Glob trott

Je suis Influenceuse

Snapseed 8
Nusa Lembogan, Bali, Indonesia, Mai 2019

Loooollll c’est une blague! Mais du coup je t’ai quand même fait une compilation de mes vidéos de Bali!

Je voulais aussi vous dire merci pour votre bienveillance et votre accueil concernant mon article de Bali .

J’ai reçu une tonne d’amour, des commentaires ici, par mail, sur Insta alors merci merci et encore merci!

Sur ce, bon visionnaire 😉

 

Allez clique Bali Is Always A Good Idea

 

Love

PS: En toute honnêteté, on influence tous et toutes à notre niveau. Beaucoup m’ont partagé le fait que j’ai donné envie de partir à Bali, que j’ai donné envie de partir seul.e, que j’ai donné envie de penser positif. J’ai été mal à l’aise mais je suis contente si ça aide certain.e.s. 

PS2: Te leurre pas, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, la mienne encore moins mais j’essaie de garder la tête hors de l’eau.

PS3: Concernant le rythme des articles, je ne sais pas…J’ai plein d’histoires bien catastrophiques à te raconter mais j’essaie de sortir du drama professionnel

 

Glob trott

Bali is always a good idea

Alors pour la petite histoire, cet article a été publié INCOMPLET le 05/06/19 sans que j’en connaisse la raison, donc désolée je le remets en complet cette fois. Cette erreur m’a permis de sortir de ma « MINI DEPRESSION EXPRES » comme l’a nommée ma coach et de rédiger la suite de cet article. Il est donc écrit en 2 parties: une pendant le voyage et une à mon retour

Snapseed 5
Bali is always a good idea

Je t’écris cet article alors que mes vacances ne sont pas encore finies mais devant ce ciel plein d’étoiles et avec une lune bientôt pleine, j’ai senti que c’était le moment.

Le moment de te raconter, le moment de me livrer, le moment de t’expliquer.

Je suis actuellement à Bali…

Et pour te raconter Bali, il faut que je te re-raconte cette histoire, mon histoire, parce que je la clôture ici, parce que j’y mets un terme ici, parce que ça se termine ici.

Ce que je vais te raconter, tu le sais sûrement et ce n’est rien de grave. Je vais bien ne t’inquiète pas.

Le 17 octobre 2016, j’ai pris un avion pour partir à Bali. Bali c’était mon rêve depuis Mange, Prie, Aime le film et le livre « l’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle. Je voulais voir les terrasses de rizières et trouver la paix intérieure.

En juillet 2016, nous avons donc pris nos billets pour Bali. Nous, mon ex copain et moi-même. C’était mon rêve, pas le sien. J’aimais voyager, lui n’avait jamais vraiment voyager avant de me rencontrer mais on partait souvent. Ce mois de juillet là, j’ai commencé à être pas bien j’avais pas le moral, je sentais que « qqch de grave » allait m’arriver. J’ai toujours eu de fortes intuitions auparavant. Je lui ai fait part de mes angoisses sorties de nulle part, il n’a pas vraiment cherché à me rassurer.

Puis un jour, j’ai vu un nouveau nom sur son téléphone, une femme que je ne connaissais pas, les excuses habituelles « c’est une collègue » « pourquoi tu regardes mon téléphone? »

Bref…j’a fait mine d’oublier mais j’avais à présent un poids sur le coeur.

En août, je suis allée à une procession religieuse sur une péniche près de Notre Dame pour le 15 août avec une copine. J’y ai vu mon ancien ancien prêtre (je te raconterai un jour mon rapport à la religion) de quand j’étais au lycée qui m’a dit « tu es sûre que tu vas bien? » j’ai eu envie de chialer. Et puis j’ai rencontré une dame. Rencontre de l’espace, qui m’a demandé si « j’avais un mari, si j’étais fiancée, si mon copain était gentil » et j’ai beugué à cette dernière question. En mon fort intérieur, j’ai crié non mais j’ai répondu : « ça peut aller« .

En septembre 2016, je suis partie à Rome avec ma mère et ma petite m’a envoyé une capture d’écran d’un post FB de mon ex copain avec une fille. Les excuses habituelles « c’est une collègue » « c’était une fête, il y avait d’autres gens« .

Ça a pété, je l’ai foutu dehors mais il y avait Bali…les billets payés…j’ai donc décidé de partir avec lui.

Nous avons pris l’avion un 17 octobre 2016, un Paris-Singapour-Bali. J’ai chialé pendant TOUT LE VOL, il m’a dit pouvoir faire demi-tout, je l’ai supplié de ne pas le faire. En regardant le hublot, j’ai demandé un signe à l’Univers, pour que je sache si je devais continuer ma vie avec lui ou pas.

Nous avons pris l’avion le lundi, nous sommes arrivés le mardi, le vendredi après 2 mojitos, je découvrais un 2e téléphone, un 2e numéro de téléphone, une 2e copine, une 2e vie.

Dans ma tête, ça a vrillé. J’ai pris une autre chambre d’hôtel en expliquant tant bien que mal avec l’alcool, les larmes, l’anglais que je m’en fichais de payer une chambre plus chère. Il a débarqué, a voulu me retenir, a menacé de se suicider, que sa vie ne comptait plus si je le quittais, j’ai tenu bon, je n’ai pas crié, j’ai très peu parlé. J’ai reçu un message de ma petite qui me demandait « alors vous faites quoi les amoureux? » j’ai répondu « je rentre à Paris » et là c’était clair dans ma tête, que c’était le signe que j’avais demandé, le signe que j’attendais. J’ai donc appelé mon père pour m’aider à trouver un billet d’avion (parce que dans mon état je n’y arrivais pas). Il a dormi devant ma nouvelle chambre d’hôtel. Le lendemain matin, j’ai pris un taxi pour m’emmener à l’aéroport. Il m’a demandé de « venir à Ubud au moins, c’était ton rêve« . J’ai tenu bon. Je suis arrivée à l’aéroport, pas d’agence pour acheter un billet. J’ai appelé un numéro et je me rappelle avoir donné mon numéro de CB tout haut dans un aéroport international pour payer un billet à plus de 1000€ mais je venais d’être embauchée et donc j’avais les sous. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, j’ai appelé ma BFF qui était au Canada, elle m’a dit « ton avion est à quelle heure? » j’ai répondu et elle m’a dit « ok je reste avec toi au téléphone« . J’ai pleuré, elle a essayé de me faire rire et m’a dit « Attends je fais un post FB avec un truc marrant comme ça on se souviendra qu’on a ri ce jour« . Elle a donc écrit qqch sur le fait que j’étais dans le futur avec mon décalage horaire et elle dans le passé et que les gens dans le présent se trouvaient à Londres. On a ri. Les heures sont passées, elle a raccroché, j’ai téléchargé des séries, je me suis couchée par terre et puis j’ai croisé un monsieur australien ou américain, je ne me rappelle plus de son accent, qui m’a dit cette phrase qui est restée gravée au fond de moi

« Vous savez Bali, on y va 2 fois, la 1e fois on a le coeur en miettes et la 2e fois on renaît »

J’ai chialé et j’ai passé la douane, le monsieur m’a demandé si j’avais qqch à déclarer: j’ai répondu « A broken heart« .

J’ai pris un vol : Bali-Doha-Paris, j’ai chialé pendant tous les vols, pleurer, manger et dormir.

Pendant mes escales, j’ai pris un billet pour aller chez mes parents (à 7h d’avion supplémentaires) et mes ami.e.s ont tous envoyé des messages de soutien.

Je suis arrivée à Paris, j’étais mal, je suis arrivée chez mes parents, mon père m’a prise par l’épaule, il m’a dit « Tkt ça va aller » et j’ai su que c’était grave, parce qu’avec mon père on ne se touche pas.

J’ai vu des copines qui m’ont aidé à aller mieux et puis il a fallu rentrer à Paris, dans cet appart, notre appart.

Il a fallu le mettre dehors définitivement, il a fallu changer le bail, fermer le compte commun, dire adieu à tous ces rêves, tous ces projets, cette partie de ma vie. Il a osé me dire « Mais je t’aime » et j’ai répondu « Visiblement pas assez » et ce jour là…j’ai été fière de moi pour la 1e fois.

Mon père venu « au cas où » parce que bon je ne savais pas comment l’individu allait gérer tout ça, m’a prise dans ses bras et m’a dit « Je suis fier de toi mais maintenant il ne faut pas lâcher« . Il m’a suggéré de prendre un chien, de prendre des cours, d’aller danser, de me faire des nouveaux ami.e.s.

J’ai fait tout ça…j’ai repris la danse à fond, j’ai été dans des dizaines d’ateliers, j’ai pris un chien, je suis partie au bout du monde, j’ai rencontré plein de gens, j’ai eu mille activités, je me suis reconstruite, j’ai décidé d’avancer, de profiter de cette étape pour devenir qqn que j’aimerai, qqn dont je serai fière.

Ça n’a pas été évident, ça a même été difficile, j’ai perdu des choses, des gens, des certitudes, j’ai changé, ça n’a pas plu à tout le monde…

Et puis 2018 a été une année un peu bizarre…où j’ai travaillé sur mes blessures affectives, ça a fait mal mais c’était nécessaire.

Pour 2019, j’avais prévu de partir à Los Angeles sauf que j’avais du mal à le planifier, j’avais plus très envie, j’avais peur d’être déçue.

Alors je me suis demandée où j’avais envie d’aller, ce que j’avais envie de faire…et Bali est arrivé dans ma tête.

Mais j’avais peur, peur de me retrouver à Bali et de pleurer parce que j’étais seule, célibataire sur cette île où je m’étais sentie si seule…

J’ai donc décidé de me laisser un peu de temps et puis…mon ex a redébarqué dans ma life. Je me suis rendue compte qu’il avait créé un compte revenge porn sur Instagram et ce jour là, je me suis rendue compte que j’allais bien.

J’ai donc décidé d’aller à Bali parce que je n’allais plus laisser cette personne toxique me gâcher quoi que ce soit ou avoir une quelconque importance dans mes choix de vie et que bordel je savais pertinemment que cette fois, Bali ce serait totalement différent.

J’en ai quand même parlé à ma coach qui semblait être ok avec ce choix, elle m’a dit « eh bien prends ton billet« , je lui ai rep « non pas aujourd’hui, demain« , elle m’a dit « pourquoi demain? » j’ai répondu « je ne sais pas, je le sens« .

J’ai quand même essayé le soir même et tu me croiras ou pas, LE SITE N’A JAMAIS VOULU FONCTIONNÉ. J’ai donc pris mon billet le lendemain à 6h en promenant mon chien…ce jour là…on était le 14 février 2019 et j’ai passé la meilleure saint valentin de ma vie.

Voilà comment je me suis retrouvée le 8 mai 2019 à prendre un vol Paris-Amsterdam-Bali  seule, accompagnée de moi-même. Mon premier voyage solo du début à la fin.

Beaucoup de gens ont voulu m’accompagner à Bali (iels avaient peut-être peur pour moi je ne sais pas trop) mais ce voyage, il fallait que je le fasse toute seule, je te raconterai pourquoi un peu plus tard.

À chacun de mes vols, j’ai eu 2 places pour moi et les hôtesses m’ont donné des yaourts supplémentaires, j’ai rigolé intérieurement en me disant que si j’avais eu cette chance là, la dernière fois, j’aurais compris que j’étais bien cocue lol.

Et c’était assez marrant parce que dc je suis arrivée le 9/05/19 alors que la dernière fois nous étions arrivés le 18/10/16 (tu divises par 2 la date et tu inverses le 6 par un 9, comme quoi c’était écrit, Mektoub)

 

En arrivant, le monsieur du Airbnb : Wayan est venu me chercher pour m’emmener à Ubud à 2h de l’aéroport…là où je devais aller le jour de mon départ, c’est là où j’ai commencé le nouveau voyage, on boucle la boucle.

Je booke toujours mes voyages séparément, je décide d’abord d’où je veux aller, après je cherche des logements et sur place, je gère les transferts.

IMG_5675
Si jamais tu hésites à partir en vacances seul.e, je t’invite à te mettre sur des groupes de voyageur.se.s sur FB, ça sur motive de ouf

Pour ce trip, j’avais prévu 4 spots :

UBUD-AMED-NUSA LEMBOGAN-CANGUU

Ubud ou la parenthèse enchantée :

-5202949921247663147_IMG_4880
Ne me demande pas qui a pris la photo, les explications sont à la fin de cet article

Je suis tombée amoureuse de Bali en arrivant à Ubud. Cette ville se situe au centre de l’île, en pleine milieu de la végétation. Quand on pense à Bali, on pense en général aux terrasses de rizières, à de la verdure, ben Ubud c’est exactement ça. Je n’avais pas de programme précis d’activités, mais pendant mon escale, j’ai booké une ascension du Mont Batur avec AirBnB.

IMG_5793

 

Lors de mon 1e jour à Ubud, j’ai pris des cours de Yoga au Ubud Yoga House. Un havre de paix avec des professeur.e.s locaux, le prix étant de 150 000 IDR par cours. Le cadre est idyllique et la route pour rejoindre l’endroit est juste incroyable. Ce même jour, j’ai découvert la joie du Ubud Market, floppée de commerçant.e.s dans la rue qui te vendront encens, sarong, dreamcatchers et compagnie à des prix variants du simple au double (sans que tu saches le vrai prix) et j’ai mangé, j’ai mangé, j’ai mangé! des spring rolls, des nasi goreng, des glaces, des fruits frais…(tkt je n’ai pas eu la tourista)

IMG_5829

IMG_5832

 

 

Mon 2e jour à Ubud a été plus mouvementé, réveil à 1h30 pour décoller à 2h30 direction le Mont Batur, 2e plus haut volcan de Bali 1717m, l’ascension se fait de nuit pour assister au lever du soleil en haut. J’avais booké cette activité avec Airbnb pour la modique somme de 42€ comprenant la randonnée, une visite de plantation de café et une cascade. Ma guide s’appelait Tri et elle était géniale.

IMG_5893

 

Nous avons donc gravi cette montagne toutes les 2, on a parlé de nos vies et en levant les yeux, j’ai vu la lune, les étoiles et la voie lactée. J’ai pleuré de joie. Tri a cru que je n’allais pas bien. Alors je lui ai raconté à quel point j’étais remplie de gratitude pour ce moment que j’étais en train de vivre. Je lui ai raconté pour mon 1e Bali, elle m’a demandé si maintenant j’avais un mari, j’ai répondu non, elle a répondu « Not Yet » et de la même façon dont cette femme qui ne me connaissait pas, avait confiance en la vie, je me suis demandée pourquoi moi j’y croyais pas…

IMG_5966

Nous sommes arrivées en haut et j’ai pu admirer les couchers magnifiques du lever de soleil en prenant un petit déjeuner et en buvant mon thé. C’était un de ces instants qui restera gravé dans ma mémoire à jamais, Tri à ma gauche, mon thé fumant et un sourire sur mes lèvres.

IMG_5924
J’ai sauté du sol, pas du banc, oui je saute haut et tu n’as encore rien vu…

 

Nous sommes allées un peu plus haut, on a fait des photos et nous sommes redescendues. Arrivées en bas, Tri m’a dit cette phrase touchante « Tu souris avec ton coeur et c’est rare« 

J’ai chialé parce que je venais de comprendre que j’étais enfin qqn que je trouve magnifique…

IMG_6062
VALIDATION TOTALE

 

Puis nous sommes allées visiter une plantation de café, j’ai appris qu’ici on faisait du café avec des graines de café qui étaient passées par le tube digestif des mangoustes le Luwak Coffee qui coûte d’ailleurs une blinde (je pense que ce n’est pas très éthique pour les animaux mais bon on m’a assuré que si, j’ai tjr de gros doutes), j’ai goûté toutes sortes de cafés qui étaient tous plus divins les uns que les autres (et pourtant j’en bois jamais) et des thés aux arômes parfumés.

-6762787306942491530_IMG_4957

Et nous avons terminé la matinée dans une cascade beaucoup trop fraîche mais d’une rare beauté qui m’a rappelé mon île.

IMG_6096
Un Espagnol m’a dit « Oh MDC SO NICE MY SISTER LOVE THIS PLACE »

 

L’après-midi, j’avais demandé à Wayan, le proprio du Airbnb (il y aura beaucoup de Wayan dans mon article, je t’expliquerai aussi pourquoi), s’il pouvait m’emmener au Tirta Empul.

IMG_6216

J’avais vu des photos magnifiques de ce temple sur internet.

Les règles concernant les temples sont strictes. À Bali, la religion principale est l’hindouisme, aussi pour visiter un temple, il faut être vêtu.e d’un sarong et ne pas avoir ses règles ou accoucher récemment. (la féministe que je suis a eu un peu de mal avec ces principes mais bon).

Wayan m’a déposée devant le temple et je suis rentrée au Paradis…

Tirta Empul est un temple où on peut réaliser des ablutions avec de l’eau bénie. Il y a 12 fontaines principales, 12 fontaines pour nettoyer ton karma, pour nettoyer ton corps, ton coeur, ton âme. 2 autres fontaines s’il y a eu un décès récemment, 1 dernière fontaine pour chasser les mauvais cauchemars, les pensées impures, les démons internes et les angoisses. 2 autres dans un autre bassin et 1 autre dans un dernier bassin où tu peux récolter l’eau.

J’ai donc comme une semi grande plongé dans ce bassin avec des balinais.e.s, vêtue d’une tenue spéciale pour réaliser le rituel, 3 fois boire, 3 fois s’asperger, 3 fois plonger à chacune des fontaines. 12 fontaines pour aller bien, 12 fontaines pour guérir, 12 fontaines pour renaître…

Je ne pourrais pas te décrire à quel point j’étais reconnaissante auprès de la vie de me permettre de vivre cet instant, de pouvoir être là.

IMG_6451

J’ai du rester dans ces bassins pendant 2h, une eau gelée jusqu’aux seins avec des poissons à mes pieds et des serpents qui sortent de la pierre, mais à cet instant, le temps s’était arrêté.

Wayan m’a proposé d’aller manger et m’a emmené dans un restaurant juste à côté où j’ai pu manger seule face aux rizières.

IMG_6230
Sinon, il y avait des oeufs dans à peu près tout…

Le soir, j’ai pleuré dans mon lit en me rendant compte que ça y est, je venais de dépasser la durée de l’ancien voyage et que ça tombait ce jour où j’ai eu droit à ma renaissance…

Cette journée a donné lieu à mon nouveau mantra : Today is a good day and today is everyday. Parce que le bonheur est simple et quoi qu’il arrive dans ta journée il y aura toujours eu un bon évènement. À toi de voir sur quoi tu veux te concentrer à la fin de celle-ci.

301C8D3E-158B-449F-809C-0B1E2BD307D7

Le lendemain, réveil à 4h du mat pour un nouveau trip toujours réservé avec AirBnB, cette fois au programme : Candidasa Beach, Lempuyan Temple, Tirta gagna, Tukad Cepung Waterfall, Jungle Swing à Kumulilir et visite des rice terrace de TEGALALANG! (47€).

IMG_6304

Mon guide Kadek est venu me chercher avec sa soeur Ariska et je dois t’avoue qu’on a beaucoup chanté dans la voiture!

Bon Candidasa Beach, très peu d’intérêt honnêtement…mais bon belles couleurs sur la plage.

Lempuyan Temple, c’est le temple où les gens font les superbes photos avec les Gates of Heaven. La réalité est qu’en tant que touriste, tu n’as droit qu’à la partie du temple pour faire la photo, tu fais 2-3h de queue, tu te places, un photographe te crie 1-2-3 et tu as tes photos sur ton téléphone (il positionne un miroir ce qui fait que tu as un effet double). Bref ça fait une très bonne photo instagram mais le reste…L’histoire dit que quand j’ai sauté, le photographe a dit « wouah best jump ever » et effectivement quand je regarde la photo je me dis que je devais être au Paradis et que Bali me donne des ailes!

IMG_6424
Best Jump Ever

Puis nous sommes arrivés au paradis, le vrai: Tirta Gangga, j’ai adoré cet endroit coloré vivant, plein de poissons, de verdure, de lotus. J’avais l’impression d’être à Disney et d’avoir les yeux d’une enfant.

IMG_6212

Tukad Cepung Waterfall: Bof, allez il y avait de la bonne lumière et des gros cailloux donc de bonnes photos mais clairement j’ai préféré la cascade du jour d’avant où là tu pouvait te baigner. D’ailleurs il y avait beaucoup trop de monde dans celle là.

IMG_6728

Jungle Swing à Kumulilir : Bon j’avoue, c’était mon kiff, je voulais absolument tester une balançoire à Bali et ben là clairement je me suis envoyée en l’air. J’ai crié, j’ai volé et j’ai tout lâché! En buvant mon thé devant cette forêt impressionnante, j’ai gravé cet instant dans ma tête à tout jamais.

IMG_6685

Et puis tegalaland…l’image de Bali, l’image d’Ubud, le rêve qui devient réalité « viens au moins à Ubud, c’était ton rêve« , j’y suis, sans toi, et j’ai réalisé un de mes rêves…

IMG_6741

Le lendemain après un cours de yoga, un dernier tour à l’Ubud Market où j’ai acheté des cristaux, un marque page « Today is a Good Day » et qq souvenirs, j’ai quitté cette ville magnifique pour la 2e partie de mon voyage…

Amed ou le paradis des plongeurs : 

IMG_6319

Aussitôt arrivée à Amed, j’ai compris que cette partie de mon voyage allait se concentrer sur moi et moi-même. J’ai rejoins mon hôtel et un second Wayan , le BBQ Guest House (1 200 000 IDR), hôtel donnant sur la plage.

E7B4FD99-2C23-4524-9610-265F704CCF77

J’avais booké des semaines avant, une formation pour repasser l’Open Water Dive dans une école de plongée au Diver’s Café (4 000 000 IDR) et je devais passer le jour même pour qu’on prépare mon équipement. Je me suis d’abord trompée de centre et Hector m’a emmenée en scooter dans le bon centre (baptême de scooter) où j’ai rencontré Jonas, mon moniteur.

IMG_7395S’en est suivi 3 jours, 5 plongées et un examen pour avoir ma certification (Open water here we go)

IMG_7157

À Amed, j’ai donc beaucoup mangé, beaucoup bu, beaucoup plongé et puis les après-midis (on ne plonge que le matin) j’ai pu m’offrir le luxe de faire la sieste sur un transat devant la plage et une eau à 25 degrés.

Snapseed 2

Le matin, je pouvais voir le lever de soleil sur la plage à droite et le soir, je pouvais voir le soleil s’écraser sur le Mont Agung (plus haut volcan de Bali) qui fumait à gauche (d’ailleurs il est entré en éruption à mon départ de Bali). Des couleurs, des couleurs.

IMG_7106

J’ai beaucoup médité, devant ce soleil, devant cette lune, sur le sable, sur un banc, avec des animaux, j’ai pu dire merci à tout ce qui m’avait permis d’arriver là, d’en être là, d’être qui je suis, d’être moi.

16092768-B681-4862-A53B-9ECFBF7A8AB6

Wayan m’a demandé si je voyageais seule, j’ai répondu oui, il m’a répondu « You are an indépendant woman i like that« . Ouais je suis indépendante et bordel je me suis trouvée tellement courageuse là.

2A51AF83-2DB2-4D11-A09E-494081A4B984

Le dernier jour après une méditation devant le lever de soleil, un petit déjeuner avec des pineapple pancake (une tuerie) et une plongée dans l’épave Liberty, j’ai donc quitté Amed avec un autre Wayan qui m’a emmenée à Sanur où j’ai pris le bateau pour une autre île… (transfert Amed-Sanur-Nusa lembog-Sanur-Canggu pour 900 000 IDR négocié par le Wayant de l’hôtel)

-4804493098808299798_IMG_4988

IMG_7360

IMG_7080

Nusa Lembogan ou l’île du farniente : 

-7460293995883444125_IMG_5052

J’avais réservé mon hôtel avec Booking : Sukanusa Luxury. J’avais beaucoup hésité mais les huttes me faisaient envie. Arrivée sur place, le gérant m’a annoncé qu’il m’avait changé de hutte pour avoir une piscine privée, autant te dire que la chance de cocue continuait!

IMG_7443

J’ai booké immédiatement avec l’hôtel une matinée de snorkelling à 150 000 IDR (moins de 10€) pour le lendemain et je suis partie admirer le coucher de soleil, tout en tombant sur mon école de yoga.

Snapseed 3

 

Les couleurs étaient encore plus impressionnantes, plus vivantes, plus vibrantes et j’ai pleuré encore…

IMG_7911

Le lendemain, je suis partie au snorkelling, beaucoup de poissons et une tortue mais sur les 4 spots, je n’en ai fait que 2 à cause des méduses beaucoup trop nombreuses. J’étais un peu déçue de ne pas avoir vu de raies manta. J’y pensais sur le trajet du retour et quand je ne m’attendais plus à rien, 3 dauphins sont venus me faire coucou. À peine le temps de le dire aux autres passagers du bateau, qu’ils étaient déjà partis. Comme un signe de l’univers pour me dire « Ne sois pas déçue, il y a toujours de belles choses« 

J’ai passé l’après-midi à cramer au soleil sur un pouf et j’ai terminé la journée en admirant un ciel étoilé en buvant un lime juice.

IMG_7471

Ce jour là, c’est aujourd’hui et j’ai ressenti le besoin de commencer cet article parce qu’en rentrant, j’ai dansé sous l’éclat de la lune qui devenait pleine et qui me disait : « allez viens, on clôture ça aujourd’hui, viens on s’aime, viens on danse toute la nuit notre bonheur, viens et n’oublie pas qu’avec moi tu ne seras plus jamais seule et que quoi qu’il arrive j’apparaitrais toutes les nuits« 

Aujourd’hui j’ai compris pourquoi c’est à Bali que je devais venir cette année, c’était ce petit coup dans le rétro, pour voir que ça y est j’étais la personne que j’avais envie d’être, souriante, positive, confiante et courageuse et me rappeler que tout est désormais encore possible…

Avant de venir ici, j’ai lu Mange, prie, aime, le livre, je me suis demandée combien nous étions à vouloir changer de vie sans le faire, combien d’épreuves fallait-il qu’il arrive pour changer, combien d’entre nous sont inconfortables, combien d’entre nous vont mal? Mon 1e Bali, j’étais malheureuse avant d’y arriver et j’ai cru en partir malheureuse. En réalité, une page neuve s’ouvrait, une page où j’ai eu le choix soit de me morfondre et de pleurer pendant des siècles ou de prendre mes ovaires, de m’entourer et d’avancer. Encore une fois, j’insiste ça n’a pas été facile pourtant concrètement ce n’était rien de « grave » mais c’était « grave » pour moi, j’ai été aidée par des professionnel.le.s, ma famille, mes ami.e.s. Mon 2e Bali, je suis heureuse et épanouie et pour rien au monde, je ne voudrais être qqn d’autre pour rien au monde parce que maintenant je sais sourire avec mon coeur…


Je suis actuellement de retour à Paris et je t’écris la suite juste après un RDV avec ma coach…


Après cette soirée forte en émotions, j’ai décidé de continuer les sensations fortes en testant…LE SURF!

IMG_7747

1e fois dans ma vie que je montais sur une planche mais une envie qui figurait sur ma liste des choses à faire avant de mourir. J’ai eu les pétoches sans mentir, parce que les vagues étaient impressionnantes, parce que j’étais dans la même eau où la veille j’avais vu des dauphins, des méduses et potentiellement des raies manta.

IMG_7812

Le surf c’est une belle métaphore de ma vie, ne pas lutter contre les vagues, se laisser porter, savoir que tu es toujours a priori attachée à ta planche et souffrir beaucoup pour un instant de plaisir court mais tellement intense. Je suis tombée une bonne dizaine de fois mais quand il a dit « Last Wave », j’ai tenu, j’ai volé, j’ai surfe et j’ai ri!

IMG_7640

Après cette matinée de folie, j’étais KO et j’ai donc passé mon aprem avec Cecile rencontrée la veille, une lyonnaise exceptionnelle qui habite en Suisse et qui a été moine bouddhiste. On a mangé, on a bronzé, on a parlé. Elle m’a demandé pk Bali, elle m’a demandé mon âge et si j’avais vécu une crise de la trentaine.

IMG_7811
Oui j’ai bu BEAUCOUP DE WATERMELON JUICE

J’ai répondu que non, parce qu’en fait j’avais tellement d’attentes avant concernant mes 30 ans qui du coup ne se sont pas réalisées : me marier, avoir des enfants (en fait c’était pas une vraie envie), ouvrir mon cabinet, que du coup j’ai pu apprendre à me connaître et à établir ma vraie envie qui était d’être heureuse et franchement…je l’étais à cet instant précis.

IMG_7820

Après une heure de yoga devant le coucher de soleil, j’ai diné au clair de lune qui était maintenant pleine, un plateau de fruits de mer en exprimant toute ma gratitude à la vie.

IMG_7462

Le lendemain, je prenais le bateau pour retourner sur Bali et terminer mon séjour.

Canggu (ça se prononce channngou) ou là où tout a pris sens 

Arrivée à Sanur, taxi direction Canggu et ma villa de rêve. Je suis passée devant un hôtel qui me disait qqch et en réalité c’était l’hôtel où j’avais été récupéré mon billet d’avion retour la dernière fois.

IMG_7817

On a pas mal tourné dans Canggu avant de trouver ma villa…Villa Komea, la paradis a un autre nom, celui ci.

Le réceptionniste m’a alors demandé : « Mais vous êtes combien? » j’ai répondu « Juste moi » Il s’est alors exclamé « Mais nous pensions que c’était votre lune de miel« , j’ai souri et j’ai répondu « Oui c’est exactement ça« 

Ma lune de miel avec moi-même…Parce que bordel ça fait du bien.

IMG_7947

Cette villa, j’avais craqué dessus un soir de mars je crois, gros gros craquage en mode « yolo » « je me fais plaiz » 240m carrés pour moi toute seule, piscine, jaccuzzi, baignoire, douche, cuisinier, masseuse…

Le monsieur a posé mes valises et m’a dit « Vu que vous êtes seule et que la villa est pour 2 vous pouvez tout commander en double » J’ai souri

IL a dit « vous avez un massage par jour par personne donc 2 massages par jour » J’ai souri

Il a dit « On a mis des fleurs partout vu qu’on pensait à une lune de miel » J’ai souri

Et il est parti.

Je me suis foutue à poil et j’ai plongé dans la baignoire pleine de fleurs de frangipanier et j’ai souri.

Snapseed 4

La suite du programme est assez inintéressante, j’ai eu des dilemmes entre prendre une douche et prendre un bain, dilemmes entre le barbecue ou le diner aux chandelles, dilemmes entre jus de pastèque ou jus d’ananas, dilemme entre la salade de fruit ou les crêpes à l’ananas.

On s’est occupé de moi et j’ai remercié la vie de m’offrir tout ça parce que pour la première fois je m’accordais le droit de mériter tout ça, le droit de mériter d’être heureuse, d’en profiter et de le crier au monde entier sans avoir peur qu’une tuile m’arrive après.

BB5F5A2C-3E09-4F33-A836-2AC61CA3C5AC

Et puis le jour du départ est arrivé, après un tour à la Poste (oui j’envoie tjr des cartes postales à des personnes bien précises), un tour au centre ville, un menu hot dog à 3 euros et un massage des pieds d’une heure, j’ai pris une douche et on m’a emmenée à l’aéroport.

4778060D-ED83-4488-8AFD-A6C39A224C21

Ce fameux aéroport…Je l’ai regardé et j’ai chialé. J’ai regardé ma valise et je lui ai dit « Bordel meuf, il y a plus de 2 ans, j’étais sure de devoir te balancer tellement tu ne me servirais plus à rien parce que dans ma tête, j’étais incapable de vivre après ça et regarde on y est, regarde on est de retour, regarde tout ce qu’on a fait« 

Et au fond de moi il y a eu cette phrase : « Tu vois, tout est possible« .

J’ai enregistré ma valise et je suis rentrée à Paris.

IMG_5748

Ma soeur est venue me chercher, j’ai mis 2 jours pour comprendre que j’étais rentrée. J’ai fait un apéro positif pour m’entourer de good vibs, j’ai vu des copains et puis ça a été la chute de moral, j’ai dormi, j’ai disparu sous ma couette, j’ai eu envie de rien. À ce moment là, il y a eu mon changement de travail et le début des démarches pour vendre l’appartement que j’occupe actuellement. J’ai vraiment essayé d’aller mieux mais ça n’allait pas. Les « montagnes russes » comme m’a dit qqn. J’ai eu envie de pleurer, de chialer, j’ai fait des crises d’urticaire, j’ai eu les hanches bloquées, j’ai perdu des cheveux, j’ai arrêté de manger. Alors j’ai appelé ma coach, on a parlé de Bali et j’ai compris ce que j’y avais trouvé : « Je peux compter sur moi » et j’ai compris pourquoi cette histoire d’appartement me minait. J’adore mon appartement, je l’ai adoré…parce que justement après le 1e Bali, j’ai déménagé et je me suis retrouvée ici, j’y ai fait mon nid, j’y ai fait mon sanctuaire, ça a été mon appartement de reconstruction, mon appartement où j’ai soufflé, où tout a été, où j’ai de nouveau aimé, où j’ai de nouveau ri, où j’ai de nouveau appris à vivre et qu’il va falloir le quitter.

IMG_5841

J’aime pas les changements parce que j’ai toujours peur de ne pas trouver mieux, de ne pas avoir mieux que ce soit pour une séparation, un déménagement, un changement de travail, j’ai peur d’être déçue…mais en fait Bali m’a montré que…même si je vis qqch de compliqué et de désagréable, qqch de magnifique arrivera après…toujours…si si je te promets…

IMG_7878

Je tiens à remercier Dary mon ex que j’ai aimé profondément et qui en étant lui m’a permis d’être moi et je t’ai pardonné sincèrement.

Je tiens à remercier Marion qui m’a envoyé le sms qui a rendu tout ça vrai et m’a fait prendre la meilleure décision de ma life à l’heure actuelle.

Je tiens à remercier Lalie qui a passé de longues heures au téléphone avec moi et qui a essayé de me faire rire. J’étais dans le futur, je suis dans le presque présent.

Je tiens à remercier Sébastien qui a été là avant, pendant et après et qui a sorti son nez rouge à chaque fois que ça n’allait pas.

Je tiens à remercier Sandrine qui est venue chez moi vider ma valise pour en refaire une autre.

Je tiens à remercier Priscilla qui grâce à mon post Insta a tout de suite compris et m’a dit « Tkt ça va aller, tu veux venir avec moi à Londres? »

Je tiens à remercier Laetitia qui a été honnête avec moi concernant mon ex et Adama qui m’a envoyé un gentil message.

Je tiens à remercier Samantha qui m’a offert le défi des 100 jours

Je tiens à remercier Anne-Emmanuelle qui a été là avant, pendant et après et qui ne méritait pas ce que je lui ai dit.

Je tiens à remercier Charles-Emmanuel qui m’a fait rire en me proposant une action illégale mais m’a fait avoir une brillante idée qui m’a permis d’avoir une monnaie d’échange dans les discussions avec l’ex.

Je tiens à remercier Odile et Charly, mes parents de substitution qui m’ont ramassée à la petite cuillère.

Je tiens à remercier Jayson qui m’écoute me plaindre encore et encore.

Je tiens à remercier ma soeur qui me remet les idées en place quand j’ai du mal (allez promis on fait les cinammon rolls la semaine prochaine, mardi si tu veux ou mercredi)

Je tiens à remercier Houda ma fée qui a pris de soin de moi et de mon estomac et qui en un mail a compris qu’on était 2 coeurs brisés dans cet appart.

Je tiens à remercier Charlotte pour être de retour.

Je tiens à remercier Caroline pour tous les appels skype, mon coaching et tout.

Je tiens à remercier Maïmouna et la Booty Therapy qui m’ont permis de crier, de me soigner, d’avancer et de laisser le temps passer, j’ai pu danser mes émotions, extérioriser mes sentiments et ça n’a pas de pris.

Je tiens à remercier JP Chandler qui m’a permis de me regarder dans un miroir et de voir la merveilleuse femme qui était au fond de mon corps.

Je tiens à remercier Thomas, parce que grâce à toi j’ai su que je pouvais aimer encore, que mon coeur en miettes pouvait faire boum encore et surtout que toutes les relations ne se terminent pas en drama.

Je tiens à remercier tous les autres, c’est à dire toi, toi, toi qui est rentré.e, sorti.e, revenu.e dans ma vie parce que sans toi, je ne serais pas celle que je suis maintenant…Toutes les personnes qui m’ont encouragée à faire ce voyage, toutes les personnes qui ont pris de mes nouvelles là bas, toutes celles qui ont regardé mes stories (lol), toutes celles qui ont été là quand j’ai été triste ou contente. Pensée pour Cathy et Clara mes petites sorcières, Pensées pour Laetitia que j’ai planté sur le projet Los Angeles…

Je tiens à vous remercier vous qui me lisez et qui me donnez la force mine de rien de faire tout ça!

Je tiens à remercier Bali d’avoir changé ma vie…

IMG_8155
Ouais ouais ouais j’ai mangé tout ça

Concernant les détails pratiques :

  • J’ai pris mon billet d’avion via Air France 3 mois avant mon départ pour un prix de 700€
  • A Ubud , mon AirBnb était celui de Wayan , ma randonnée était via AirBnB et le tour aussi , j’ai changé mon argent liquide d’euros en indonesian rupi (1€ = 16000 IDR les bons jours, le plus souvent il n’y a pas de commission) , mon école de yoga était le Ubud Yoga House et je te la recommande grandement. Il y a plein de boutiques de pierres, plantes, pleins de décorations sur les chakras etc fais toi plaisir pour nettoyer ton âme.
  • A Amed, mon hôtel était le BBQ Guest House , leurs crêpes à l’ananas SONT UNE TUERIE! Tu as une vue sur la plage avec le lever de soleil à droite et le coucher de soleil à gauche sur le Mont Agung. Mon école de plongée était Divers Cafe Dive Resort , les moniteurs parlent français et Jonas est juste ultra cool.
  • Je ne me rappelle plus du nom de la compagnie de bateaux…A Nusa Lembogan, mon hôtel était le Sukanusa Luxury Resort , j’ai adoré mais pas le petit déjeuner que j’ai préféré prendre dans un des nombreux resto bobo, végétarien, mon école de yoga était Yoga Village Nusa Lembogan qui est juste au dessus du restaurantGinger & Jamu juste top! Mon école de surf était la Monkey Surfing avec des moniteurs qui parlent français.
  • A Canggu, ma villa était Komea Villa et franchement le service je vous aime! Sinon Canggu…bof bof mais vu que j’y allais pour rester dans la villa lol…
  • J’ai fait plein de stories Instagram que je dois trier mais tu peux aller mater @lilylvm (à la une Bali)
  • Je prévois de faire un mini vlog de mes pieds quand j’aurai de nouveau de la place sur mon ordinateur ou mon téléphone lol
  • J’ai fait mes photos avec mon appareil photo (grande nouveauté) un iPhone XR et les photos de ma tronche avec mon Canon 1300d + Trépied Manfrotto (vu que tout le monde s’intéresse à qui a pris les photos, c’est mooooiiii)
  • Si tu te demandes si j’ai rencontré un bel australien là bas, NON! Mais je me suis rencontrée moi et franchement c’était une belle rencontre.
  • Il y a beaucoup de Wayan parce qu’en fait les prénoms sont donnés par le rang dans ta lignée, ainée, benjamin, cadet etc…donc tout le monde est Wayan, Made, Nyoman ou Ketut à qq variantes près.

C8B63176-0A0B-4BCF-9D3D-D0AA4183362A

Musiques qui me rappelleront à jamais ces vacances

Love U Better

Thinking Bout You

Pine & Ginger

 

Pour répondre aux questions les plus fréquentes :

  • Non je ne me suis pas sentie seule, en réalité je l’étais peu et j’ai vraiment apprécié les moments rares où j’ai pu être avec moi-même
  • Non je ne me suis pas du tout ennuyée. J’ai fait du yoga, de la randonnée, du surf, de la plongée, du snorkelling, de la méditation, de la piscine, de la bronzette, de la lecture, de la dégustation culinaire.
  • Les Balinais.es sont adorables, oui iels disent souvent oui et iels veulent réellement t’aider.
  • Mon fruit préféré a été la mangoustine
  • Mon flip a été quand une grenouille est rentrée dans le airbnb et que j’ai appelé mon père en visio WhatsApp (pk on sait pas)
  • Le gecko fait un bruit horrible qui peut faire peur!
  • Il n’y avait pas particulièrement de moustiques
  • Il a fait beau et chaud (29-30 degrés tous les temps)
  • Nan j’ai pas eu d’amoureux photographe secret je t’assure!
  • C’était mon premier voyage solo du début à la fin et oui je recommencerai je pense
  • Je suis partie 2 semaines c’était juste, la prochaine fois (oui parce qu’il y aura une prochaine fois) j’irai 3 semaines
  • Si je ne devais garder qu’un moment, voir la voie lactée pendant la rando
  • Est-ce que ça vaut le coup? Seriously guy t’as rien lu ou quoi? BALI IS ALWAYS A GOOD IDEA! Allez va changer ta vie (coeur coeur sur toi)
  • « Vous savez Bali, on y va 2 fois, la 1e fois on a le coeur en miettes et la 2e fois on renaît » eh bien la 2e fois c’était là et c’est bien vrai

 

Love 

 

PS: J’ai pris 3 kg, j’ai une marque de bronzage, une tonne de photos et juste un gros merci que j’ai envie de crier à la planète entière.

PS2: Ouais je vais surement devoir déménager, je ne suis pas pressée mais ça va, si tu as un plan d’appart parisien (pas de coloc) merci de me faire signe

PS3: C’est bon j’ai changé de travail, je te raconterai ça prochainement!

PS4: Ouais ya plein de photos ultra narcissiques de moi mais écoute now je m’en fous!

PS5: Je suis ready pour la nouvelle aventure…ah et n’oublie pas, avec toi, tu n’es jamais seul.e en réalité

 

Glob trott

L.A changed my life

On est dimanche, il est 8h47, j’ai dormi 5h et je pète la forme…

I’M BACK

7583927680_IMG_4341
Los Angeles, California, USA, Mai 2018

J’ai testé plusieurs fois d’écrire cet article, pendant mon voyage puis dans l’avion mais j’avais vraiment besoin de digérer! (et d’un ordi)

Je vais d’abord reprendre du début, je suis désolée, tu as déjà peut-être entendu cette histoire un million de fois.

En octobre 2016, dans un aéroport à Bali, les larmes sur mes joues, les yeux explosés et le coeur en miettes, j’ai commencé à écrire une lettre à ma BFF, j’ai écrit mes rêves dans des ronds et puis j’ai dessiné des ailes (très très moches, apparemment je ne sais bien dessiner que les pénis, et encore les testicules c’est pas ça mais ceci est un autre sujet) pour symboliser tout ce que je pourrais plus faire avec ce nouveau célibat. Dans ces ronds, je suis à peu près sûre qu’il y avait : Voyager.

Parce que pour moi voyager sans mon ancien mec était inconcevable, parce que mes parents habitent loin, que mes potes sont fauché.e.s ou n’ont pas de vacances, que j’étais jamais partie seule et puis parce qu’à ce moment là je pensais sérieusement dépendre vraiment de ce mec.

En Mai 2017, j’ai fait mon 1e voyage sans ce mec…et en fait je n’ai jamais autant voyagé en 1 an! J’ai été à Lisbonne, à Berlin, au Kenya, à Montréal, à San Francisco, en Martinique 3 fois, en Guadeloupe, à Aruba, à Bonaire, à Curaçao, à Grenade et puis là à Los Angeles! J’ai voyagé seule, avec des potes, avec mes BFF, avec ma mère, avec ma famille au complet, avec ma soeur, avec Moun…

IMG_8881

J’ai repris la danse il y a bientôt 2 ans et je vis DANSE! Je danse, je regarde de la danse, je mange de la danse, je respire de la danse…et puis je regarde bcp bcp bcp de vidéos et à un moment je me suis demandée où était le fameux studio avec le fond rouge là et puis le studio avec le play là…et j’ai découvert que tout ça se passait à Los Angeles.

Les Etats-Unis, je ne pensais pas y retourner, à cause de Trump (nan parce que quand même iels ont un peu craqué), à cause de l’ultra capitalisme, à cause du côté superficiel et puis parce que moi c’était New York ou rien et que je l’avais déjà fait.

Et puis fin décembre: San Francisco, la claque! J’ai dansé là bas et puis j’ai rêvé plus grand : Danser au Millenium et au Playground à LOS ANGELES.

Je t’ai déjà raconté dans Jme casse comment ça s’est super bien synchronisé.

Le 1e mai 2018, je suis partie à Los Angeles et une autre partie de mon coeur est restée là bas et quand je t’écris là j’en chiale encore! Parce que c’est juste un truc de ouf!

Il s’est passé 2 choses intenses là bas, que je vais te raconter là avant de te faire la suite de façon plus conventionnelle.

À Los Angeles, j’ai fait la paix avec mon passé :

Juste avant de partir, j’ai croisé mon ex et ça m’a fait mal. J’étais de nouveau dans une phase « Mais qu’est ce qui cloche chez moi? » et puis je suis partie à LA. Je suis partie avec ma paire de SuperStar Adidas blanche et rose. Cette paire là, je l’avais depuis décembre 2015, cadeau de mon ex ex (l’abimeur) à Lille. Ces baskets je les adorais! Tellement qu’en fait j’avais oublié que c’est lui qui me les avait offertes et qu’il s’agissait du dernier vestige de cette vie passée. Et puis en janvier, j’ai compris ça et j’ai entrepris de les remplacer histoire de bien clôturer tout ça (moi j’adore les symboliques)…mais la flemme. Pas envie…Et j’ai eu cette idée de les laisser à Los Angeles.

Sauf qu’en arrivant à L.A, j’avais plus méga envie, je trouvais d’autres baskets cool mais pas de SuperStar (non parce que j’adore vraiment les SuperStar…ce sont les baskets de mon adolescence en plus de ça). Je commençais à désespérer. Et puis une nuit, j’ai rêvé…

J’ai rêvé de l’ex ex. On se voyait dans un event et il m’évitait de peur de s’en prendre une dans la tronche. Je suis allée de le voir et on a parlé. Dans mon rêve, je lui disais TOUT. Que j’allais bien, que je le remerciais, que je ne lui en voulais plus, que je lui avais pardonné mais que j’avais peur, peur de ne plus entendre de « Je t’aime« , peur de ne plus aimer, peur de ne plus faire confiance. Et il m’a répondu lol, « Pfff n’importe quoi! Bien sûr que qqn te dira je t’aime et que qqn de bien meilleur que moi t’aimera« . Je lui ai parlé de mes rêves brisés et il a eu cette phrase « tes rêves, tu les réalises, regarde TU ES à L.A » et je me suis réveillée apaisée et j’étais enfin prête. Prête à aimer, prête à passer à autre chose, prête à me laisser emporter par le tourbillon, prête à ne pas craindre le drame, prête à accepter et à accueillir.

Le lendemain, je trouvais ma paire de SuperStar. Une paire blanche et rose clair. Une magnifique paire. J’ai laissé le côté droit de mon ancienne paire à Los Angeles, j’ai ramené le côté gauche pour mon chien qui adorait les bouffer mais visiblement now qu’il a le droit de la bousiller, ça ne l’intéresse plus donc elle ne va pas tarder à être balancée.

J’ai vraiment réalisé à cet instant précis, que la vie était marrante, kiffante, excellente et que tout irait bien! J’ai balancé mes angoisses et j’ai lâché prise pour de vrai…

Hier, j’ai croisé l’ex (pas l’ex ex) oui, je le vois souvent mais visiblement on fait les mêmes activités et en le voyant je n’étais pas triste.

IMG_8867
Ça, c’est ma vieille paire!

À L.A, j’ai compris qui j’étais : 

Je t’ai expliqué plusieurs fois tout ce qui avait changé chez moi et mon amour de la danse. Danser au Millenium et au Playground c’était mon rêve. Un rêve fou pour une nana qui avait repris la danse il y a presque 2 ans, qui n’est pas pro.

Il y a plus de 2 ans, j’avais peur! Peur de reprendre la danse, de me vautrer, d’être en difficulté, peur d’arriver dans un endroit où je ne connaissais personne.

Et puis cette année, j’ai eu envie de pousser ma danse plus loin.

Et c’est comme ça que le jeudi 3 mai 2018, j’ai débarqué au Millenium Dance Complex. J’étais comme une gamine devant ses cadeaux de Noël. J’étais excitée, agitée. J’ai pris des photos, des vidéos et je souriais tout le temps! Et puis il y a eu le cours et je me suis vautrée! C’était vraiment DUR! Mais c’était BON! J’ai découvert des abdos que je ne connaissais. J’ai persévéré.

IMG_8683IMG_8703IMG_8694IMG_8691

 

Le vendredi 4 mai, j’ai été au Playground, 2 cours d’affilés, 4h de danse avec 2 meufs que j’adore : Brinn Nicole et Aliya Janell (si tu me connais, TU SAIS À QUEL POINT J’ADORE CES MEUFS DE OUUUUFFFF). Et ce jour là, ma vie a changé et là je pleure encore! Parce que j’étais chez moi, parce que j’étais à l’aise, parce que c’est ce que je voulais pour ma vie, c’est ce que je VOULAIS ÊTRE ET FAIRE! J’ai dansé, j’ai plané, j’ai kiffé, j’en pouvais plus! Plus rien ne comptait, le monde pouvait s’effondrer là tout de suite. Au final, ça a duré 5h.

IMG_8793IMG_8798IMG_8799IMG_8813IMG_8817IMG_8818IMG_8822

En sortant, j’ai chialé, j’ai pleuré de joie et tu n’imagines pas à quel point mes larmes coulent encore là. J’ai fait des audios et là à cet instant précis j’ai réalisé que je venais de connaître le summum de mon happiness, je venais de le vivre cet instant si précieux! Rien de ce que j’aurais pu faire, être ou avoir n’aurait pu me rendre plus heureuse que ces 5h de danse, que cet instant magique et j’ai eu cette phrase :

« Si j’avais ces cours là à Paris, en fait je ne serais plus doc »

Elle était lourde de sens cette phrase mais je ne l’ai pas comprise sur le coup, je ne l’ai pas pesée. J’ai réalisé que rien n’aurait pu me faire plus kiffer que ce que je venais de vivre et qu’en fait si j’avais été en couple, jamais je n’aurai vécu cet instant là (je me connais, ouais je serais partie mais je ne l’aurais pas vécu pareil) et là c’était JUSTE PARFAIT ET MAGIQUE! Désormais tout était possible! Et maintenant que j’avais goûté à ça, je ferais tout pour le revivre!

IMG_9406

Quand je suis rentrée à Paris, j’ai vu des amies, je leur ai raconté ce que j’avais vécu et parait-il que mes yeux brillaient, qu’on sentait l’émotion. Et après beaucoup de verres en trop sur une terrasse vers 4h du matin, j’ai redit cette phrase et j’ai chialé à grosses larmes chaudes. J’ai chialé de joie parce que j’adore mon métier vraiment! Mais j’aime encore plus danser et en fait, je suis prête à tout lâcher pour revivre cet instant…tout lâcher pour danser comme ça…tout lâcher pour danser là bas…tout lâcher pour vivre à Los Angeles. Pendant longtemps, je ne savais pas trop où c’était « chez moi » à cause des déménagements, de ma question identitaire, de mon lieu de naissance, de là où j’ai vécu le plus, de là d’où viennent mes parents et ma soeur…et en fait chez moi c’est là où ça danse. Du coup où je vis me va…mais je pense que dans peu de temps, j’aurai l’impression d’avoir fait le tour et à ce moment là, L.A m’ouvrira ses bras.

IMG_8790

Je n’ai pas encore repris la danse à Paris, parce que j’ai peur quand même, peur parce que je sais que je serais déçue de redescendre de plusieurs crans et que ça s’accélère dans ma tête.

J’ai dansé au Millenium et au Playground! J’ai dansé avec des meufs que j’adore, j’ai dansé avec des killeuses et j’ai kiffé et j’étais à l’aise! J’ai dansé au Millenium et au Playground au niveau avancé et j’ai kiffé et j’étais à l’aise!

Depuis plusieurs mois, toutes les personnes qui me voient danser, m’ont rapporté mon évolution, en me disant « punaise, on t’a vue sur les vidéos tu déchires« . Moi je ne voyais pas, je voyais juste que je n’étais plus en jogging dégueu et que bordel je me kiffais. Mais là, j’ai vu. Là j’ai vu que j’assurais autant que des meufs pro, autant que des meufs qui faisaient ça depuis des siècles, autant que des meufs qui prenaient ces cours régulièrement.

 

J’ai réalisé mon rêve, j’ai compris que tout était possible et que la vie était marrante, kiffante, excellente! Que je venais de traverser un océan et un pays, pour prendre un cours avec des personnes extraordinaires, dans des salles légendaires et personne que je connais, que j’ai géré, que j’ai kiffé ce que je renvoyais dans le miroir et que ça y est j’étais cette personne qui n’a peur de rien, cette personne que j’aime!

 

Live Yours Dreams ou Dreams Come True

Du coup autant te dire, que mes vacances se sont TRÈS BIEN PASSÉES!

Hormis, réparer mon coeur et danser, j’ai quand même découvert L.A et j’ai pu mettre tous mes préjugés de côté.

J’ai tendance à me dire que rien n’arrive par hasard…L.A était LA ville qui me fallait à cet instant précis. Les USA ouais il y a Trump, la surconsommation etc…mais à L.A il y a…LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL. Partout où tu vas, dans toutes les boutiques tu trouveras un livre sur ton bien-être, sur comment t’améliorer, sur comment avoir confiance, des carnets pour faire des listes (:D), des carnets pour penser positif…MA VIE QUOI! Tout ce que j’adore et tout ce que je fais au quotidien (autant te dire qu’en rentrant, j’ai eu un message de ma banque)

 

 

L.A c’est aussi une ville où j’ai pu revivre mon féminisme. On est allées dans un bookstore avec DES RAYONS ENTIERS DE LIVRES FEMINISTES! Accessibles, abordables et bien écrits! J’ai aussi découvert une boutique, laisse tomber j’ai tout acheté : le collier utérus, l’autocollant pêche, les magnets boobs Little Woman Goods .

 

Et puis à L.A, j’ai renforcé mon attirance pour la lithothérapie, la thérapie via les pierres. À San Francisco, le quartz rose s’est imposé à moi sans que je comprenne bien pourquoi (oui je suis perchée désolée), à L.A ben des pierres, il y en AVAIT PARTOUT! Non mais laisse tomber, je refuse d’aller voir mon compte bancaire.

On en vient du coup au point shopping…J’ai craqué mon string (c’est pas vrai, j’avais pas de string lol). Comme j’ai dit à tout le monde « Je suis trop dans l’excès« 

Ce que j’ai acheté :

  • Des tote bag (ben franchement, c’était difficile de résister devant un sac Utérus wesh)
  • 4 paires de baskets (ouais nan parce qu’à part mes SuperStar, je voulais aussi des Jordans et bon j’ai terminé avec 2 Jordans, 1 converse et 1 SuperStar)
  • Plein de trucs avec des seins, des vagins, des utérus, des petites punchlines
  • Des carnets bien glitter et mon agenda 18/19
  • Des bouquins pour décrocher du tel, le fameux Bad Feminist de Roxane Gay , un carnet pour faire des listes et un bouquin de challenge
  • Des vêtements pour la danse, une robe pour mon anniv (ouais je suis très prévoyante), des vêtements cool pour la vie de tous les jours quand j’aurai bossé mes abdos.
  • De la bouffe pour chien (ouais ouais je sais, je suis totalement gaga)

 

Ce que j’ai visité : 

  • Universal studio (franchement fais l’attraction Walking Dead7516811056_IMG_38907516811056_IMG_3908

    IMG_8608IMG_8613IMG_8636

  • The Broad (gratuit!!!)7516811056_IMG_38427516811056_IMG_38457516811056_IMG_38707516811056_IMG_3871
  • LACMA (gratuit le mardi7583927680_IMG_4364
  • Le California African American Museum (gratuit tout le tempsIMG_8840
  • Venice Beach et ses canaux et Santa Monica (loue un véloIMG_8767
  • Hollywood Boulevard (marche sur des stars et fais le gamin)
  • Melrose Trading Park (Marché aux puces, c’est le dimanche, 3 dollars je crois l’entrée et after tu es au paradis!)
  • Griffith observatory et Griffith Park
  • Grand Central Market (Food Market géant de ouffff, les gens qui vendent les tacos sur la gauche contre le mur sont vraiment vraiment top)7516811056_IMG_38287516811056_IMG_3826
  • The Last Bookstore (My GOOOOOOODDD7583888560_IMG_38227583888560_IMG_37957583888560_IMG_3784
  • Manhattan Beach et Hermosa Beach (pour voir un merveilleux coucher de soleil sans la foule)
  • Millenium Dance Complex (pour danser)
  • The Playground (pour baver sur Aliya Janell)
  • Silver Lake et Echo Park (quartiers bien hipster qui rappellent qd même vachement certains arrondissements de Paris, petit resto hawaïen avec le best sandwich au porc de ma vie qui fond dans ta bouche)

 

J’ai fait du shopping là :

  • The Groove
  • South Bay Galleria
  • Westfield Century Fiels (avec la boutique pour les agendas glitter mais je ne me rappelle plus du nom)
  • Universal
  • Ventura Avenue (urban outfitter)
  • Hollywood Boulevard (Foot Locker)

J’ai vu :

  • Le Hollywood sign IMG_88957516811056_IMG_41497516811056_IMG_4188
  • L’étoile de Michael Jackson au Walk of Fame IMG_8930
  • Les plus beaux couchers de soleil7583927680_IMG_43417583871520_IMG_4275
  • Des utérus D47910B5-4549-4F8D-9E63-3CA6CD32A554
  • Beaucoup de chiens (ouais ils adorent les chiiiiiiiens, j’en ai meme vu un avec du VERNIS À ONGLE et un avec une crête rose7516811056_IMG_3958

J’ai été touchée par :

  • La gentillesse des gens (en plus de ça, iels sont méga sociables, tous les jours des gens nous ont parlé)
  • Le calme de cette vie malgré la population, le trafic auto…
  • Les baraques immenses qui te donnent envie d’emménager direct!!

 

J’ai testé : 

  • Les transports en commun (lents mais qui t’emmenent partout du moment que tu as du tps, on a pris le métro, le bus et le vélo)
  • Des cours de danse de malade
  • L’attraction Walking Dead d’Universal Studio (lol)
  • Le cinéma avec les sièges en position couchée (il ne manquait plus que le plaid)
  • La limonade à la fraise
  • Le pop corn avec du beurre
  • La bouffe plus grosse que ma tête

 

J’ai lu :

Un retour à l’amour (que je n’ai pas fini)

J’ai écouté : 

Ball By Duval Timothy

How Long By Charlie Puth

Cold By Maroon 5 ft Future

On My Mind By Jorja Smith

Love Is A Drug By Empire

Crush On You By Mr Cheeks ft Mario Winans

Tehered by Rationale

Drink by Alec Petrus

Au point de vue pratique : 

  • J’ai voyagé avec Air France…je prends souvent Air France pour le côté pratique et sécurisant. Cette fois c’était du WTF. Quand j’ai voulu m’enregistrer pour l’aller, j’ai appris qu’il y avait une tempête à Amsterdam pendant ma correspondance donc que peut-être j’allais avoir du retard et que mon vol retour était annulé. Bref ça a été. Au retour, j’ai voulu m’enregistrer, impossible, une partie du vol avait été encore annulé et j’ai du tel pour qu’on me rebook sur un autre vol parce que bizarrement ce n’était pas automatique. Anyway ça a été.
  • J’ai logé dans un studio Airbnb dans Chinatown : EVITE À TOUT PRIX CE QUARTIER. Il n’y avait RIEN d’ouvert, restau qui ferment à 21h, pas de commerce (ne fais pas de racisme stéréotypé stp), du coup on y rentrait que pour dormir!
  • Essaie de louer une voiture parce qu’en transport c’est très très très long. 3h pour aller à Hermosa Beach…
  • Si tu veux voir le Hollywood Sign, Griffith Park c’est bien!
  • Les tailles enfants, femmes, hommes ne sont pas les mêmes
  • N’oublie pas ton ESTA
  • Et tu auras une très très très longue attente avant le contrôle des passeports quand tu arrives
  • Ils ouvriront probablement ta valise dans la soute de l’avion…dc bon…(et ça même si tu as un cadenas ou un code)
  • Préviens ta banque et préviens ta/ton banquier.e pour qu’iel ne s’inquiète pas devant ton découvert astronomique
  • Mange chez In N Out (sinon je ne te parle plus)

À L.A, j’ai accompli mon dernier vrai rêve, ma dernière envie de ma petite liste 2018. J’ai commencé à en écrire une nouvelle parce que ça me réussit. Des trucs tout nazes aussi mais qui me feront sourire jusqu’à mon âme et c’est ça qui est BON! Et puis un truc ouf…mais pour l’année prochaine, parce que L.A m’a faite vibrer et que j’ai envie de vibrer encore et toujours…

L.A changed my life and now i live my best life!! Avant je disais YOLO, now je le vis!

Love, Dance and Live Yours Dreams

PS: Oui il y a des photos avec mon visage pour une fois mais parait que j’ai l’air happy. Oui j’ai un piercing au septum.

PS2 : Merci à ma soeur qui m’a offert L.A et le plus bel instant de ma vie… 

PS3: Merci à JP Chandler mon prof et chorégraphe de Heels sans qui je ne danserais pas comme ça, Merci à Lalie, Merci à Marion, Merci à Charlotte, Merci à Sandrine, Merci à Laure, Merci à Séverine, mes copines qui me soutiennent et sont mes 1eres fans :D,  Merci à toutes/tous celleux qui me regardent danser et m’encouragent à le faire! (je ne parle pas de relous)

PS4 : Franchement je te souhaite de connaître ce que j’ai vécu, je te souhaite de vibrer tellement fort que tu auras l’impression d’être invincible, je te souhaite d’être heureuxse!

PS5 : J’ai envie de te dire que peut-être cette envie changera…parce que l’avenir peut tellement changer…mais en vrai, j’ai pas envie que cette envie se barre!

PS6: Désolée Maman, si tu découvres cette idée folle en lisant cet article, ne crise pas stp, je ferais attention, je ne me ferais pas kidnapper et ne tkt pas je mangerai bien là bas!

PS7: Bordel 2018 est tellement EXTRAORDINAIRE et en 2019, il y AURA TELLEMENT DE BELLES CHOSES!!! 

PS8 : Ton slutshaming, tu peux te le garder (je dis ça, je ne dis rien)

Je te laisse encore une fois avec des photos non libres d’auteure, non retouchées et tout parce que ouais j’ai la flemme!!

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Glob trott

San Francisco Babyyyyyyy

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d086
San Francisco, California, USA, Janvier 2018

So…ENFIN!! Ben ouais j’avais pas réussi à le pondre cet article…

Je vais te dire un secret, en général mes articles Glob trott, j’aime bien les écrire avant de rentrer chez moi. Mais pour San Francisco je n’ai pas réussi à le faire.

Il ME FALLAIT DU TEMPS.

Le temps de digérer tout ce qui s’y est passé…Le temps de digérer cette fin d’année…

Je n’avais jamais mis San Francisco dans mes plans de voyage. Et honnêtement depuis que M. TRUMP est président, je n’ai pas eu envie d’aller aux Etats-Unis.

Pour celles et ceux qui ne savent pas, mon meilleur voyage à ce jour reste le Kenya pour tout ce que je t’ai déjà raconté dans un autre article, mais la ville pour laquelle je pourrais tout plaquer c’est New-York (été 2013, une bombe encore un combo Canada-Usa et encore avec ma BFF Lalie, comme quoi il n’y a pas de hasard).

Mi-novembre, je cherchais un programme pour mon 31 décembre. C’est TOUJOURS la merde les 31 parce que ça se passait toujours de façon cheloue et puis parce que j’aimais pas vraiment ça en fait les 31. L’an dernier, on a renversé la vapeur avec ma meuf sûre Seb. Du coup cette année, il me fallait un level supplémentaire…sauf que bon j’avais pas envie d’embêter ma meuf sûre. Résultat, j’ai texté ma BFF en lui disant qu’un Montréal-Toronto était clairement envisageable dans mon programme. En qq WhatsApp, qq euros plus tard, mon billet Montréal-San Francisco était pris.

 

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d3fa
San Francisco, California, USA, Décembre 2017

San Francisco je ne connaissais pas…j’avais pas vraiment d’idées ni de plans. Et puis j’ai pas eu le temps de checker vraiment un programme mais j’ai fait confiance à ma BFF.

Et ben les gars, je me suis prise UNE CLAQUE DANS LA FIGURE!

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d549
San Francisco, California, USA, Décembre 2017

À San Francisco, j’ai vu:

  • Des SDF se déplaçant en fauteuils roulants
  • Du 420
  • Des maisons magnifiques
  • Des arbres en fleurs en janvier
  • Des otaries bronzer
  • Des gens à vélo sur des pentes de ouf
  • Des panneaux annonçant des coyottes
  • Des gens, beaucoup de gens parler tous seuls
  • Des Black Lives Matter
  • Des toilettes non genrées
  • Des panneaux prônant l’égalité sur les garages des gens
  • Des publicités pour la contraception dans le train
  • Des coeurs partout
  • Du street art de malade
  • Des cookies qui se portent et ne se croquent pas
  • Des vibromasseurs en tout genre
  • Des plugs d’une ressemblance troublante
  • Des parcs immenses
  • Des chiens avec des chaussures
  • Des gens faisant leurs besoins dans la rue
  • Des magasins de weed
  • Des magasins vintage
  • Des friperies incroyables
  • Du burlesque
  • Des femmes à morphologie de dingue qui m’ont donné envie de me déshabiller pour elles
  • Des amoureux
  • Des rues qui montent et qui descendent
  • Un pont incroyable qui m’a fait pleurer
  • Un cable car
  • Des sourires et des rires sur la bouche de ma BFF
  • Des petits déjeuners servis 24h/24 7j/7
  • Des salles de sport ouvertes 24h/24 7j/7
  • Des odeurs de weed (bon plutôt senties que vues hein)
  • Des décorations de noël
  • Un feu d’artifice
  • Un quatuor à corde (qui jouait vachement bien)
  • Deux copines (nous) chantant Get Busy dans un lift (équivalent d’Uber)
  • Des auto tamponneuses circulant librement
  • Des gens qui courent malgré le dénivelé
  • Un musée impressionnant
  • Un coucher de soleil sur l’océan Pacifique
  • Une méduse gigantesque échouée
  • Toute sorte de surface
  • Un Bogoss EN VRAI!
  • Des dizaines de sourires d’inconnus
  • Des dizaines de « Bonne année »
  • Un calme ambiant malgré la taille de la ville
  • Un tremblement de terre en pleine nuit
  • Une grand-mère qui m’a fait une belle prédiction
  • Une machine qui m’a parlé d’un avenir sentimental AVENTURIER et d’un flirtalicious pour ma BFF
  • Mes cheveux coiffés
  • 2 Women Warrior

Autant te dire que j’ai kiffé…

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d449
San Francisco, California, USA, Décembre 2017

J’ai pleuré, j’ai pleuré dans cette belle ville parce que je m’y suis sentie bien, je m’y suis sentie à l’aise, je m’y suis sentie comme à l’intérieur de moi-même…

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d111
San Francisco,California, USA, Janvier 2018

Une ville engagée, pleine de contradictions, des hauts, des bas, de la misère, de la richesse et puis un calme, des sourires, du love et de l’art.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d0e8
San Francisco, California, USA, Janvier 2018

Mon 31 décembre, pour clôturer cette belle année 2017, on a traversé le Golden Gate Bridge à vélo et j’ai pleuré. J’ai pleuré cette année qui faisait le pont entre ce qui était et ce qui sera. Cette moi qui a tout changé et cette moi qui maintenant sait ce qu’elle veut.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d026
San Francisco, California, USA, Décembre 2017

C’est pour toutes ces raisons que j’ai eu du mal à écrire cet article, que j’ai eu du mal à trier toutes les photos, parce que pour la 1ere fois, il y a beaucoup de photos de moi, beaucoup de photos WTF, beaucoup de photos où on fait npk avec ma poto. Ce voyage, comme tous les autres, il fallait que je le fasse. Mais là-bas plus qu’ailleurs ben j’ai compris qu’on pouvait être léger-e tout en ayant des convictions!

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d14b
San Francisco, California, USA, Janvier 2018

En rentrant, j’ai eu besoin d’intérioriser, j’ai eu besoin de me retrouver avec moi-même, ça a de nouveau fait émerger beaucoup de choses, beaucoup de projets, beaucoup d’envies.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d0fd
San Francisco, California, USA, Janvier 2018

Je ne sais pas encore si je retournerai à San Francisco un jour…Peut-être, peut-être pas, mais quoi qu’il en soit je suis vachement fière d’avoir visité une ville où les gens n’ont pas peur de s’assumer dans leurs différences et à affirmer leurs opinions…

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_ced7
San Francisco, California, USA, Décembre 2017

Je ne te ferais pas une liste de toutes les activités qu’on a faites (on a tout fait!) parce que l’important n’est pas ce que j’ai fait mais ce que j’y ai vécu.

Je te laisse avec mes photos comme d’hab, pas retouchées parce que j’ai la flemme, merci de ne pas me les piquer tu seras gentil-le!

 

Peace

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Glob trott

« Euh mais j’ai vu les infos, il fait SUPER froid où tu es en ce moment » ou Comment je me les suis pelées à Montréal…

IMG_4299
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

Ouais je confirme, il faisait SUPER FROID!!!

Pour Noël, je suis partie à Montréal, une petite semaine. Si tu es au courant de ma life ou si tu lis mes articles habituellement, tu sais que ma soeur vit en ce moment au Canada et donc pour Noël, on a squatté.

Après 7h à me tortiller sur mon siège issue de secours, j’ai mis les pieds au Canada. 2e voyage dans ce beau pays, la 1ère fois c’était à Toronto en 2013 avec ma besta.

Un Uber plus tard (Mec de Seine-Saint-Denis, comme quoi le monde est petit), j’ai posé mes fesses dans mon airbnb (voyage so 2017, Uber, AirBnB…).

Ce voyage était un peu spécial parce que bon honnêtement j’ai pas trop choisi la destination. Noël chez nous c’est familial donc bon! Et puis partir à plusieurs, je ne savais plus ce que c’était…et franchement j’ai adoré! Et puis à force, je flippe un peu de partir en vacances, vu qu’1 fois sur 2 ya rupture en rentrant et 1 fois sur 2 ya un clash sur place (non ça ne veut pas dire que sur tous mes voyages ya une tuile loolll, des fois c’est combiné et des fois ya rien, cette fois çi ya rien eu). Anyway, c’était sympa!

À Montréal j’ai redécouvert :

  • La neige! Je ne sais plus depuis quand je n’avais plus vu autant de neige. J’ai vécu sur une île pendant 5 ans, puis after c’était le Sud de la France, puis Paris. Je ne pars pas au ski tout ça tout ça (bon on va pas se mentir, le froid je kiffe pas des masses, si tu te demandes si j’ai déjà fait du ski oui ya longtime j’ai même eu 2 étoiles lol)…donc là 30-40 cm de neige, ça faisait bizarre! J’étais comme une gamine ou un jack russel. J’ai joué, j’ai balancé de la neige sur les gens, j’ai tracé des coeurs dedans, j’ai marché de dedans pour que ça fasse CRAC, je l’ai touchée, je l’ai mangé (c’est une blague hein)…

    7583922320_IMG_3122
    Lennoxville, Québec, Canada, Décembre 2017
  • Le français notamment des expressions qu’on n’utilise plus en France…Au Québec et donc à Montréal, ils parlent français et tout mais alors tout est traduit en Français. Du coup toi tu dis merci, on te répond « bienvenue » pour « you’re welcome » en anglais. C’était « souriant ».

    IMG_4459
    Pont Jacques Cartier, Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • Le plaisir de boire une tonne de chocolat chaud. Il y a des journées où j’en buvais 3-4 pour me réchauffer lol (oui il a fait froid) Oui je suis team Chocolat Chaud et même Nesquick Monsieur, mais là bas le Nesquick était chelou et le lait frais ben…c’est pas ma came. Je ne bois pas de café, je ne fume pas, je tolère le thé et la tisane…

    IMG_4432
    Marché Jean Talon, Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • Le froid. Mais le vrai, pas le faux de Paris. Le froid qui fait geler tes cheveux, tes poils de nez, tes cils. Le froid qui te fait douter entre chaud et froid entre vent et lames de rasoirs. Le froid qui te fait perdre des doigts.

    7516818656_IMG_3010
    Bon d’un côté si je mettais mes gants…Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • Les plaisirs en famille. Ma famille vit loin. Je les vois souvent parce que j’ai la chance de pouvoir payer des billets d’avion et eux aussi. J’ai ri avec eux, on s’est moqués, on a raconté des vieilles blagues, ça faisait totalement pub pour cuisine ou affiche dans le métro mais on est réellement comme ça. On s’aime, on rit, on se vanne. Et bordel que je les aime. La famille c’est important pour moi mais dans un sens serré c’est à dire parents/soeurs/frères…le reste ben bof. Je pars souvent du principe que plus ya du monde et plus c’est la merde. Nous ben on est 4, yen a qui parlent beaucoup, yen a qui parlent pas, yen a ça dépend, mais on peut tous compter sur chacun d’entre nous et c’est le plus important.

    IMG_4440
    Mont Royal, Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • À apprécier les couleurs, le blanc, le rouge, le orange, le vert…j’ai tout pris en photo. Des arbres, des fruits, du sol, du ciel…(j’ose même pas imaginer l’état de ma carte SD si j’étais venue en automne là bas…)

    IMG_4433
    Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • La bonté des gens. En décembre, j’ai eu un défi sourire qui consistait à avoir des interactions sociales avec des inconnu-es et essayer d’avoir un sourire (oui j’adore les défiiiiis). À Paris, à l’exception d’un jour (parce que j’étais pas sortie je crois, oui ça m’arrive rarement) je crois j’y suis arrivée. Mais alors à Montréal, j’ai lâché l’affaire…dès que tu parles à quelqu’un, IEL TE SOURIT. Même si c’est pour un bonjour, même si c’est pour un renseignement. Iels ont tous l’air tout le temps de bonne humeur et ça m’a fait du bien de voir ça…il y a un vieil adage qui te dit que sourire t’apporte le bonheur et pas l’inverse et je suis persuadée que c’est vrai. Alors je sais bien qu’en ce moment, avec les combats du moment, on lutte contre les injonctions dont celle du sourire mais pour de vrai, essaie un jour tu verras, mets un sourire sur ton visage (POUR TOI, PAS POUR PLAIRE AUX AUTRES, JUSTE POUR TOI) et tu verras que le ciel s’éclaircit…Moi je souris souvent, pas tout le temps, mais assez souvent.

    7516818656_IMG_3007
    Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • L’amour. (nan j’ai pas trouvé de meuf ni de mec) J’étais entourée de love, mes parents, ma soeur et son mec. Et ça a fait du bien. J’ai tracé des coeurs dans la neige, certains de mes coeurs ont été utilisé par des inconnu-es pour déclarer leurs flammes  (#bandedeflemmards #jaiquandmemekiffe) et j’ai souri à l’intérieur.

    IMG_4485 2
    Marché Jean Talon, Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • La fierté dans les yeux de mes parents. Je suis arrivée un jeudi soir, j’ai fait des courses et le vendredi en voulant acheter des culottes (OUI J’ACHETE TJR DES CULOTTES EN VACANCES, on n’a jamais trop de culottes et puis j’aime avoir de jolies culottes pour mon joli fessier wesh), impossible de trouver ma CB. On rentre, je cherche dans ma valise, dans mon sac, de façon posée. Et puis ben tjr pas de CB…tjr pas de panique. Je décide de bien le prendre, après tout pour une fois, je ne suis pas seule en voyage. (j’ose à peine imaginer si c’était arrivé au Kenya…) et bon no stress, j’envoie un petit mail à mon banquier, j’appelle le service MasterCard (ouais j’ai tjr pas de Visa…) oklm, poseyy! Le soir, j’ai été félicitée par mes proches en mode « putain avant tu serais devenue totalement hystérique et là ben dis donc t’es zeeeeennn, franchement ça change et ça fait du bien » Wesh la méditation ça paye les gens!! (si tu ne me connais que depuis 2017, c’est pas des blagues ouais effectivement je serais devenue TOTALEMENT HYSTERIQUE, un jour j’ai cru avoir perdu mon sac, j’ai vrillé Mr Hyde, un jour j’ai perdu mon téléphone à vélo, j’étais mal pendant 1 mois, alors ouais je suis consciente que ça peut être difficile à admettre quand tu me vois now, la meuf peeeeaaacce qui reste calme qd elle perd sa CB à 7000km ou qd sa voiture disparaît, mais crois mes parents)  Je ne vais pas vous mentir, ça m’a embêtée de perdre ma CB mais quand elle m’a dit ça, j’étais la plus heureuse et je venais de recevoir le plus beau cadeau de Noël : le regard de mes parents sur mon changement. Du coup, ben j’étais bien contente de la perdre cette CB et puis on avait dit 2017 = année du changement! Jusqu’à la CB quoi…Et puis de toute façon à quoi ça sert de paniquer? ça n’aurait pas fait revenir ma CB qui a du être perdue toute seule dans la neige quand j’ai pris une photo de vélos enneigés… RIP à toi, je t’aimais bien en plus tu avais des numéros chouettes et un code sympa. (rectif: je viens de recevoir mon nouveau code, il est tout aussi sympa)

    IMG_4454
    Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017
  • Le courage. celui de ma petite soeur, d’être au Canada, seule, à faire ses études, à vivre en colocation. Je sais que c’est dur pour elle de jongler entre ses études, ses pb de logement, ses pb administratifs etc et je suis extrêmement fière d’elle. Love you!

    7516824576_IMG_2522
    Mont Royal, Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai été là : (j’ai moins marché que d’habitude)

  • Belvédère du Mont Royal de nuit et de jour
  • Marché Jean Talon : les fruits sont d’une couleur, je soupçonne grandement les OGM
  • Vieux Port, la place Jacques Cartier avec sa patinoire et sa grande roue (et le feu d’artifice sous les musiques Disney)
  • Marché Bonsecours
  • Rue Sainte Catherine et tous ses commerces (Victoriaaaaa Secreeeeet ouais je sais comme marque militante ya mieux, mais j’adore la dentelle, j’adore les paillettes, j’adore les bodies, j’adore me trouver canon en lingerie, j’adore VS)
  • Ville de Sherbrooke et Lennoxville (à l’Est de Montréal, 1h40 de voiture)
  • Visite de Bishop’s University (la fac de ma soeur, donc toi techniquement t’as aucun intérêt à y aller…le jour où j’ai eu le plus froid de toute ma life!!!!!)
7516824576_IMG_2516
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai mangé là : 

  • Restaurant  Maggie Oakes où j’ai mangé le 24 décembre et c’était juste MEGA BON! ils ont une terrasse où tu peux voir le Vieux Port, ah et demande le serveur Jonathan il était « excellent« !
  • Délices Erable & Cie  (tu peux y acheter des produits au sirop d’érable aussi) où j’ai bu un chocolat chaud
  • Cacao 70 où j’ai mangé une crêpe du tonnerre!!!!
  • Marché Jean Talon où j’ai mangé une fraise d’amour…
7583910560_IMG_2666
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017 (tkt pas mon naevus va bien)

J’ai utilisé ça :

  • AirBnB Chez Philippe proche du Métro Papineau et du Pont Jacques Cartier
  • Uber
  • Location de voitures Sauvageau sur les conseils de Philippe, prix très abordables et service irréprochable! On a loué une voiture 7 places pour 24h, 49 dollars Canadiens
IMG_4441
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai aimé ça : 

  • Les panneaux d’affichage dans le métro qui sont des écrans qui te donnent les infos en même temps
  • L’hospitalité des gens
  • Le côté paisible de Montréal
  • Les transports gratuits le 25 décembre
7583910560_IMG_2580
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai lu ça  : 

IMG_4453
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai ramené ça avec moi : 

  • Des culottes, un pyjama, des robes, des bodies
  • Des jouets pour Moun
  • Une feuille
  • Des produits au sirop d’érable
  • De la chaleur humaine
  • Un sourire sur mes lèvres
IMG_2859
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

J’ai écouté ça :

This is How I feel By Tank

#BDAY By Chris Brown ft Tank, Sage The Gemini et Siya

She’s A Bitch By Missy Elliott

Best Part By Daniel Caesar ft H.E.R

Tip Toe By Jason Derulo Ft French Montana

IMG_4434 2
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

Quelques Recommandations…: 

  • 1 € = 1,51 CA$
  • N’oublie pas de rajouter la taxe à tous les prix que tu vois affichés et à rajouter les TIPS;
  • N’hésite pas à parler aux gens autour de toi
  • Préviens ton banquier que tu es en vadrouille et essaie d’avoir 2 CB (lol mon banquier en a marre de mes galères en vacances)
  • Ne t’étonne pas si tes boîtes .fr ne fonctionnent pas
  • Mange une poutine et des queues de castor
  • Couvre toi bien en hiver. Personnellement j’avais investi chez Uniqlo, Décathlon et Abercombie &Fitch, j’ai eu froid uniquement les 2 derniers jours où il faisait -24 et -22…
  • Mets des SOUS GANTS , histoire d’éviter d’avoir des doigts congelés qui tombent (histoire vraie)
  • Mets un bonnet, les cheveux ça peut geler (histoire vrai, le jour de mon départ, j’ai fait 10 min à pied à -22 degrés…je sortais de la douche, mes cheveux étaient mouillés, ben ils sont devenus tout durs…)
  • Si tu viens de te faire un piercing, tu peux avoir mal parce qu’il peut geler lui aussi…(je vous passe la réaction de ma mère face à mon nouveau piercing au septum…)
  • Pense à faire ton AVE pour rentrer dans le pays
IMG_4449 2
Montréal, Québec, Canada, Décembre 2017

Du coup, oui il a fait froid mais j’ai kiffé et c’est le coeur plein de joie et d’amour que j’ai pris l’avion et que je me suis envolée vers une autre destination pour passer les derniers jours de l’année 2017 et le réveillon du 31 décembre …

Je vous laisse avec une série de photos, toujours pareil, elles sont toutes de moi, de mon Canon, de mon iPhone (elles ne viennent pas d’internet ni des copains), elles ne sont pas passées par Photoshop ni équivalent parce que j’ai la FLEMME!! Donc merci de ne pas me les piquer!

J’vs love ♥♥♥ et Enjoy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS: Merci à cette belle année 2017 qui m’a donné un paquet d’opportunités et qui m’a permise de voyager autant et merci à ma famille que j’aime de tout mon coeur.

Glob trott

Karibu Kenya!!

J’ai voyagé physiquement ces dernières semaines, pour de vrai.

FullSizeRender 2
Diani Beach, Kenya, Septembre 2017

Je suis partie au Kenya

C’était la 1ère fois que je mettais les pieds sur le continent Africain pour plein de raisons à la con.

La 1e c’est que comme beaucoup de gens, j’avais beaucoup d’a priori sur ce si beau continent. Parce qu’on nous montre toujours les mauvais côtés aux infos, la famine, la guerre, les maladies…oui il y a de ça mais pas que, il y a l’Afrique qu’on ne nous montre pas.

La 2e c’est que par mon histoire généalogique, je viens forcément de ce beau continent mais on nous a déracinés, on nous a enlevé cette branche. Ce qui fait que beaucoup d’antillais renient cette origine et les autres ne se sentent pas légitimes ou ont peur de remuer un passé qu’on aimerait tant nous faire oublier…

La 3e c’est qu’avant je voyageais de façon totalement aseptisée pour éviter de tomber malade alors que le mode WildLife rêvait d’être activé en moi. Et puis on m’a trop souvent répété que les « safaris à la blanche » c’était pas pour moi. (Genre…)

La 4e c’est que j’avais pas encore les ovaires de partir seule ou semi-seule!

Et puis tout ça a changé comme t’as compris! Adios les peurs, bonjour la meuf qui fait ce qu’elle a envie, comme elle en a envie! J’ai donc pris un billet A/R pour Nairobi (j’ai une pote qui y habite depuis peu ce qui simplifiait quand même les questions d’hébergement et calmait les angoisses de ma maman)

Cette année, j’ai aussi appris le lâcher prise, le non stress et la déplanification . Je suis donc partie avec un sac à dos de rando dans une valise, 12 kg d’affaires perso, un guide touristique quasi non ouvert et SANS POST-IT (ce qui est un exploit pour ceux qui ont déjà vu mes guides du routard MEXIQUE, THAILANDE, LONDRES entre autres…) et mon appareil photo. J’avais juste à peu près fait une liste des choses que je voulais voir mais ce qui était important pour moi, c’était d’être fière de moi!

Du coup je vais changer le mode de rédaction de cet article voyage, je ne vais pas faire comme d’hab jour par jour mais plutôt émotion par émotion.

IMG_2662
Amboseli National Park, Kenya, Septembre 2017

Au Kenya, j’ai appris la simplicité, J’ai vu des gens se poser au bord de la route pour tout simplement dormir malgré le soleil tapant. J’ai également vu des enfants de 3-4 ans mener des troupeaux de moutons et puis des ados mener ceux de vaches. J’ai aperçu beaucoup de maasaï qui ne voulaient pas être pris en photo sans être moneyé parce que c’est ça maintenant le monde d’aujourd’hui…

IMG_2231
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

J’ai appris à m’émerveiller devant cette nature si brute et immense! J’ai fait plusieurs réserves (5 je crois au total, Maasaï Mara, le Nairobi National Park, le Nakuru Park, le Hell’s gate National park et Amboseli National Park). De voir ces étendues de verdure, ces animaux si majestueux et paisibles, ces arbres se dressant si fiers au milieu de nulle part, j’en ai pleuré de joie. J’ai pris des milliers de clichés d’arbres, de feuilles, d’animaux, d’oiseaux, de couleurs, de tissus.

IMG_1874
Nairobi, Kenya, Septembre 2017

J’ai appris la gratitude en remerciant des gens qui m’avaient juste fait sourire ou qui ont juste été là. Anastasia une russe qui mettait Despacito dans la voiture, Charles un kenyan pour m’emmener partout où je le souhaitais, Ian qui a partagé son histoire pleine de choix, de discriminations et de grand courage…

IMG_2239 2
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

J’ai appris le bonheur, le bonheur en poudre, le bonheur en morceaux, celui qui ne compte pas. Le bonheur d’être juste là posée sous un acacia, un sandwich à la main à te dire que « putain ce que tu vis c’est juste magnifique », le bonheur d’être en vie, le bonheur de compter pour des gens, le bonheur de pouvoir vivre ces moments là pleinement.

IMG_2398
Diani Beach, Kenya, Septembre 2017

J’ai appris à m’ouvrir aux autres et j’ai rencontré plein de gens : Ian, Aaron, Anastasia, Nikita, Vince, Peter, Mark, Karen, Sean, Ken, Priscilla, Anaïs, Marine et puis Charles! Chacune de ces personnes a rendu mon voyage un peu plus extraordinaire.

IMG_2374
Kilimanjaro, Vue du Kenya, Septembre 2017

J’ai appris à être fière de moi quand on me posait la question : « Do you travel alone? » Ben oui! « And after you will be still alone? » Ben oui! Je suis devenue mon aventurière et mon héroïne. J’ai appris à me débrouiller, à booker mes trucs, à discuter avec des gens! Voyager seule en fait c’est tout sauf voyager sans personne…1/ parce qu’on n’a pas le choix de parler aux autres, 2/ parce que j’étais connectée avec vous quasi sans cesse 3/ parce que justement ça intrigue, une nana seule en pleine nature? Mais pk?  » Tu n’as pas d’amis? Tu n’as pas de famille? » Je répondais « Ben si » à chacune de ces questions avec un grand smile!

IMG_1836
Nairobi National Park, Kenya, Septembre 2017

J’ai appris la valeur de l’argent, qu’avec 8€, tu pouvais rendre heureuse toute une famille et leur offrir une tranquilité alimentaire.

FullSizeRender 2
Hell’s Gate, Kenya, Septembre 2017

Je m’en suis prise plein les yeux pendant 15 jours, c’était un festival de couleurs, d’émotions et de paysages. J’avais envie de ne jamais fermer les yeux pour ne pas en perdre une miette!

IMG_2224
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

J’ai vu aussi pleiiiiiin d’animaux : des lions, des rhinos, des éléphants, des hippo, des crocos, des vautours, des guepards, des girafes, des zèbres, des crocodiles, des lézards, des chacals, des hyènes, des phacochères, des babouins, des singes « blues balls », des singes normaux, des autruches, des antilopes, des élans, des ânes, des cafards, des chameaux, des fourmis de ouf, qq rares moustiques, des gnous, des buffles, des vaches, des moutons, des chèvres, des aigles, des pélicans, des hérons, d’autres oiseaux, des flamands roses , un chat et des chiens. (et j’ai du en oublier là)

IMG_2238
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

J’ai vu des femmes, des hommes, des enfants qui marchaient, couraient, travaillaient, parlaient en Swahili, Anglais and co.

IMG_2234
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

Et j’ai kiffé les gars!!

J’étais comme une enfant devant ma vitre, à réaliser où j’étais, pourquoi et comment. Comment après tout ça, j’en étais arrivée là, à m’extasier devant un vert si vert, un jaune si jaune, un bleu si bleu. Une nature si sauvage, brute et dure, qui malgré tout nous laisse une chance d’être debout. Je regardais ces acacias perdus au milieu de rien, seuls mais là. Si l’Humain lui même avait voulu dessiner ces paysages il n’aurait jamais pu ne serait-ce qu’égaler cette beauté. J’ai pleuré, j’ai beaucoup pleuré mais de joie cette fois et je t’avoue qu’en écrivant là tout de suite, je pleure encore, parce qu’il y a presqu’1 an, au bout du monde, je dessinais des rêves qui s’envolaient (avec des ailes bien moches)…et qu’il y a quelques jours j’ai réalisé mon rêve de gosse. J’ai été parcourue par un million d’émotions pendant ce voyage, mais toutes plus belles les unes que les autres.

IMG_2547
Hell’s Gate, Kenya, Septembre 2017

Toute cette année, je me suis astreinte à devenir quelqu’un de plus positif, de plus simple, je me suis détachée de beaucoup beaucoup de choses, de biens matériels, de gens, d’activités, de choses. Et au final, aujourd’hui, quand je me regarde dans le miroir je m’y vois moi, et tous ces discours que je me suis répétée ont enfin un sens et résonnent à l’intérieur de moi. Parce que maintenant c’est sans artifice…

IMG_1734
Giraffe Center, Kenya, Septembre 2017

J’aime croire qu’il n’y a pas de hasard et que tout n’est que signe et suite logique. J’ai donné et j’ai reçu, j’ai aimé et j’ai été aimée. Comme dit Deepak Chopra : « Tous les grands changements sont précédés par le chaos » eh bien MERCI et du coup ben j’ai hâte de voir la suite.

IMG_2370
Diani, Kenya, Septembre 2017

Si ça te paraît impossible, alors fais-le! 

IMG_2226
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

Listes de activités faites : 

– Achat de tissus africains (de l’ouest, de l’est, maasaï)

– Maasaï Market (fait le samedi et vendredi, le samedi c’est mieux)

– Maasaï Mara : grande réserve naturelle (3 jours sur place, tu peux y aller SANS AUCUNE HESITATION! Tu peux tout booker via internet, je suis passée par Jocky Tours , Demande Peter comme driver si tu peux)

– Lac Naivasha (j’ai fait un tour en bateau…bon bof bof à part si tu es passionné-e par les oiseaux et si tu veux être à côté d’hippos qui chillent)

– Lac Nakuru et Nakuru national park (Pareil, tu peux y aller sans aucune hésitation, sur le lac, il y a des flamands roses, attention aux périodes de migration)

– Diani Beach (3 jours) , partie via la compagnie JamboJet entre meufs! (si tu as peur des avions avec des hélices…tu peux prendre le train), sur place on était au Kusini Cottage au top du top!

– Hell’s Gate National Park (prends de bonnes chaussures et sinon ben tu peux mettre tes pieds dans l’eau #bilharziose, mais ça vaut le couuuuup)

– Amboseli National Park (2 jours) (perso j’étais déçue parce que j’avais déjà fait Maasaï Mara et que j’y ai vu les animaux de très très très près, c’était presque gênant, du coup à Amboseli à part pour le Kilimanjaro, que tu peux voir en cas de temps dégagé et de vent non poussiéreux, en gros si tu es cocu, que tu as prié tous les dieux de la terre et que tu as fait une petite danse de la joie…, ben bof Va à MAASAÏ MARA ou Tsavo)

– Nairobi National Park (Il paraît qu’on a eu beaucoup de chance de voir autant d’animaux, j’avoue que voir un rhino chier devant toi après avoir traversé devant ta caisse, c’est peut-être pas donné à tout le monde, lève toi tôt pour voir les lions)

– Giraffe Center (Tu peux donner à manger aux girafes et elles peuvent te faire des french kiss avec leurs langues grises râpeuses, perso chui pas une bouche facile donc même si YOLO, je ne l’ai pas fait!)

– Elephant Orphanage (où tu vois des bébés éléphants de très très près, qu’on nourrit au biberon, qui se baignent dans de la boue etc…)

– La boutique KAZURI de Nairobi (et là j’envoie des coeurs), ELLES y vendent des bijoux en céramique faits main. Je te laisse aller voir le site parce que cette entreprise emploie des femmes démunies, qui du coup sont payées 3 fois le salaire moyen au Kenya (milieu agricole) et ont accès à une couverture médicale. Et puis ça a été créée par une femme donc voilà… Clique ici

IMG_2599
Amboseli National Park, Kenya, Septembre 2017

Ce que j’ai appris : 

– Des mots en Swahili (l’orthographe n’est surement pas bonne) : Jambo (salut), Abari (Bonjour), Karibu (Bienvenue, de rien), Asenté Sana (Merci Beaucoup), Inja (j’ai faim), Muzungu (touriste), Muzuri (bien), Kawheli (A bientôt) et Kazuri (petite et belle).

– Un tas de trucs sur les animaux : comme le fait que c’est l’hippopotame qui est l’animal qui tue le plus d’humains à cause de sa mâchoire de malade et qu’ils peuvent rester sous l’eau pendant 5 min, qu’on distingue les mâles de femelles buffles à leurs cornes connectées ou pas, qu’une éléphante est enceinte pendant 2 ans, qu’un bébé girafe à sa naissance fait déjà 1m50 (on se moque pas merci), qu’il y a plusieurs sortes de girafes dont les Rothschild qui ont des chaussettes blanches, que les babouins en période de chaleur ont les fesses qui deviennent rouges, que les gnous migrent ainsi que les flamands roses, que dans les troupeaux de gnous et de buffles il y en a toujours un qui ne dort pas pour faire le guet, que les zèbres sont timides, sont blancs et marrons tant qu’ils sont jeunes, que les girafes s’enlacent par le cou pendant la période des amours et qu’elles dorment ASSISES, qu’il y a des singes à couilles bleues, que se faire retirer les poux peut donner une érection…

IMG_2541
Hell’s Gate National Park, Kenya, Septembre 2017

Ce que j’ai mangé :

– des chapatiiiiiiiis

– du ugali

– BEAUCOUP DE VIANDE

– une sorte de boudin de sang de mouton (j’étais pas au courant de ce que je mangeais et j’ai oublié le nom)

– du seafood : tilapia (best fish forever), des crevettes, des langoustes

– Beaucoup de crêpes!

Le reste c’est comme chez nous donc tkt pas! Ah par contre y’a pas de McDo (et c’est vraiment à ce moment là que je me rends compte que je n’aurai pas pu faire ce voyage là avant)

IMG_2014
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

Recommandations:

– Prévois de te lever tôt si tu veux voir des animaux (en général les bons game drive c’est à 6h le départ, après il fait trop chaud pour les gros animaux et ils se cachent)

– Fais ton vaccin anti-fièvre jaune (tu peux aller au centre de vaccination d’Air France, chui pas sponso mais je l’ai fait là bas et c’était cool, tu peux même y aller sans RDV)

– Prends des médocs anti palu (ce serait con de mourir qd meme)

– Prends des médocs anti-diarrhées…(ah ben c’est le jeu lucette)

– Prends de l’anti moustique (perso j’ai pas eu de moustique mais bon)

– Évite de te baigner dans les rivieres etc #bilharziose

– L’eau du robinet n’est pas potable

– Emmene vraiment des medocs contre la diarrhée (j’insiste…)

– Préviens ta banque que tu pars au Kenya, ta carte risque d’être bloquée

– 1€ = 121 KES (le 29/09/17)

– Change ta MasterCard pour une VISA ou sinon regarde bien sur les distributeurs (ATM) s’ils prennent des mastercards (Tu peux aller à Barclays, Equity, KCB, ça passe), pour payer aucun pb par contre (même en plein nulle part)

– Ne t’étonne pas si tes boîtes mail .fr déconnent (toute façon faut apprendre à se déconnecter hein!)

IMG_2596
Amboseli National Park, Kenya, Septembre 2017

J’ai écouté ça pendant mon voyage : (entre autres hein, merci les copains)

Away Do Me – P Square

Panya – Braket ft Tekno

Know No Better – Major Laser ft plein de gens

Forget – King Kaka ft Tokodi

Hurtin Me  – Stefan ft French Montana

Insecure – Bryson Tiller ft Jazmine Sullivan

Shotgun – Gallant

Picture Perfect – Wizkid

My woman, My everything – Patoranking

Perfect Strangers – Jonas Blue ft Jp Cooper

Let Me Go – Karslen

IMG_2542
Grand Rift Valley, Kenya, Septembre 2017

J’ai lu ça pendant mon voyage : 

– « Un doux pardon » de Lori Nelson Spielman Clique, si tu le veux

– « L’art du calme intérieur » de Eckhart Tolle Clique, si tu le veux

IMG_2602
Amboseli National Park, Kenya, Septembre 2017

Ah et je voudrais préciser que quand même le Kenya est le SEUL PAYS où j’ai vu des pubs dans des espaces publiques (genre affiches dans la rue, petite pancarte dans les toilettes de bars) pour le PreP (traitement à prendre avant d’avoir des relations sexuelles pour limiter les risques de chopper le VIH), ça m’a mis du baume au coeur! Et pourtant j’en ai fait des pays caca en terme de trafic sexuel/prostitution… (genre LA THAILANDE)

IMG_2225
Maasaï Mara, Kenya, Septembre 2017

Je vous laisse avec une série de photos! Elles viennent toutes de moi (non elles ne viennent pas d’internet, ni des copains, et elles sont pas passées par photoshop ou équivalent) donc merci de ne pas me les piquer!

J’vous Love ♥♥♥

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS: ah j’ai quand vu le Kili au final (non chui pas cocue, j’ai pas prié, j’ai pas fait de danse de la joie, j’ai juste pris l’avion et j’ai bien harcelé le guide à Amboseli)  et franchement je crois que…j’ai un nouveau projet!

PS2 : Merci à Priscilla qui avant son départ a balancé un « Je vous attends au Kenya », perso faut JAMAIS ME DIRE ÇA PARCE QUE JE VIENS!!!

Glob trott

Lisboaa

IMG_0253
Lisbonne, Mai 2017

Lisbonne mon amour, prends moi et ne me ramène pas!

Lisbonne je connaissais, j’y étais allée en 2013 et j’avais détesté, un bien long week end en mauvaise compagnie…

Partir seule je ne l’avais jamais fait et je dois vous avouer que ça me faisait flipper. Et puis au retour de mon voyage de Bali, j’ai réellement pensé que je devrai abandonner ma passion du voyage parce que je n’avais plus personne pour partir avec moi.

Que nenni!

15 jours posés, des plans à gogo, pas une tune (oui un médecin fauché ça existe lol) et puis bim bam boum pourquoi pas Lisbonne?

Billets checkés sur Vueling, un bon plan d’hébergement chez des copains, un gros craquage pour acheter un reflex (mon rêve depuis lgt mais 2017 c’est mon année faut croire).

Du coup je vous ai emmenés avec moi, let’s go! 5 jours absolument non organisés en solo et en sac à dos pour me perdre dans une ville, mon appareil photo et moi…

J1: Décollage à 6h40 avec la compagnie Vueling, bien sur ça piquait…au bout de 2h30 environ, me voici arrivée en vacances. Un taxi pour rejoindre le centre ville et mon lieu d’hébergement.

Après m’être posée, avoir mangé des brochettes de dinde, nous voilà partis mon appareil et moi à la découverte de Lisbonne.

IMG_0343
Lisbonne, Mai 2017

Tram 28, Castelo São Jorge, multiples miradouros afin de mitrailler cette ville en bonne et due forme. Au détour de ruelles, les premières guirlandes annonçant la Fête de La Sardine du mois de Juin sont déjà installées. Un petit tour Praça Do Comércio (place du commerce) et les avenues commerçantes jusqu’à Rossio, qq euros claqués dans une gelato

IMG_0340
Lisbonne, Mai 2017

(comme d’hab, on ne juge pas) et des nouvelles culottes et me voici arrivée au bout de presque 15km. Tout ce que j’avais fait en 5 jours il y a 4 ans, je l’ai fait en une journée.

IMG_0935
Lisbonne, Mai 2017

Nombre de km : 13,35

 

 

J2: J’étais bien décidée à découvrir de nouveaux recoins. Du coup direction Cascais en train. Petite station balnéaire fort sympatique qui permet de se poser tranquillement sur la plage avec un bouquin. Qui dit mer dit…fruits de mer et c’est avec l’estomac vide que j’ai foncé dans un plat de spaghetti aux crevettes. Sur le chemin du retour j’étais tellement émerveillée par les paysages que je me suis stoppée à Estoril (histoire de 2-3 photos) puis de Belém.

Belém c’est toute une histoire, il y a plein de choses à voir mais surtout beaucoup de Pastéis à manger!

IMG_0623
Belém, Mai 2017

Nombre de km : 11,59

J3: Toujours dans ma lancée, j’ai pris la navette fluviale pour Calcilhas et le fameaux Cristo Rei sous une pluie battante et un vent à me faire tomber…après avoir mangé, qui dit pluie dit musée! Et vu ma nouvelle passion pour les carreaux quoi de mieux que le  Musée des Azulejos. Je vous déconseille d’y aller à pied mais c’est une pure merveille pour les yeux, de la faience, des carreaux, un régal!

IMG_0857
Calcilhas, Mai 2017

Après avoir mangé des grillades pour ne pas changer, j’ai découvert le Time Out Market Lisboa the place to be, the place to eat, the place to drink. Imaginez un endroit couvert, avec une ambiance musicale et tout type de nourriture à votre disposition à prix abordable, tt ça centré par de grandes tables où se côtoient bières, desserts, tout âge et tout style!

IMG_0888
Calcilhas, Mai 2017

Nombre de km: 15,72

J4: Je quitte Lisbonne pour Sintra à 45 min. Un havre de paix entre nature et architecture. À Sintra, j’ai jeté mon dévolu sur Le Parque e Palácio de Monserrate…et franchement j’ai rarement été autant ébahie par des fleurs…Dans ce parc, je me suis sentie au Portugal, au Brésil, au Mexique, mais alors dans le Palais c’était les mille et une nuit…De loin j’ai pris des photos du Palais de Pena. Étant en voiture, j’ai aterri à Cabo Da Roca, la pointe la plus occidentale du continent européen. Puis la côte histoire de voir des falaises et puis re Belém parce que je suis gourmande en vacances…

Nombre de km: 8,96

IMG_1188

Sintra, Mai 2017

 

IMG_0574
Cascais, Mai 2017

J5: J’ai décidé de me poser un peu…le programme initial était de flâner au soleil dans un parc…au final ben j’ai marché…Assemblée – visite d’églises – Miradouro Santa Catarina – Príncipe rei – puis redescente sur Rossio – Praça do Comércio, j’ai finalement trainé dans un parc près du Musée Archéologique Do Carmo avec 2 musiciens qui ont bercé mes tendres oreilles pendant que j’écrivais des cartes postales aux copains. J’ai continué à prendre en photos des azulejos, toujours pas droits mais en fait de base ILS NE SONT PAS DROITS, parce que j’adore ça. Puis une dernière glace au Time Market, une dernière sardine et une dernière soirée dans cette belle ville de Lisbonne.

Nombre de km : 13,56

IMG_1368
Cabo Da Roca, Mai 2017

J6: Direction La Feira Da Ladra alias le marché des voleurs : immense marché aux puces où peu importe le type d’objet que tu collectionnes, tu trouveras ton bonheur. Ayant lu La magie du rangement de Marie Kondō, j’ai résisté à tout achat. J’avais des pastéis à ramener donc bon vous imaginez où je me suis rendue. J’ai profité des derniers rayons de soleil pour me poser en terrasse et juste kiffer l’instant présent. Puis un Uber et j’étais à l’aéroport. Presque 3h30 plus tard j’étais dans mon appartement le sourire aux lèvres.

Nombre de km : 8,74

Lisbonne, je ne t’aimais pas et là je suis tombée en amour. En regardant mes photos je me suis demandée pourquoi je prenais en photos tous tes carreaux éclatés, tous tes murs abîmés…ben tout simplement parce que malgré tes cicatrices ben tu es belle, malgré tes cicatrices tu es toujours là, malgré tes cicatrices tu es forte et grâce à toi, je suis en paix avec les miennes…

IMG_0949
Lisbonne, Mai 2017

En résumé :


Un prix : à tout casser entre l’avion, ce que j’ai mangé et mes nouvelles culottes : 300€

Une vue : Il y a plein de points de vue à Lisbonne donc à peu près tous mais j’avoue avoir beaucoup mitraillé depuis Graça! Tu peux prendre le Castelo, le pont du 25 avril et le Cristo Rei en une seule prise.

Un endroit à visiter : Le parc Monserra à Sintra ou le Musée des Azulejos 

Un endroit pour se reposer : Lisbonne renferme de nombreux parcs, jardins à tout coin de rue mais j’avoue avoir pas mal pioncé au Jardim de Belém.

Un endroit si tu aimes manger la nuit et boire une bonne bière : Time Out Market Lisboa

Un plat à manger : Des pastéis 

Un kilomètre : 72 à tout casser

Un mot : ENJOY

IMG_0155
Lisbonne, Mai 2017

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.