Quoi de neuf docteur?

« Vous avez combien d’enfants »

IMG_2290.JPG
Rome, Italie, Aout 2019

Mme D est enceinte…

Je t’ai déjà raconté Mme D en long, en large en travers…Madame D On va prendre le bébé de Mme DMme D a déjà 8 enfants si mes comptes sont bons. Elle n’a que la dernière en charge (les autres sont avec d’autres papas ou placé.e.s à l’Aide Sociale à l’Enfance) et ça va pas super, on devait la placer elle aussi mais bon…en ce moment l’ASE est occupée je crois.

Bref Mme D fait des enfants pour exister. Elle sait leur donner à manger, les habiller, les emmener à l’école mais elle ne sait pas les aimer, elle ne sait pas communiquer…du coup on est en pleine carence affective.

Comme Mme D a senti qu’on allait lui prendre sa fille, elle a fait un autre bébé (bon à ma charge, je lui ai retiré son implant mais bon moi on me demande qqch, je le fais, ya pas d’injonction à la contraception et Mme D est jugée en capacité de prendre des décisions pour elle même si c’est discutable), du coup elle est enceinte et elle ne veut que moi pour suivre sa grossesse (alors que je déteste les grossesses d’ailleurs on peut faire péter le champagne, j’arrête en novembre). Mais comme Mme D a un gros suivi psy, une schizophrénie diagnostiquée et traitée ben j’ai accepté.

Pour le moment ça se passe bien, médicalement parlant. Bon on a une histoire de suspicion de trisomie comme d’hab, now je suis habituée.

Mme D me fait du chantage affective…enfin elle me drague…elle essaie de me mettre dans sa poche, d’être dans mes petits papiers (pour pas que je lui prenne son bébé…enfin qu’on lui prenne pas son bébé…en fait pour que j’oeuvre pour elle pour qu’on ne lui prenne pas son bébé). Je le vois, je le sais, je fais genre que je ne comprends pas son manège. Ça a commencé avec du jus de Bissap parce que j’adore ça et je ne sais pas comment elle l’a su. Bref du coup tous les lundis, j’ai mon jus de bissap qui m’attend.

Comme Mme D a besoin d’une attention particulière, je la vois souvent…tous les 15 jours. Il y a 1 mois, elle est venue avec une boîte à bijoux, elle voulait que je prenne une bague, j’ai dit non. Elle a laissé un bracelet, j’ai dit non…Elle m’a mis une bague au doigt, j’ai prétexté que c’était trop grand, elle a renoncé.

Et puis il y a 15 jours, en rentrant dans mon bureau, elle a eu cette phrase « Et toi, tu as combien d’enfants?« 

Je lui ai répondu : Zéro avec un grand sourire

Elle a paru horrifié et a fait « haaaaaannnn c’est pas bon ça« 

Je lui ai donc expliqué que je n’en voulais pas et donc que ça allait.

Elle m’a alors répondu « Je vais prier pour toi« 

Bon j’ai pas de problème avec les religions de mes patientes, je respecte tout! Mais bon…inutile de me mettre dans des prières.

J’ai alors répondu : « Euh non ça va aller« 

Elle a répondu « Si moi j’ai prié pour moi et j’ai 9 bébés, ça marche« 

Je suis dead…

On a fait l’examen et puis elle m’a dit « Tu sais je voulais des jumeaux. En fait je veux 15 bébés au total« 

J’ai demandé pourquoi 15

Réponse « Comme ça j’aurai le drapeau de la France, je travaille pour la France« 

J’ai pas compris…j’ai eu envie d’aller lui acheter un drapeau de la France pour qu’elle arrête de faire des enfants mais je ne l’ai pas fait.


À table, avec mes collègues on a donc encore eu une fois une discussion sur désir d’enfants ou pas. J’ai maintenu ma position de « Je ne vois pas trop l’intérêt, je suis flippée par la parentalité donc pour l’instant je n’en veux pas« 

Le « pour l’instant » les a rassurées…J’ai donc abordé le sujet de la contraception définitive féminine (Rappel : TU PEUX Y AVOIR DROIT PEU IMPORTE TON ÂGE, PEU IMPORTE SI TU AS DES ENFANTS OU NON ET SANS L’ACCORD DE QUICONQUE…bon à part de ton.a chirurgien.ne en pratique…c’est un peu le parcours de la combattante mais il existe des gens qui veulent bien le faire)

Et là de nouveau : « Ouais mais si tu changes d’avis » ça m’a blasée…j’ai alors répondu sèchement « La prochaine fois qu’une femme viendra pour un suivi de grossesse, pensez à lui demander si elle est sure de ne pas changer d’avis« 

Ça a eu le mérite d’être clair!

Quand une femme veut un enfant, on ne lui demande pas pourquoi, si elle est sure (à part les mineures…pareil pourquoi…quand je vois certaines personnes majeures ben euh ça ne les rend pas forcément plus responsables) alors que clairement quand on voit Mme D, je crois qu’on pourrait de temps en temps…

Par contre quand une femme ne veut pas d’enfants, on lui demande systématiquement pourquoi, si elle est sure, comment va faire son mec, et si elle change de mec, peut-être qu’avec le temps…

BORDEL VOUS FAITES CHIER! (enfin pas toi, toi, toi)


La semaine dernière j’ai fait une consultation ouverte avec des patientes et une m’a demandé quel moyen de contraception je prenais (ce sont des consultations où on discute toutes ensemble pour apporter chacun.e notre expérience, donc tout le monde participe à titre d’être humain). J’ai pas su quoi répondre honnêtement…

La version longue aurait été :  « Alors déjà j’ovule pas bcp, je sais même pas si je peux avoir des enfants, si j’ai un adénome à prolactine ou des ovaires polykystiques ou si c’est juste dans ma tête, ensuite je sais pas trop si j’en veux ou pas et puis surtout j’ai pas de relation sentimentale me permettant à l’heure actuelle d’envisager un moyen de contraception quotidien ou sur du long terme, donc préservatifs?« 

La version courte aurait été « Préservatifs mais je dois avouer que de temps en temps je prends la pilule pour décaler mes règles et que je me dis que si one day c’est sérieux, je poserai un DIU au cuivre« 

La version acceptable sociétalement aurait été « La pilule ou implant ou DIU » ou « Rien parce que Je veux un bébé« 

Du coup j’ai esquivé…

Ma collègue qui elle n’a pas forget est revenue à la charge pour bien me flinguer. J’ai donc répondu « Préservatifs externes » et là j’ai eu un « Tu ne veux pas d’enfants » de ma collègue, un « Vous n’êtes pas mariée » d’une patiente, un « Vous n’avez pas de mec » d’une autre patiente et un « Arrêtez, elle est peut-être lesbienne en fait » d’une autre…

Je ne savais plus où me mettre…


Et puis hier Mme D est revenue à son rdv, elle avait une petite boite de sachets de thé, elle m’a dit que c’était parce que j’avais l’air fatiguée et puis une bague, à ma taille cette fois (je ne sais même pas comment elle a fait pour en trouver une à ma taille). J’ai demandé si la bague aussi était contre la fatigue, elle m’a dit « Non c’est pour faire des bébés« .

J’ai regardé la bague, je l’ai mise à mon doigt, je me suis demandée ce que serait ma vie avec des enfants, si un jour mes angoisses de la parentalité n’allaient pas s’estomper, si un jour je ne croiserais pas la route de qqn qui me rassurera au point d’être ok pour en faire, si un jour j’en aurais pas envie en fait. (J’ai eu aucune réponse)

L’après-midi, pendant que j’attendais une patiente, une autre collègue m’a sorti comme ça « Tu ne veux pas te marier toi? » j’ai ri, je lui ai expliqué que le mariage oui mais les enfants non.

Elle m’a demandé pourquoi, j’ai répondu que je n’en voyais pas l’intérêt. Elle m’a répondu « Ben au moins tu auras qqn qui t’aimera toute ta vie » et là j’ai souri, parce que j’ai su que le jour où je ferais des enfants ce sera par envie et pas pour combler quoi que ce soit…et que ce sera la plus belle raison du monde…

Love

PS: Du coup j’ai pris RDV chez une gynéco histoire de faire le point encore sur mes ovulations…par contre j’ai pas d’endométriose! Amen!

PS2: J’en profite pour te dire d’aller te dépister, je ne sais pas trop pourquoi je te dis ça mais bon vas y qd même

PS3: Tu peux faire un AUTOPRELEVEMENT (tout.e seul.e donc) pour le Chlamydia et Gonocoque si tu as un vagin, dans les centres de planification et les centres de dépistage. 

PS4: On ne fait pas des enfants pour : réparer son couple, pour avoir qqn qui nous aimera, pour faire comme tout le monde…(liste non exhaustive)

PS5: Par contre ne te fais pas de film, c’est pas parce que tu viens de lire tout ça et que je vais chez la gynéco que je veux et que je vais faire des enfants lol! 

PS6: Par contre tu peux faire d’autres suppositions…

10 réflexions au sujet de « « Vous avez combien d’enfants » »

  1. Wow l’air de rien c’est lourd ce que tu écris.
    Je suis surprise aussi, je crois que je n’ai JAMAIS posé de questions personnelles à un médecin ou qui que ce soit que je rencontre dans ce genre de contexte, et bref, je ne me suis même jamais demandé si mes gynécos avaient des enfants… en même temps, je suis pas sociable 😀
    C’était peut-être juste une répartie comme ça, mais il faudrait demander aux futurs/jeunes/aspirantes mamans si elles n’ont pas changé d’avis 🙂 non mais c’est vrai, des fois on sait pas trop dans quoi on s’est fourré et après ben c’est dur d’avoir un endroit ou une personne à qui dire qu’on a l’impression de s’être trompée, que la sensation dure ou pas.
    Biz biz

  2. Je me lance pour une supposition, je suis loin d’être psy hein ;-), mais ton « non » désir d’enfant n’est il pas guidé par ta suspicion d’être « infertile »? te protèges tu inconsciemment de la peur de ne pas réussi à en avoir?
    Je ne crois pas que beaucoup de personne sont prêtes à avoir des enfants, même quand ils sont grandement désirés et attendus, et chaque parent (normalement constitué) se remet sans cesse en question sur son rôle… je pense que tes doutes sont communs à la plupart des gens en fait 😉
    Après c’est ton choix, mais j’ai l’impression que tu attends de voir l’homme qui partagera ta vie pour te décider définitivement 🙂

    Pour Madame D, je trouve bien triste cette situation, et je me demande bien qui sont ces papas qui lui font des enfants malgré tout…peut être que si elle voyait un peu plus ses enfants elle n’aurait pas envie de combler leur manque…

  3. Coucou!
    Non mon non désir d’enfant remonte à une époque très lointaine (du plus lgt que je me souvienne. Je n’ai pas joué à la maman mais au docteur, j’ai jamais été émerveillée par les bébés, j’ai préféré les Barbies aux Poupons) Quand je suis sortie d’une relation sentimentale longue et que d’un point de vue pratique je me suis dit que je ne « pouvais pas » je me suis demandée si j’en voulais ou pas et la réponse a été la même. Mes « soucis » d’ovulation sont relativement récents et étonnamment ils me font justement entrevoir un « pourquoi pas » peut etre parce que je suis consciente du compte à rebours. Mais bon on n’y est pas et a priori tout ça est dans ma tête…
    Pour les doutes, je pense qu’ils sont communs mais qu’il n’arrive pas forcément au même moment. J’ai une peur irrationnelle d’abîmer des êtres humains qui n’ont rien demandé, de mal faire, de leur créer des blessures émotionnelles en leur disant trop oui, trop non 😂 tout un programme. Après je suis une anxieuse de la vie dc oui j’atd de voir et le partenaire pèsera dans la balance.
    Pour Mme D…ce sont des papas qui ne veulent pas forcément être papas mais qui veulent de Mme D comme amante…Malheureusement elle ne les verra pas plus souvent (procédure judiciaire) mais le manque en réalité il est à l’intérieur de Mme D et rien ni personne ne le comblera…

  4. tu n’es simplement pas prête à assumer un enfant toute seule, la nature est bien faite, il faut en général être deux 😉
    Je n’ai jamais trop aimer les enfants DES AUTRES ;-); mais c’est vrai que pour le tiens c’est totalement différent, heureusement…
    Peut être que si tu travaillais sur tes peurs, alors tu prendrais plus confiance en toi, de ce que je lis de toi, j’ai l’impression que tu es une bonne personne et que sais prendre soin des autres… mais peut être que je me trompe? 😉

  5. Ah ah ah tant mieux et franchement, ne change rien, on t’en remercie d’avance 😂 Tu n’imagines pas à quel point, j’ai pu trouver ça intrusif. Après j’ai l’habitude mais en ce moment c’est nettement plus souvent.
    Pour la question je ne sais pas, mais des vraies séances de préparation à la parentalité avant d’être enceinte ça serait cool!

  6. Autour de moi, les gens ne font pas trop chier. J’ai juste eu droit un jour à mon collègue et chef qui m’a dit « mais tu vas faire de la peine à tes parents si tu n’as pas d’enfant! »… pardon? Déjà, j’ai la chance d’avoir des parents pour qui je suis une fin en soi et non un être en devoir de leur fournir de quoi pouponner à nouveau. Je les en remercie…mais quand-bien même…est-ce vraiment un argument qui devrait me faire changer d’avis? Les gens argumentent alors qu’effectivement on ne demande pas aux femmes enceintes pourquoi elles ont choisi de changer leur vie en faisant un enfant, parfois même dans des conditions pas top top. Bref, je compatis. Quel âge a Madame D.? Je me demande ce qu’il en adviendra quand elle ne pourra plus procréer, c’est bien triste tout ça.

  7. « Faire de la peine » non mais grrrr!
    Ben oui surtout que pour le coup un enfant ça change ta vie alors que de ne pas en faire, ça ne change rien…
    Mme D a 38-39 ans, très de loin de la ménopause du coup je pense que ce sera bon pour les 15…Par contre pour l’après…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s