Mes petits kiffs

Toi, tu es le seul qui restera jusqu’à la fin

IMG_5073
Paris, France, Mars 2020

Alors je vais essayer de prendre soin de toi…

Il y a quelques jours, une magnifique personne a publié Mon corps et moi ça m’a fait penser à cet article que j’avais essayé d’écrire après avoir visionné Mon corps – ce héros de Marion Seclin il y a quelques années et puis j’avais renoncé.

Parce que c’est tjr difficile de parler des complexes parce qu’ils ne sont jamais compris, parce que les autres les minimisent, parce qu’on te dit qu’il faut s’accepter, qu’il faut aimer son corps peu importe comment il est alors que ce n’est évident pour personne et que certain.e.s sont discriminé.e.s de façon systémique de part leur physique.

En ce moment, je remplis un carnet de la joie. idée d’Elise Francisse, je t’invite à regarder La vidéo qui a changé ma vie , hormis que cette idée est totalement géniale et que je t’invite à faire le tien, la partie sur les parties du corps qu’elle aimait m’a interrogé.

Je sais pertinemment les parties de mon corps que je n’aime pas : mes pieds plats avec mes 5e orteils de travers, mon ventre tout mou, mes lèvres toutes petites et sombres, mon nez trop large et trop rond, mes yeux trop plats, mes cils trop courts, mes cicatrices d’acné ou d’opérations, mes fesses cellulitées, mon double menton, mes cuisses trop épaisses, mes aisselles foncées. Je les connais par coeur et je sais même exactement pourquoi je ne les aime pas à force de me scruter dans ce miroir sous tous les angles à en prendre des positions cheloues.

Mais les parties de mon corps que j’aime…vide intersidéral alors j’ai essayé de faire un effort :

J’aime mes oreilles que j’ai pimpées avec 6 piercings, elles sont d’une forme qui me convient totalement.

J’aime mes seins dont la taille varie tous les mois, qui pendent un peu mais qui sont doux

J’aime mon duvet intégral, héritage de mon père qui rend ma peau douce et qui me donne envie de me faire des auto-câlins Solange t’apprend ici à les faire (je viens de réaliser que dans cet article il n’y a que des femmes que j’adore!)

J’aime quand même l’arrondi de mes fesses

J’aime mes cheveux qui sont en parfaite autonomie, ils font leur vie, je fais la mienne, j’aime leur côté vaporeux, qui me donne un volume de dingue et qui pétillent

J’aime mes mains, petites mais délicates, que je prends plaisir à faire danser et qui me permettent de sentir des textures diverses et variées

J’aime mes jambes plutôt bien proportionnées, plutôt droites

J’aime mes poignets un peu osseux, tout fins

J’aime mes dents pas totalement blanches mais droites, sans écart, sans chevauchement, je remercie le travail de l’orthodentiste qui a sauvé ma dentition après 9 ans de pouce gauche humide

J’aime mes grains de beauté de mon avant bras, signe commun avec mon père et ma soeur

J’aime mon grain de beauté sur la paume de ma main gauche à la base de mon 5e doigt parce que je le trouve unique et assez caractéristique

J’aime mes organes internes : mon foie et ma rate qui ont tenu le choc lors de ma mononucléose en 2012

J’aime mon coeur qui palpite souvent quand je suis stressée ou quand j’arrête le sport trop longtemps parce qu’il est vivant et me montre qu’il peut battre fort quand j’en ai besoin

J’aime mon cerveau aux 1000 pensées, qui s’affole qui essaie de tout contrôler et qui ne lâche jamais l’affaire

J’aime mon tube digestif rien qu’à l’idée qu’il y a des mètres et des mètres dans mon petit corps d’1m56 et que mon ventre non plat arrive tout de même à rendre ça très discret

J’aime mes sourcils un peu épais, qui habituellement sont épilés mais là vivent leur meilleure vie

J’aime mon cou et ma nuque qui me donnent des frissons comme ça devrait être interdit…

Alors Merci mon corps, pour tes kilos en trop selon moi, pour tes imperfections qui me rappellent que tu es vivant, qu’il t’est arrivé des trucs, pour toutes les sensations que tu me procures, pour les joies que tu m’apportes, pour être là et en bonne santé.

Je t’aime et tu me le rends au centuple, pardonne moi pour toutes les fois où je t’ai maltraité, où je t’ai imposé des nuits sans sommeil, où je ne t’ai pas nourri parce que je me trouvais moche, où je t’ai fait du mal, où je t’ai négligé, où je t’ai insulté, où je me suis concentrée sur ce qui n’allait pas alors que tu fais toujours de ton mieux…

Love

 

PS: Tu as le droit de ne pas aimer ton corps, tu as le droit de le modifier, tu as le droit de t’en foutre

PS2: Par contre on n’a pas le droit de juger TON corps et de te discriminer à cause de de celui-ci

PS3: Vraiment, fais un cahier de la joie, c’est EXTRA!

PS4: T’as le droit de pimper ton corps aussi avec du maquillage, de l’épilation, du push up, tout ce que tu veux si tu en as envie pour toi

PS5 : Dis lui que tu l’aimes, de temps en temps, même si c’est pas vrai, tu verras ça fait du bien

PS6: J’adore les vidéos de Solangeteparle avec sa délicatesse, j’aime les vidéos de Marion Seclin quand elle parle à son corps (celle sur le cerveau et le coeur me donnent envie de chialer à chaque fois), j’aime les vidéos d’Elise Francisse qui à chaque fois me font développer ma créativité.

2 réflexions au sujet de « Toi, tu es le seul qui restera jusqu’à la fin »

  1. Roohh j’en suis toute émue !! Je suis contente que cela ait pu te donner le courage d’écrire sur ton corps. Trouver ce que l’on aime de lui est tellement difficile dans cette société. Mais une fois que l’on a trouvé alors je pense que c’est déjà un grand pas vers un peu plus d’amour de soi ^^ .
    Je m’en vais de ce pas regarder cette histoire de cahier de la joie 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s