof qui dansait encore, un prof qui te poussait, un prof qui t’encourageait! J’ai aussi fait d’autres cours l’an dernier. Ça ne s’est pas toujours bien passé, je me suis blessée, j’ai eu la hanche droite bloquée pendant des mois, je me suis coupée au niveau du pied. Mais j’ai continué, j’ai persévéré. Au pic, j’en étais à 11h par semaine de danse. Cette année j’ai continué mais j’ai sélectionné les cours qui me faisaient du bien au corps et à la tête. Au final j’ai gardé que mon prof qui m’avait fait redécouvrir la danse, à raison de 3 cours par semaine. Grâce à lui, je monte mon niveau et je suis assez fière de moi. J’ai décidé de me taper au niveau supérieur aussi et du coup now je vais dans un studio où on ne répète pas 100 fois les mêmes pas, soit tu suis, soit tu suis et point!  et maintenant ben j’arrive un peu à suivre…C’était pas facile, j’ai pleuré des fois, de rage, de colère, de tristesse, parce que j’avais tout donné et que c’était pas suffisant, parce que je me trouvais dégueulasse. Maintenant je lève la tête, je me regarde dans le miroir et je me trouve en bombe même si je transpire du pubis et que j’ai les cheveux collés sur mon front à cause de la transpiration! Je danse toute seule aussi, je répète dans un superbe endroit parisien à raison d’une fois par semaine. Juste pour moi et pour prendre la vibs des autres danseurs autour de moi. J’essaie d’aller dans tous les évènements de danse possibles et puis voilà je kiffe je kiffe et je kiffe. Comme danse, je fais du dancehall et du heels. Mais là je vais retenter la danse debout (hip hop) et le modern (histoire d’exprimer mes sentiments wesh t’as vu)

Ensuite, il y a le voyage. Pareil je ne sais pas depuis quand mais j’ai l’impression que c’est depuis toujours! J’ai été en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Asie, Afrique, Océanie. J’ai du mettre le pied dans une vingtaine de pays (j’ai compté et un peu plus en fait). J’ai voyagé en groupe, en famille, en amoureux, en potos et now je commence à voyager solo. Le voyage c’est ma bouffée d’air frais. C’est ce qui me permet de prendre de la hauteur mais de garder les pieds sur terre. Ça me permet de relativiser, de me reconnecter avec moi-même étonnamment et de me recentrer avec mes valeurs. Mon dernier voyage là c’était au Kenya et je te l’ai raconté  mais ce qui était extraordinaire c’est que ce voyage tombait presque 1 an après un autre voyage qui avait été le déclencheur de mon changement de vie. Et tu vois toute cette année, j’ai eu de nouvelles aspirations, de nouveaux trucs qui m’ont plu mais j’étais pas sure que c’était bien moi, que ce n’était pas un rôle et en fait ben non toutes ces nouvelles envies étaient réellement les miennes et se sont toutes manifestées naturellement pendant mon voyage! En 2018 normalement je fais USA/Islande/qq part où il fait chaud. D’ailleurs si tu es partant-e pour venir en Islande avec moi, n’hésite pas!

Récemment j’ai découvert la photographie. Alors ça faisait longtemps que j’avais envie mais bon comme beaucoup de choses avant, je ne me lançais pas. Et puis mon ancien appareil photo je l’ai balancé, parce que c’était qqn d’indésirable qui me l’avait offert donc il fallait réinvestir et pourquoi pas m’y mettre. En plus comme un peu tout dans ma vie, les choses se sont organisés pour que 1/un bon pote à moi qui fait de la photo soit sur Paris à ce moment là 2/je sorte avec un mec qui faisait de la photo à ce moment là 3/tout me ramène à la photo. Donc j’ai acheté mon 1e réflexe et j’ai shooté pendant 5 jours à Lisbonne, puis sur Paris, puis au Kenya, puis tout le temps. Ces derniers temps j’ai été au salon de la photo où j’ai rencontré des gens, j’ai été dans des events où j’ai rencontré des photographes et j’ai photographié des gens qui après m’ont proposé de faire des shootings. Affaire à suivre.

J’aime la musique. J’ai joué du piano de mes 6 à mes 18 ans, j’ai même fait option piano au Bac. Mon piano ça a aussi été une histoire compliquée. J’aimais, j’aimais plus, j’ai re-aimé. C’était très prof dépendant, style dépendant. Sur la fin j’avais une prof extraordinaire et on a fait des choses magiques. Puis études etc…j’ai essayé le synthé mais non ma came c’était mon Shimmel. Des fois j’ai envie de reprendre, je trouverai ça canon de pouvoir jouer du piano à mon mariage par exemple mais bon…j’ai un emploi du temps juste surbooké au cas où tu n’aurais pas remarqué. Donc je me contente d’aller en écouter dans des concerts, des grands, des petits, des underground, des gens pas connus, mais toujours du bon son! Après j’aime tous les styles, chui pas difficile.

J’aime les animaux. Et plus particulièrement mon chien. C’est un Yorkshire né le 1e octobre 2016, un mâle nommé Moun. Je l’ai appelé comme ça (c’est pas Moon la lune hein) parce que je traite toujours mes animaux comme des vraies personnes et Moun en créole ça veut dire « quelqu’un ». Avant lui j’ai eu 3 chiens : Loucky, Loulou et Joé (le chien de ma vie, gardé 17 ans). Moun c’est le petit dernier, mon premier chien de ma vie d’adulte. C’est mon bébé, c’est ma peluche, c’est mon mec, c’est ma couverture, c’est mon poto, bref c’est mon tout! C’est pas bien parce qu’on est tout le temps collés et qu’on est tous les deux très dépendants l’un de l’autre. Il ne me laisse pas téléphoner en paix ni taper sur mon ordinateur sans mettre sa tête sur le clavier et moi je lui fais des câlins tout le temps quand je suis là…Il est un peu capricieux, les gens le trouvent bien dressé (mais il fait genre). mais bon je l’adore et il est trop chou! (bon sauf quand il est mouillé)

Mon taf est aussi une passion. Quand j’étais gamine, je voulais devenir pédiatre parce que le mien il était trop cool! et puis after j’ai eu qq phases cheloues…archi, avocate, scénariste, ingénieure dans le BTP (c’était une idée très précise, née après avoir écoutée une meuf qui l’était, pendant 1h, en fait moi si tu me mets des étoiles dans les yeux, je fais tout ce que tu me dis de faire lol). Ce dernier projet a été loin, parce que j’ai fait une inscription en prépa parisienne (genre une GRANDE prépa TRÈS bien réputée). J’ai été accepté et c’est là que tout a vrillé, j’ai flippé à mort, j’ai douté de mes capacités, j’ai renoncé. C’était la 1ere fois de ma vie que je renonçais à quelque chose par peur d’échouer, c’est la 1ere fois que je doutais de mes capacités scolaires. Après du coup c’était une année bizarre, un peu sabbatique…Puis la médecine est revenue dans ma vie. Une P1 coupée du monde à Bordeaux et un cursus sans faute par la suite. Concernant ma spécialité, j’aimais tout et puis il suffisait qu’un prof me parle de sa spécialité avec passion pour que j’ai envie donc bon…je suis passée par tous les stades : psychiatrie, néphrologie, endocrinologie (j’étais assez balèze en sous colle, coucou Célia, coucou Yves-Marie), ophtalmologie et puis la dernière pédiatrie. Oui je voulais faire pédiatrie alors que je n’aime pas les enfants et le pire c’est que j’étais vraiment douée! Bon un examen national après, un classement et un choix compliqué entre pédiatrie dans une ville bien pourrie (désolée Besançon) et médecine générale dans une ville cool (Merci Toulouse), j’ai choisi le soleil et une option plus large (Thanks God). J’ai fait ma spécialité et en fait dès le début de mes stages, je m’occupais de la gynécologie.Aux urgences adultes, Pauline (une co-interne de spé gynécologie) m’avait appris les bases pour qu’on puisse bosser ensemble : elle sur le chaud, moi sur le basique. C’était cool! On m’appelait baby doc gynéco, un PV, un TV? On appelle bibi!!! Et puis des stages, un passage en planning familial et j’étais conquise. Je ne savais pas trop comment faire pour bosser dedans mais bon. Des remplas de MG, un déménagement en Ile-de-france plus tard ont eu raison de la médecine générale. Au bout de 4 mois, j’envoyais un mail totalement désespéré et on m’embauchait là où je bosse now. ET JE KIFFE! Je ne sais pas si tu connais le bonheur de te lever le matin de bonne humeur avec l’envie de bosser et de savoir que quoi qu’il arrive, on te dira merci 10 fois, on te réchauffera ton coeur et tu donneras du love! J’ai la chance en plus de ne pas bosser tous les jours et d’avoir des horaires que j’ai pu aménager pour la danse! J’ai la chance d’avoir des collègues d’amour qui s’occupent de moi, qui me font à manger, qui me réconfortent, qui matent mes vidéos de danse, qui m’encouragent, qui me félicitent, qui sont contents de m’avoir, qui me complimentent. J’ai la chance d’avoir des patientes d’amour, pas toujours faciles mais toujours contentes de me voir, qui m’offrent des trucs, qui me font des câlins, qui me font des compliments, qui reviennent, qui m’aiment! Pendant longtemps j’ai cru que mon rôle était de soigner mais en fait mon rôle est de juste être là déjà pour les écouter. Je ne suis pas indispensable mais elles me font comprendre que je suis importante. Quand je ne suis pas là, elles demandent pourquoi, elles reviennent, elles me disent bonjour dans le métro, dans le tram. Quand je ne vais pas bien et que ça se voit (j’ai un visage TRES expressif) , elles me ramènent du thé de chez elles et elles me disent : « mais vous savez, j’ai un frère il est amoureux de vous » ou « vous savez, moi je suis mariée et franchement le mariage…c’est pas ce qu’on croit » bon elles ont tendance à croire que je ne vais pas bien parce que je n’ai toujours pas d’alliance ou de gros bidous. D’ailleurs si un jour ça arrive, je ne sais même pas comment je vais gérer ça au taf, vu comment elles me scrutent…Bref mes petites dames, je les adore! et mon taf encore plus.

J’ai une autre passion qui est les femmes. J’aime les femmes de 1 parce que je suis pan je crois ou bi, je ne sais pas encore exactement et je ne me suis pas trop posée la question. Mais aussi parce que très tôt j’en ai eu marre des injustices qu’on subissait. Pendant ma période de « jeune adulte » j’ai commencé à lire, à m’intéresser à des artistes, à des causes. J’ai choisi les violences faites aux femmes. On me décrit comme féministe mais je ne sais pas trop. Je ne suis pas parfaite, mon discours n’est pas parfait mais ça me fait sourire parce qu’on m’envoie tjr des liens, on pense toujours à moi devant des trucs. Bon après faut dire que je bosse avec des femmes, je m’intéresse à beaucoup de choses les concernant etc…Cette année je voulais m’investir dans le monde du féminisme mais ça m’a fait un peu peur parce qu’il y a beaucoup de groupes extrémistes, parce que j’étais un peu partagée. J’ai prévenu mes parents que j’avais envie de le faire, ils ont un peu flippé que je me fasse arrêter dans une église, les seins à l’air #cliché . Je t’avoue quand même que j’adorerai rejoindre la brigade anti-sexisme de Paris pour coller des #SEXISTE sur toutes les pub dérangeantes! (oui Madame/Monsieur, je ne vois pas l’intérêt de mettre une femme à oilp pour vendre du parfum ou une paire de lunettes…) Mais bon, pour le moment je suis occupée et puis comme je t’ai dit c’était pas la forme donc j’ai un peu fui les combats, on verra en 2018 (mais promis, un jour je t’enverrai une photo de moi cagoulée avec un bandana et un autocollant #SEXISTE dans mes mains #rebelle #jvaisfinirengav). En fait j’aime les humains peu importe leur genre et je trouve ça con d’enfermer des gens dans des cases sous prétexte que tu as des chromosomes, des organes génitaux ou des hormones. Je suis pour l’égalité Femme-Homme et l’égalité humaine sans discrimination selon ton genre/ta couleur de peau/ta religion etc…Alors oui je suis féministe et puis je suis égalitariste, humaniste chai pas comment on appelle ça.

Bon et puis j’aime beaucoup d’autres trucs! Ma couleur pref c’est le blanc, les pays que je rêve de visiter c’est l’Islande et l’Inde, j’adore me gratter les ailes du nez, j’ai des piercings et pas de tatouage (pour l’instant), je tombe très facilement in love et je regarde sérieusement des gens avec des yeux en coeur dès que je trouve incroyable ce qu’ils font/ce qu’ils sont…J’aime bien les gens en fait.

Ce que j’aimerai faire prochainement : 

Partir en mission humanitaire comme je t’ai raconté dans l’article Un jour… mais peut-être plus rapidement que prévu en fait

Continuer d’être heureuse chaque jour et ne pas oublier de sourire

Ma photo badass avec une brigade (ah ben tiens y’a une session fort prochainement)

Progresser en photographie (d’ailleurs si tu veux m’aider, contacte moi)

Continuer à danser, encore et toujours

Donner du love au quotidien

Recevoir du love…

Mes petits kiffs

Le jour où j’ai changé de vie…

 

IMG_2826
Paris, France, Octobre 2017

Ouais on n’est ni mercredi, ni dimanche, on est samedi 21!

Il y a un an, pile poil, j’ai changé de vie et j’avais envie de fêter ça.

Je ne savais pas trop comment parce que c’est un peu chelou comme fête…lol. J’avais pas trop envie de faire un event FB, j’avais pas envie de sortir jusqu’à pas d’heure en soirée, j’avais juste envie de me rappeler alors je me suis posée devant mon ordi et ça a donné ça.

Voilà ce que j’ai appris durant cette douce et belle parenthèse de vie :

  • Entoure toi de gens positifs et qui t’aiment
  • Lève ta tête de ton téléphone et de tes écrans
  • Souris beaucoup, ris fort et saute le plus haut que tu pourras
  • Ajoute des paillettes dans ta vie
  • Aie des convictions qui te ressemblent
  • Donne de l’amour sans restriction
  • Demande et tu recevras
  • Fais des listes de tout ce que tu veux et réalise tes rêves les plus fous
  • Garde ton âme d’enfant et fuck les gens qui te diront que tu es immature
  • Fais des câlins, serre les gens dans tes bras, TOUCHE LES GENS
  • Traîne en culotte/caleçon et danse comme un fou dans ton salon
  • Fais des serments avec toi-même devant ton miroir de salle de bain
  • Aime toi sans artifice
  • Ouvre tes yeux et apprécie ce que tu vois
  • Prends du temps pour toi, même si c’est pour ne rien faire
  • Prends soin de toi, PIMP toi à mort si ça te fait plaiz
  • Prends toi un chien, un chat, quelque chose qui te donnera envie de rentrer chez toi, et qui pourra se rouler en boule sur toi
  • Ecoute les vibrations, les tiennes, celles des autres
  • Ne fais que ce que tu sens, ce qui te fait plaisir
  • Donne sans attendre en retour
  • Fous des post-it partout chez toi pour te rappeler des choses importantes
  • Accepte les compliments et fais-en
  • Ecris des lettres, Dis merci, Aide quand tu peux
  • Fais le tri dans tes affaires, dans ta vie, dans tes amis
  • Peu importe la douleur qu’a eu ton coeur, un jour il battra de nouveau et ça c’est beau

Alors oui, j’ai changé, beaucoup de gens me le disent, parce que je souris, parce que je fais plein de choses, parce que je suis heureuse et épanouie. Ouais y’a des jours chelous, des semaines difficiles (genre celles qui viennent de passer) mais au final ça ira toujours mieux un jour. Maintenant, je me connais, je sais ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et surtout ce que je veux pour moi. Je n’ai pas tout, tout n’est pas parfait, mais je suis quand même heureuse. Parfois le chemin vaut plus que la destination ben il en est de même pour le bonheur. Le bonheur ne s’obtient pas, il se vit. Au quotidien, rien ne t’empêche d’être heureux à part toi, tu n’as pas besoin d’avoir un super appart, un boulot de rêve, la femme/l’homme de ta vie, la voiture qui va bien pour l’être, non il suffit juste de lever la tête et d’apprécier la beauté de ce que tu vis là tout de suite. Alors mets un petit filtre positif devant tes yeux, tu verras c’est mieux! 🙂

L’an dernier, j’ai quitté mon ancienne vie, mon ancienne moi…et rien que pour ça, Merci!

« Tu dois abandonner la vie que tu as planifiée…pour pouvoir vivre la vie qui t’attend. » Joseph Campbell

Peace

 

 

 

 

 

Mes petits kiffs

Happy B-Day

IMG_2985
Sainte-Luce, Martinique, Août 2017

Bon ok j’ai vieilli! Il y a quelques semaines, c’était mon anniversaire et celui du blog d’ailleurs. Et c’était cool. On a bien fêté ça avec les potos et le Moun. J’ai mis une semaine à m’en remettre et puis c’était reparti pour une année supplémentaire et puis ma rentrée.

Parce que ouais chui une meuf de fin d’août donc en général, pas longtemps après faut prendre des résolutions pour la nouvelle année sco.

Cette année du coup quelques modifs :

  • Le blog sera toujours actif avec un article « Quoi de neuf docteur? » tous les mercredis à 18h01, un article « Silent Sunday » tous les dimanches 18h01, un article « Glog trott » après chaque voyage que j’estime intéressant et puis un article « mes petits kiffs » ben quand j’ai des kiffs spontanés
  • Je continue mon super job comme d’habitude
  • Je continue la danse de façon juste moins intensive, adieu la « Thérapie » des fesses pour plein de raisons dont l’oppression mais par contre tu me verras toujours en talons au Beyoncé Style de JP Chandler et à son cours de dancehall
  • Je m’investis dans l’associatif mais je t’en reparlerai prochainement
  • Je rédige maintenant des fiches de vulgarisation médicale
  • Je continue de répandre du love, du peace, du safe autour de moi autant que possible
  • J’ai prévu aussi de m’investir plus dans le monde du FEMINISME (oulala le gros mot)
  • Je vais continuer à parler du CLITORIS parce que c’est important, parce que je kiffe le clitoris et parce que ça vous fait du bien
  • Je prévois aussi d’aller toujours aussi bien 🙂 voire plus encore

Voilà c’est à peu près tout, n’hésite toujours pas à faire des suggestions d’articles, à partager avec moi tes petites histoires (sous couvert d’anonymat ou pas), à liker, à regarder, à partager tout ça, tout ça.

Peace!

Mes petits kiffs

Je voulais te dire un truc

Pensée ni du jour, ni de la semaine, ni du mois mais surement de l’année 💭

IMG_1856
Montpellier, Juillet 2017

 

J’voulais te dire Merci! À toi, toi, toi et toi! Parce qu’aujourd’hui « mon année » s’est terminée! Et quelle année!

Il y a un an, je m’inscrivais dans une tonne d’activités pour oublier, pour aller mieux, pour progresser, pour vivre quoi! En 1 an j’ai tout fait :

  • J’ai ouvert un blog
  •  J’ai refait un compte FB
  •  J’ai été loin physiquement (genre de l’autre côté)
  •  J’ai aimé, j’ai détesté, j’ai maudit, j’ai adoré
  •  J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai souris
  •  J’ai repris la danse
  •  J’ai été fille, j’ai été mec
  •  J’ai perdu du poids, j’en ai repris mais je m’en fiche
  •  J’ai dansé à n’en plus finir, à être accro, à avoir des semaines de malade pour oublier, pour me sentir bien et pour kiffer
  •  J’ai fait rentrer un petit être (à 4 pattes tkt) dans ma vie
  •  J’ai passé des diplômes que j’ai réussis
  •  J’ai déménagé
  •  J’ai fait des interviews, des shootings, des congrès, des animations, des articles
  •  J’ai rencontré des gens extraordinaires
  •  J’ai su me défaire de personnes pas extraordinaires
  •  J’ai bossé dur avec des semaines incroyables
  •  Je me suis posée des questions, j’ai douté, j’ai lâché prise
  •  J’ai découvert le développement personnel, la méditation, la pensée positive et le yoga
  • J’ai fait des défis persos
  •  J’ai fait des défis collectifs avec les copains
  •  J’ai commencé la photo
  •  J’ai dit beaucoup de conneries et puis pas mal de trucs qui avaient du sens
  •  J’ai déçu des gens, j’en ai rendu fiers d’autres, et puis il y a eu des jaloux
  •  J’ai appris à m’aimer et à avoir confiance en moi
  •  J’ai voyagé pas mal et c’était pas tjr prévu
  •  J’ai connu Les Magnifiques, les Piplettes, La teamyeahyeah, la teampoireau et DabMan
  •  J’ai sillonné avec ma caisse
  •  J’ai vu des paysages de ouf et de la misère humaine
  • Et puis il y a eu toutes ces femmes : les femmes de l’alphabet, les femmes du monde, les femmes de mon coeur. Ce boulot magnifique qui me donne envie de me lever tous les matins. Ces journées où je fais tomber les masques.

 

Il y eu les pensées du jour, les questions du jour mais surtout beaucoup d’amour.

 

Alors voilà je t’aime toi, toi, toi et toi parce que qui que tu sois, tu m’as aidée à en être là et aujourd’hui je te dis merci parce que j’en ai envie.

 

Pourquoi aujourd’hui? Parce qu’aujourd’hui on m’a encore dit merci d’être là et que j’ai réalisé qu’en fait si j’en suis là c’est grâce à vous…

 

Peace

Mes petits kiffs

Oyé Oyé! Tu veux participer à ce blog? Welcome!

Hey you!!

Je me suis rendue compte que toi aussi tu avais peut-être des choses à partager, des choses qui t’intéressent, des choses qui t’ont fait marrer, des choses qui t’énervent, des choses qui t’interpellent, des choses qui te questionnent, du sexe, de la gynéco, du féminin, du banal, du grave, du marrant, tout ça, tout ça quoi!

Alors si tu veux le faire ici, tu es la-le bienvenue! Tu m’écris un com, tu m’envoies un mail (nousaussionvoyage@gmail.com) , tu check mon number! Balance tes idées et on verra ce qu’on peut faire!

Et si t’as du mal à écrire, tkt on regardera ça ensemble!

IMG_1205
Sintra, Mai 2017

Ce blog est à visée non lucrative et surtout à visée informative rigolote. Je ne me fais pas de sous dessus (ni une notoriété d’ailleurs), donc je ne pourrai pas te rémunérer par contre…

 

 

Mes petits kiffs

13 Reasons Why ou « t’es sure que c’était un viol? »

Bon si tu as Netflix, j’espère que tu n’es pas passé à côté de cette pépite! Si tu n’as pas Netflix, ben tu sais comment faire!

400312

Je regarde pas mal de séries, sauf que depuis la pause « hivernale », ben j’ai bcp bcp de mal à m’y remettre. Pas de tps, pas envie et puis je ne sais plus où j’en suis. Et puis tout le monde me dit « il faut que tu regardes çaaaa absolument » du coup je ne regarde PLUS RIEN.

La semaine dernière (date d’écriture et pas de publication, vous commencez à être habitués) ma soeur m’a vendu un truc, « IL FAUT ABSOLUMENT QUE TU REGARDES 13 REASONS WHY, GENRE EN TOP 1 DE CE QUE TU DOIS VOIR , CA M’A TROP FAIT PENSER A TOI ». Penser à moi? c’est une nana dépressive? ça parle de gynéco? du combat des femmes? de célibat?

Du coup, comme d’hab, dès qu’on me parle d’un truc, je le vois PARTOUT, sur mon fil d’actu, sur des blogs donc j’ai fait l’effort…13 épisodes en 24h…(week end très très court du coup)

Alors ATTENTION JE VAIS UN PEU SPOILER

13 REASONS WHY :  c’est l’histoire d’une fille Hannah, 17 ans, lycéenne, qui s’est suicidée (pas de suspense elle te le dit dans le 1e épisode) et elle laisse en héritage funèbre, 7 cassettes audio (old school la nana) avec donc 13 faces où elle parle des 13 raisons qui l’ont conduite à faire ce geste. Ça parle de viols, d’attouchements, de slutshaming, d’harcèlement scolaire, bref tout ce que je kiffe.

J’ai adoré et détesté cette série, parce que j’ai peur/je crois que si tu n’es pas sensibilisé ben tu ne comprends pas le VRAI message.

Hannah a été victime de slutshaming, on l’a traité comme une fille facile tout ça à cause d’une malheureuse photo prise lors d’un malheureux concours de circonstances (ce n’était pas du revenge porn mais ça aurait pu l’être), puis il y a eu des attouchements sexuels, un viol et un suicide

Alors je n’ai pas regardé la série sur Netflix et du coup je n’ai eu un message d’alerte que lors d’un seul épisode m’informant qu’il y aurait des scènes de viol et/ou abus sexuel alors qu’il y a AU MOINS 5 épisodes sur les 13 où il y a des scènes de violences sexuelles (donc j’espère qu’il y a eu un message d’alerte sur tous les épisodes en fait, mais à vérifier sur Netflix):

  • toucher les fesses d’une fille sans son consentement : C’EST INTERDIT
  • toucher la cuisse d’une fille sans son consentement : C’EST INTERDIT
  • faire une pénétration vaginale à une fille inconsciente/sous alcool : C’EST INTERDIT
  • avoir une relation sexuelle avec une fille non consentante : C’EST INTERDIT
  • diffuser des photos à caractère sexuel de mineurs: C’EST INTERDIT

Hannah fait donc 13 audios, parlant donc de 13 personnes qui selon elle sont coupables d’avoir fait qqch ou de n’avoir rien fait (de façon plus ou moins grave). Culpabiliser ses copains du lycée pour ne pas avoir vu que tu allais mal, c’est pas méga safe…surtout quand tu ne sais pas ce qu’eux ont dans leurs têtes (bon ça apparemment ce sera la saison 2)

Pareil, la série est une liste de tout ce que tu ne dois pas faire si tu veux aider quelqu’un en dépression, quelqu’un ayant subi des violences, si tu es normalement constitué tu devrais comprendre ça, mais bon ya quand même moyen que ça ne t’aide pas vraiment à te montrer CE QU’IL FAUT FAIRE! Et puis si tu t’en fous, tu vois même pas que c’est TOUT CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE si ça se trouve…

La partie qui a fait ma soeur penser à moi, c’est l’épisode 13. Le jour de son suicide, Hannah va voir son conseiller de je ne sais plus quoi, au lycée et elle lui dit à demi-mot qu’elle a subi un viol. Et le conseiller visiblement un peu débordé par son téléphone qui sonne à plusieurs reprises, et mal à l’aise lui demande :

– Est-ce qu’il a physiquement abusé de toi?

– Je crois que oui

– Tu crois que oui, mais tu n’en es pas sure. Est-ce que tu lui as demandé d’arrêter?

–  Non

–  Est-ce que tu lui as dit non?

–  Non

–  Tu était peut-être consentante et tu as changé d’avis après?

–  Non c’est pas du tout ça

–  Tu veux qu’on prévienne tes parents ou la police? 

WTF!!! Si tu n’es pas choqué par ce que je viens d’écrire, je t’invite à lire ça et d’urgence stp!

La scène du viol, on la voit dans l’épisode 12, et le consentement non il n’y est pas, non elle n’a pas dit non, elle n’a pas dit oui et non elle n’en a pas envie.

Sauf que ce genre de paroles, beaucoup les disent. Les « est-ce que t’es sure que c’était un viol? » les « mais tu as dit non? » « tu t’es débattue? », des gens qui se croient safe, bienveillants, même des professionnels de santé, même des policiers…

Et si tu ne sais pas le mal que tu fais en les posant, ben en fait t’as rien compris à la série, tu vas continuer et puis des Hannah vont continuer à se suicider.

Alors ouais la série est bien faite mais j’ai détesté parce que si tu es sensibilisé tu t’arraches les poils et si tu ne l’es pas ben tu risques de continuer les mêmes conneries que tu fais habituellement.

Bien sur Hannah a répondu non à si elle voulait qu’on prévienne ses parents ou la police, c’était trop tard pour elle dans sa tête, c’était trop, elle se sentait coupable d’avoir eu cette réputation de bitch, d’avoir été à cette fête, de ne pas s’être débattue un peu plus et puis de ne pas avoir dit non clairement et fort (avec un stp aussi tant qu’on y est)! Merci cher conseiller, de lui avoir rajouté une petite couche.

Et à 17 ans en fait, TU DOIS FAIRE UN SIGNALEMENT (bon ok c’est aux states, c’est peut-être différent je ne sais pas, je me calme), t’as besoin de la permission ni de la victime, ni des parents, ni de PERSONNE en fait!

Autre point, si tu es une Hannah au moment où tu regardes la série, je pense que tu vas réellement penser que t’as plus d’option à part te foutre en l’air alors que « ON PEUT S’EN SORTIR, C’EST PAS UNE MALADIE »

Ce qu’il manque pour moi c’est une petite note à la fin de la série, sur des endroits où tu peux te renseigner, sur quoi faire, comment aider, ce qui est interdit par la loi, rappeler que tu peux QD MÊME parler à des gens biens ou chai pas moi, un épisode 14 où on verrait comment les différents personnages auraient pu aider Hannah. Je sais, ce ne sera plus du « divertissement » mais parler du viol pour se faire uniquement des audiences et de l’audimat c’est dégueulasse. Le viol fait vendre, mais le viol c’est pas fun!

En conclusion, ça parle d’actes problématiques qui sont malheureusement beaucoup trop banalisés dans la vie de tous les jours: diffuser des photos, toucher des fesses, insulter gratos sans réellement insister sur le côté interdit/dangereux (ok qqn est mort, mais bon Hannah reste tellement présente que sa mort à part dans le dernier épisode ben tu peux totalement passer à côté) ni donner la bonne attitude à adopter dans ce genre de situations.

Alors oui tu me diras ben il suffit de faire tout l’inverse de ce qui est fait dans la série, oui certes mais bon un message clair vaut mieux qu’un message à mettre à l’envers…

Je sais, je prends souvent les gens pour des imbéciles qui ne peuvent pas comprendre les sens cachés, les sous-entendus mais j’ai quand même vu passer sur facebook un post qui expliquait « pourquoi Jessica méritait de se faire violer »…

Après j’ai adoré cette série parce qu’elle ouvre le débat, elle met à jour des pratiques trop courantes, elle te permet n’empêche de te sensibiliser, parce que si tu vas au bout des 13 épisodes, tu auras quand même compris qu’il y a des choses pas correctes (j’espère en tout cas, sinon je perds définitivement foi en l’humanité) et puis tu te doutes qu’en temps que personne sensibilisée au sujet ben oui tout ça m’a BEAUCOUP parlé. Le slutshaming, la pédopornographie, les attouchements sexuels, les viols, la culpabilisation de la victime, l’entourage qui ne fait rien, l’entourage qui NE DIT RIEN, les professionnels qui ne font rien, les tentatives de suicide, les suicides…tout ça c’est pas mon quotidien mais presque…par ma vie pro, par ma vie perso…alors fonce voir cette série!

PS: Je sais, je t’ai spoilé mais je t’invite quand même VRAIMENT à regarder cette série qui, même si elle aurait pu être encore plus aboutie (je sais, la perfection n’existe pas mais sur ce genre de sujet ben OUAIS FAUT ÊTRE BADASS), a quand même le mérite d’exister et de parler de tout ça. J’espère que la saison 2 comblera mes attentes!

On me dit dans l’oreillette que OUI YAURA BIEN UNE SAISON 2 et QU’ELLE COMBLERA MES ATTENTES!

PS2 : Merci à ma soeur pour cette pépite!

Mes petits kiffs

« Et toi à quelle période passée tu aurais aimé vivre? » « Ben ça dépend est-ce que je reste une femme et est ce que je suis tjr noire? »

Merci les copains! (Oui depuis mon changement de vie, j’ai des copains beaucoup plus intellectuels en fait)
img_6861
Paris, Février 2017

Parce que bon il y a encore des connards, tjr du slutshaming, du bodyshaming, tjr des chiens qui te draguent avec des « hey you », des « adidas, adidas », de l’inégalité de salaire, des violences sexuelles/physiques/verbales et plein de choses dont j’adore parler au quotidien, ben moi aujourd’hui 08/03/17 j’ai eu le droit de prendre ma pilule ce matin, d’acheter un ticket de métro avec mon fric, d’aller à un cours de danse les fesses à l’air, voir des copines boire du vin et rentrer à peu près tranquillement seule après avoir insulté un mec qui m’a gracieusement remerciée pour mon silence par un « vas y salope t’entends pas que je te parle » en lui répondant « ben chui fière d’être une salope qui t’emmerde ».
Alors ouais c’est très loin d’être parfait, il y a encore un boulot monstre à faire mais avant c’était encore moins parfait dc  on peut quand même célébrer tous ces droits que les femmes ont, pour lesquels on a fighté pendant pas mal d’années! 

Mes petits kiffs·Quoi de neuf docteur?

C’est pas que j’aime pas les hommes

Mais…il faut avouer que des fois c’est difficile…

Ce matin, en prenant mon bol de Chocapic (oui il faut varier les plaisirs) à une heure tout à fait convenable, je repensais à ce que m’a dit ma jumelle de vie la semaine dernière qd je parlais d’une patiente Mme A qui franchement me faisait m’arracher les cheveux.

Et puis je suis tombée sur Facebook, j’ai trouvé un article sur Pondichery, du coup j’ai pensé à Mme A qui est Tamoul…en bref mon cerveau a déjà beaucoup chauffé en quelques heures.

En ce moment j’ai des semaines à thèmes. Et le thème actuel c’était :


« Mais Quels Enfoirés, WTF »


Exemple 1 : Mme A, je n’en ai pas encore parlé parce que 1/ il me faudrait 10 articles et 2/ rien que de penser à elle, ça m’énerve. Mme A est arrivée en consultation suite au coup de fil de l’éducatrice de ses enfants placés, qui trouvant (les enfants hein) que le ventre de leur mère s’arrondissait, se sont dit que ce serait bien qu’elle voit un médecin. Les enfants : 8, 6 et 4 ans (tu vois un peu le topo). Mme A s’obstine à me dire (au mois d’octobre) que ses dernières règles datent de septembre mais à vu de nez…elle en était AU MOINS à 5-6 mois (oui je « hume » les grossesses). Bref elle était en fait enceinte depuis le mois d’Avril. mais Mme A est folle, je dis folle parce qu’elle n’est suivie par personne et il n’y a aucun diagnostic mais je pense qu’être jetée dehors en plein mois de janvier, nue, alors qu’il neige dans la rue par son ex mari, ça n’aide pas. Etre forcée à manger ses excréments par son ex mari , CA N’AIDE TJR PAS. Etre violée tous les jours, ça aide encore moins…


Exemple 2 : Mme L, oulala, Mme L a 20 ans (et peut-être 12 dans sa tête je ne sais pas). Elle ne savait rien à la grossesse, aux bébés, il a fallu tout expliquer, comment il mange à l’intérieur, combien dure une grossesse, comment on sait qu’on va accoucher. Et puis ben il y a eu le moment de l’explication du dépistage de la trisomie 21…Elle a accepté, elle est rentrée avec le papier chez elle, je n’ai jamais reçu les résultats. Je lui ai demandé ce qu’il en était…elle a répondu « mon mari m’a demandé ce que c’était et il a déchiré le papier, du coup je préfère qu’on ne le fasse pas ». J’ai marqué « refus du mari dans le dossier, a déchiré le papier ». Mme L a accouché, elle est venue en panique à la PMI cette semaine, parce qu’elle n’a pas tout compris à l’hôpital et que la sage-femme trouve que le bébé est petit, qu’elle a des petites mains, un nez retroussé…on regarde le carnet de santé « suspicion de T21 », on appelle l’hôpital, Résultat : Mme L a effectivement un magnifique bébé mais qui a la trisomie 21 et elle pleure elle pleure parce qu’elle ne veut pas de ce bébé. Merci monsieur d’avoir déchiré mon petit papier


Exemple 3 : Mme O, 40 ans qui vient me voir parce qu’elle a fait une fausse couche fin janvier, fausse couche tardive, 5 mois, le truc bien horrible à vivre. Je lui conseille d’attendre pour une autre grossesse parce qu’elle ne va pas bien du tout physiquement et moralement. Je lui propose un moyen de contraception, réponse : « mon mari ne veut pas que je prenne la pilule » WTF!!


Exemple 4 : Mme C, qui a un ATCD je ne sais plus lequel mais qui l’empêche de prendre toute hormone, elle veut un stérilet au cuivre mais « mon mari ne veut pas, il me dit que ça va le piquer et qu’il va me l’arracher »charmant…je lui ai mis, j’ai coupé les fils extra court tant pis on galèrera un peu pour le retirer


Exemple 5 : Mme B (une autre), 19 ans qui vient du Bangladesh, qui vient avec son mari parce qu’elle ne parle pas français. Je l’ai vu il y a un mois pour un début de grossesse gémellaire (des jumeaux) et là ils m’annoncent qu’elle a fait une fausse couche…je lis les comptes rendus, elle a perdu bcp bcp de sang, je vois du fer sur une ordonnance, je demande s’il est pris, Monsieur me répond « non je ne veux pas qu’elle grossisse » DOUBLE WTF! Après avoir expliqué le bien fondé de la prescription du fer et surtout que celui-ci ne fait pas « grossir » mais au pire constipation, ballonnement et caca noir (et que de toute façon on s’en fout du poids parce qu’à 9 d’hémoglobine, Mme B n’était pas de toute fraîcheur) il me répond : « ça fait 5 ans qu’on essaie de faire un enfant, vous pensez que ce sera aussi difficile maintenant », je réponds que non, une fausse couche ne rend pas plus hypofertile et làààààà je compte!!!!! 19-5 = 14!!! TRIPLE WTF!!!!

Donc Messieurs, je ne vous hais pas mais vous ne me simplifiez vraiment pas l’existence…(oui je sais, mon avis reste biaisé par mon lieu d’exercice mais comme me disait une autre patiente « entre les connards, les menteurs, les infidèles, les alcooliques ben il nous reste plus grand chose »)

PS: Il n’y a pas de photo parce qu’en ce moment, je prends bcp de selfies et de photos de mon grand écart et comme je ne mettrai pas ma tête ici…