Mes petits kiffs

« Eh Madmoizel »

 

FullSizeRender 4
Paris, France, Juillet 2019

Ouais ouais j’ai disparu pendant quelques semaines, j’avais à faire…je te raconterai ça après!


C’est l’été et IL A FAIT CHAUD!

Là où je suis on a eu 2 épisodes de canicule. Je déteste la canicule pour 2 raisons :

  • Je dors mal (parce que pour dormir j’ai besoin d’un drap, d’une couette, de contact et avec la canicule j’ai du mal à supporter ne serait-ce que mon corps)
  • Les gars ont des neurones qui brûlent…

En règle général, je me fais PEU emmerder dans la rue, les transports etc…(parce que je suis moche, ceci était une blague absolument pas drôle faisant référence à celles qui ont demandé le droit d’être importunées…breeeeffff). Mais il n’empêche que je me fais peu importuner ou du moins j’en suis probablement peu consciente parce que soit je suis sur mon téléphone, soit je suis dans un livre.

Cette année je ne sais pas ce qui s’est passé…(j’ai même pas ovulé…) mais ça a été l’enfer! Je ne vais pas te faire un résumé de tout ce que j’ai entendu mais bon on m’a proposé de faire du sexe à 2, à 3, à 10, de me faire tourner la tête, de me déshabiller, de me raccompagner chez moi…et à 2 reprises j’ai eu peur!

J’ai eu peur pour ma vie, j’ai eu peur d’être violée, j’ai eu peur d’être agressée. La 1e fois en rentrant chez moi un soir tard, chemin que j’emprunte habituellement et là je me suis retrouvée coincée entre un mec et une voiture. Mon instinct de survie m’a fait l’attraper par l’épaule et de présenter mon genou droit à ses testicules. Ça s’est bien terminé mais ça aurait pu ne pas l’être, s’il avait couru, si son pote ne s’était pas foutu de sa gueule, si j’avais fait les choses autrement en terme de timming, d’intensité etc…

La 2e, je trainais près de chez moi dans un endroit pretty cool, un soir et tous les 100m je recevais une insulte, une phrase déplacée, un commentaire sur ma tenue. Ce soir là, j’ai cru que je n’allais jamais arriver chez moi et en rentrant j’ai bien vérifié que la porte de la résidence était bien fermée  (je passe aussi le fait que Guy Georges a tué à l’époque une femme dans la rue d’à côté, ne me demande pas comment je sais ça, ne me demande pas pourquoi je suis allée sur la page wikipedia d’un serial killeur).

Les jours d’après, j’ai changé de tenue, j’ai arrêté de porter certains shorts. Tous les matins, j’analysais mes tenues en me demandant si je serais safe en fonction de mes activités (Spoil : NON on reviendra dessus plus loin).

J’étais mal à l’aise avec mon corps qui était hypersexualisé contre ma volonté, j’étais mal à l’aise avec ces regards insistants, avec tous ces hommes qui me dévisageaient, tous ces hommes qui insistaient…AVEC CE HARCELEMENT DE RUE!

Alors j’en ai discuté avec des gens et j’ai été globalement sur le cul :

1e constat : Globalement toutes les femmes ont compris ce que je vivais…

2e constat : Globalement tous les hommes voulaient me rassurer sur le fait que #NOTALLMEN

3e constat : Les gens bienveillant.e.s ne sont pas toujours celleux qu’on pense

J’ai été assez scandalisée sur Instagram (ouais je traine plus sur IG que FB en ce moment, je fuis la négativité), parce que je me reconnaissais dans tous ces posts, dans tous ces cris d’alarme. J’ai reçu des messages d’inconnues qui me disaient vivre exactement la même chose au quotidien. Et ça peu importe les tenues, les lieux, les activités, les critères de beauté, l’âge, la longueur des cheveux, la couleur de peau etc etc etc. Le seul critère commun était d’être une Femme et ce motif étant visiblement suffisant pr certains pour se permettre de faire chier.

J’ai été assez scandalisée par certains potes mecs qui du coup limite m’accusaient de ne pas donner de chances à des mecs, que je jugeais trop vite, que ce n’était pas forcément mal intentionné. Désolée mec mais si tu arrives après 5 « t’es bonne salope » ben non j’aurais pas forcément envie de te sourire, même si toi tu ne l’as pas dit, même si toi tu es un good guy, même si toi tu es peut-être l’homme de ma vie,  c’est la vie j’ai mes limites et qd je suis harcelée j’ai pas envie d’être gentille pour les potentiels gentils. (Comme je crois en l’Univers, si c’est toi le good guy, on se recroisera j’ai pas de doutes sur ça)

Et puis le coup de grâce a été porté par un mec que je croyais bienveillant…Je lui expliquais que c’était compliqué en ce moment parce que je me faisais emmerder par beaucoup d’hommes, il a répondu

« Ce que tu m’expliques là c’est un problème de luxe! Tu devrais te trouver chanceuse d’attirer des hommes« 

J’ai eu envie de vomir!

Il y a une nette différence entre attirer qqn et être harcelée!

Je ne peux pas t’en vouloir d’être attiré par moi, tu es humain, tu as des récepteurs sensoriels, tu me vois, je te plais peut-être ok. Mais tu es un humain, tu peux me le faire savoir de façon très correcte ou juste checker si je ss ok pour recevoir ta remarque et si je ne le suis pas, sorry not sorry mais oublie moi!

Et le problème c’est que ces personnes ne sont pas attirées par moi…(parce que bon je crois que je t’ai déjà expliqué que moi je ne suis pas attirée par le physique mais je peux comprendre que d’autres le soient MAIS COMMENT PEUT-ON ETRE ATTIRE.E SOIT DISANT PAR QQN QUI EST PASSÉ DEVANT IL Y A 2 SECONDES!) Ces personnes sont juste attirées par le fait de faire chier une femme ou je ne sais pas trop…D’ailleurs personne n’a pu m’expliquer pourquoi ils faisaient ça. (Si tu as la réponse, je t’invite à me la partager en commentaire ou par mail ou comme tu veux)

Ce n’est pas de l’attirance, ce n’est pas de la drague, c’est du harcèlement de rue et je sais faire la différence entre tout ça!

Ce mec a alors continué en me suggérant « d’adapter mon comportement afin de ne pas me faire emmerder » cad: changer d’attitude vestimentaire, de comportement (soit disant il a une pote qui fait ça, qui parle fort, s’habiller « sobrement », essaie d’être pote avec tout le monde et qui du cp ne se fait pas emmerder)

Ce à quoi j’ai rétorqué que je n’allais pas restreindre mes libertés pour qqch qui en fait est interdit par la loi.

Et là j’ai regardé la tenue que j’avais à cet instant qui n’était pas la tenue que j’aurais mise de moi-même, pour moi-même et je me suis faite la promesse de ne plus jamais m’habiller pour les autres…

Je connais des femmes qui se sentent valorisées quand des mecs les sifflent ou même leur font des remarques tendancieuses . Ce n’est pas mon cas (toute façon ma valeur ne dépend pas vraiment des autres) et je pense même que c’est plutôt rare d’apprécier ça, donc dans le doute abstiens-toi.

Mes potes mecs #NotAllMen ont alors remis sur le tapis « Ah on ne peut plus rien faire, rien dire, comment on fait pour rencontrer des personnes si on ne veut pas passer par les applis« 

J’aurais tendance à dire que mec si tu ne sais pas faire la distinction entre ce qui est ok ou pas, tu as encore un peu de taf. Je sais aussi qu’il y a des femmes qui ne veulent aucun commentaire, je sais aussi qu’il y a des femmes pour qui ça dépend du moment, je sais aussi qu’il y a des femmes qui sont ok pour tout. On est toutes différentes, on n’a pas un mode d’emploi universel mais si tu n’arrives pas à accepter ça et le fait que tu puisses potentiellement te faire rembarrer parce que ce ne sera pas le bon jour, le bon moment, la bonne phrase…Ben travaille ta blessure du rejet!

Je drague, je drague dans la rue, en soirée, alors que je suis une femme, que le physique ne m’intéresse pas, que je suis féministe et que je ne suis pas sur les applis de rencontre. Mais jamais j’ai dit à un mec « oh joli cul viens par ici » ou « eh le mec à lunettes là tu lis quoi? tu veux pas qu’on se fasse une initiation 50 shades of Grey? » Non! D’ailleurs quand on me DRAGUE dans la rue c’est pas ça non plus. Une fois j’ai rencontré un mec en promenant mon chien eh bien il m’a parlé de mon chien puis de la lune (parce que mon chien s’appelle Moun mais les gens pensent que c’est Moon) j’ai kiffé, il a kiffé. Donc des techniques de drague n’impliquant ni insultes, ni allusions sexuelles, ni références animales ça existe et tout le reste est à proscrire!

Pas plus tard que ce matin, je parlais avec une fille sur IG du No Bra et elle me faisait part des regards masculins gênants…

Et en fait c’est ça, c’est ça le pb, cette déshumanisation, cette sensation d’être un vagin sur pattes, d’être de la marchandise…C’est ça qu’il faut arrêter…

Pour rappel :

  • Porter un short : n’est pas interdit par la loi
  • Porter une jupe : n’est pas interdit par la loi
  • Sortir le soir : n’est pas interdit par la loi
  • Sortir seule : n’est pas interdit par la loi
  • Etre une Femme : n’est pas interdit par la loi
  • Avoir un corps : n’est pas interdit par la loi
  • Harceler dans la rue/ Outrage sexiste : Interdit par la loi

Peace

PS: Je sais très bien que #NotAllMen, d’ailleurs cette semaine de canicule et suite à un post sur ce que j’étais en train de vivre…j’ai rencontré une chouette personne…

PS2 : Pour que ce soit plus clair pour toi, on sait jamais:  « Le harcèlement de rue, ce sont les comportements adressés aux personnes dans les espaces publics et semi-publics, visant à les interpeler verbalement ou non, leur envoyant des messages intimidants, insistants, irrespectueux, humiliants, menaçants, insultants en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur orientation sexuelle.

Vous savez, les sifflements, les commentaires sexistes, les interpellations ou insultes, voire les attouchements… Ces comportements touchent les femmes et les personnes LGBT dans la rue, les bars, les transports et les espaces publics.

Leurs répétitions ou leur violence génèrent un environnement hostile à ces personnes et portent une atteinte inacceptable à leur dignité et à leur liberté. Ce n’est pas de l’humour, ce ne sont pas des compliments, et ce n’est certainement pas de la drague ! Nombre de femmes apprennent à baisser la tête, ne pas répondre, changer de trottoir ou s’habiller différemment. Bref, elles se sentent moins en sécurité, moins autonomes. Par crainte, elles deviennent moins ouvertes aux vraies rencontres, moins enclines à aller draguer ou à se laisser draguer. Et c’est bien dommage.

La drague et le harcèlement de rue ne sont pas la même chose et il est anormal de les confondre. La drague se construit à deux, là où le harcèlement est la responsabilité d’un individu qui ignore volontairement l’absence de consentement de son interlocuteur.

La drague est une main tendue, le harcèlement est une main qui s’abat.  » Site harcèlement de rue

PS3: Non parce qu’on sait jamais, peut-être qu’en tant que personne de genre masculin, tu pensais que ça n’existait plus (j’aimerais tellement…)

PS4: Si tu adaptes tes tenues, tes déplacements, sache que je ne porte aucun jugement, chacun.e fait comme iel peut! Soutien à toi

PS5: J’ai lu le 1e tome de 50 nuances de Grey, j’ai trouvé ça assez mauvais, parce que j’ai une culture littéraire sexuelle autre et qu’en terme de sexualité kinky ben voilà quoi

PS6: Pour le mec qui me parlait de la lune, je crois qu’il avait la tête dans les étoiles (ou le cannabis je ne sais pas) mais un peu trop…

PS7: Si tu es un homme et que tu assistes à ce genre de situation, sois un bon allié, indigne toi, soutiens et envoie nous du love!

PS8: Depuis j’ai remis mes shorts à paillettes, mes shorts à fleurs, mes shorts à rayures…

8 réflexions au sujet de « « Eh Madmoizel » »

  1. Bonjour,
    Je vis à Toulon et du mois d’avril au mois d’octobre je vis dans la peur du harcèlement. C’est lourd, très lourd surtout quand je me balade avec l’un de mes 4 enfants et même lorsque j’étais enceinte du cinquième.
    C’est lourd de ne pas pouvoir se balader comme on le souhaite ou à l’heure souhaitée. Bon courage! (Et merci pour ce post)

  2. Amen! Quelle expérience de la vie différente on a quand on est une femme. Je fais du jogging et je dis souvent à mes amis ou à mon père que je les envie car lorsque je me retrouve dans un lieu isolé je me surprends souvent à regarder derrière moi, à repérer les issues si une voiture s’approche. Pareil si je suis seule en ville le soir. Pourtant je ne suis pas parano et on ne m’a jamais agressée physiquement…

  3. Bonjour et Merci pour ton partage d’expériences!
    Oui c’est lourd et insupportable de ne pas pouvoir se sentir en sécurité et libre dans l’espace public.
    J’ai l’impression que rien ne les arrête (bon j’ai qd meme noté moins de remarques qd je me promène avec des amis hommes).
    Bon courage à toi 😘

  4. On développe des espèces de stratégies de protection de folie. Je me suis rendue compte qu’en fait mes itinéraires n’étaient pas vraiment spontanés et qu’il y a des chemins que je ne prends qu’accompagnée…Ce n’est même pas de la paranoïa parce que malheureusement…les agressions physiques/sexuelles existent réellement.
    Être une Femme est une sacrée expérience, avec du positif tout de même…
    J’ai hâte que le temps où l’espace public sera safe pour tout le monde arrive…🙄

  5. Même si « j’aime » ici c’est un peu tiré par les cheveux gris…. Merci pour ce témoignage qui s’apparente à un film d’horreur ….. je me demande sur quelle « planète » on vit….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s