Quoi de neuf docteur?

Mme C

IMG_1606
Fort-de-France, Martinique, Janvier 2020

Mme C a tout perdu dans sa vie…

Je la connais depuis plusieurs années Mme C, 31 ans, 2 enfants. Elle venait toujours pour une histoire de contraception qui n’allait pas et qui gênait son mari. Et puis une dernière grossesse en 2018. Je la sentais déconnectée, un peu limitée mais bon ça allait, elle faisait à peu près ses examens…

Mais j’ai tiqué, je sentais le truc chelou, je reniflais le malaise, alors j’ai mené mon enquête et avec mes collègues là depuis longtemps j’ai eu connaissance du vrai dossier : Mme C 31 ans violences conjugales avec « Mari lui ayant donné un coup de hache sur la tête » il y a 5 ans…

À l’époque pas de plainte mais un passage tout de même en unité médico-judiciaire pour « constat des blessures« .

Le dossier venait de changer, j’ai donc posé des questions mais rien « non non mon mari est gentil, c’est le plus beau des maris » (je te jure qu’elle m’a dit ça) « non non ça va avec les enfants » Bref rien de spécial mais ça puait… 2 adultes, 2 enfants, 1 grossesse dans un studio de 30m carré, ça sentait le huit clos de l’enfer.

On a fait des visites, on a donné des rdv mais non rien…

Et puis Mme C est partie à l’hôpital pour la suite de son suivi et puis elle est revenue en consultation post natale . Visiblement elle avait fait un diabète gestationnel à la fin de sa grossesse, qui n’a pas du tout été suivi « parce qu’elle n’a pas été aux rdv » et puis devant le compte rendu, je vois marqué « césarienne pour macrosomie » = bébé de 4kg700, autant te dire que franchement avec ce poids là, ton vagin doit te remercier je pense pour la césarienne.

Je demande à Mme C, ce qui s’est passé, elle me raconte avoir mangé 3 kg de dattes un jour pour accoucher plus tôt et que personne ne l’avait prévenue pour la césarienne.

Elle reste bloquée pendant 20 minutes sur la césarienne, j’explique qu’avec le diabète et ce poids c’était difficile autrement, je rassure du mieux que je peux, j’examine et puis en partant, elle me dit cette petite phrase qui a tout déclenché « oui mais vous pensez que mon bébé il est vraiment sorti« . J’ai refermé la porte, on a parlé et là elle était en boucle sur la césarienne avec trois questions « mais vous pensez que mon bébé il est vraiment sorti? » ,  « mais pourquoi la césarienne? » et « mais c’est vous qui avez suivi ma grossesse ou pas, je ne m’en rappelle plus? » je pense au moins 50 fois chacune.

Mme C était en pleine psychose, une vraie, ma première. J’ai donc appelé l’hôpital qui n’avait pas l’air inquiet et qui m’a dit de l’adresser au CMP…1e rdv au CMP disponible 1 mois plus tard, j’ai rappelé l’hôpital qui m’a dit de « lui dire de venir en consultation le lendemain » sauf que Mme C n’a pas le permis et était tributaire de son mari. Mari pas du tout inquiet devant cette situation. J’ai demandé si nous pouvions faire une hospitalisation à la demande d’un tiers sauf qu’elle n’avait proliféré « aucune menace pour autrui ou elle-même » et n’était pas connue sur un point de vue psychiatrique.

J’ai donc demandé une aide à mes collègues qui ont décidé de faire une visite histoire de voir comment ça se passait à la maison et convaincre monsieur de l’emmener consulter qqn.

Ça a pris 6 mois pour que Mme consulte enfin qqn. 6 mois pendant lesquels, elle allait mal, elle aurait été violente envers les enfants, envers monsieur, envers elle-même, 6 mois pendant lesquels je ne l’ai pas vue, 6 mois pendant lesquels tout le monde savait que la situation était critique. 6 mois pendant lesquels les coups retentissaient à travers les murs, 6 mois pendant lesquels les voisins, les voisines ont appelé la police, enfance en danger etc…6 mois pendant lesquels rien n’a bougé

Et puis un jour, Mme a frappé Monsieur et du coup il s’est décidé à l’emmener voir un psychiatre. Mme C a été mise sous traitement et a été mieux rapidement. Pour « qu’elle aille mieux« , Monsieur a envoyé les enfants loin très loin…

Pendant ce temps là, d’autres patientes m’ont dit entendre Mme C se faire tabasser chez elle. Pendant ce temps là, on a vu Monsieur tirer le bras de Mme C juste en face de la structure.

Et puis Mme C a retrouvé son état totalement normal et a demandé à ce que les enfants reviennent en France

Monsieur a dit NON, Monsieur a demandé le divorce, Monsieur a demandé la garde exclusive, Monsieur a mis Madame dehors.

Monsieur a monté un dossier avec des vidéos de Madame énervée, criant sur les enfants qui dataient de l’époque où Mme n’allait pas bien du tout, Monsieur a pu se payer un bon avocat, parce que lui il travaille.

Mme C nous a alors raconté son enfer, les coups à elle, aux enfants, les viols, la grossesse non désirée, le coup de hache, les menaces de divorce et d’expulsion si elle portait plainte. Alors on a essayé de monter un dossier avec les éléments qu’on avait, les témoignages de tout le monde, les certificats médicaux et l’avocat commis d’office.

On a reçu Monsieur pour essayer de discuter qui nous a dit « Si je n’ai pas la garde exclusive, je tue Mme » et a menacé tout le personnel de représailles. On a eu interdiction de recevoir Monsieur de nouveau dans les locaux, sauf que la porte ne se ferme pas et qu’en pratique on fait comment…

Le jugement a eu lieu la semaine dernière, Monsieur a obtenu la garde exclusive, le divorce est en cours, Mmc C est expulsable et vit désormais entre hébergement d’une nuit via le 115, nuits à l’hôpital et dans des halls d’immeubles.

Monsieur a obtenu la garde exclusive malgré les violences sur Mme et sur les enfants, malgré le fait qu’il a délibérément retarder le traitement de Mme C, malgré ses menaces proférées de meurtre, malgré le coup de hache. La garde exclusive et pas d’ordonnance de protection pour Mme C.

Cette semaine, j’ai vu Monsieur dans le quartier, main dans la main avec une nouvelle femme.

Cette semaine, j’ai vu Mme C qui m’a dit vouloir en finir avec la vie…

J’ai appelé son psychiatre et j’ai pleuré…

Love

PS: En 2019, il y a eu 150 féminicides en France et j’ai toujours une crainte quand je vois les chiffres c’est que ce soit une des femmes dont j’ai croisé la route. Non ça ne va pas mieux, non il n’y a pas de meilleure conscience collective. Oui il y a des gens bien et c’est pas #allofmen mais c’est #quandmêmebeaucouptrop 

PS2: Des situations comme ça, j’en ai, elles me marquent, elles me touchent, elles me font réfléchir à la vie. Elles m’abîment des fois moi aussi un peu et puis ça passe mais forcément ça biaise mon regard sur pas mal de choses. 

PS3: je te mets ce lien plus qu’utile LE VIOLENTOMÈTRE

PS4: Oui je sais, cette histoire est difficile, douloureuse et absolument pas réjouissante. Elle fait partie de la réalité, pas forcément la tienne mais c’est en parlant et en les rendant visibles qu’un jour elles disparaitront pour de vrai (j’espère…)

2 réflexions au sujet de « Mme C »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s