Quoi de neuf docteur?

On s’aime comme on se quitte…

IMG_9361.JPG
Paris, France, Juillet 2019

On s’aime comme on se quitte…

J’ai quitté le navire. J’ai quitté un de mes centres, alors je lui ai écrit une lettre d’adieux

 


« Je t’ai aimé et j’aime encore plus te quitter parce que j’ai des limites et que je ne peux plus absorber toute la misère du monde…
Alors je te quitte salement avec personne pour prendre la suite, tu m’as traitée de lâche mais c’était ça ou la dépression.
En 3 ans, je t’ai vu te dégrader, j’ai vu les camps s’installer, j’ai vu l’appart city se remplir, j’ai vu les mineur.e.s de la croix rouge arriver…
J’ai écouté les histoires de viols, de mariages forcés, les violences conjugales, les mutilations sexuelles avec patience et bienveillance…
C’est devenu mon quotidien et puis Mme A…et cette phrase qui m’a fait me sentir si seule «
ce n’est pas mon secteur ».
La misère n’a pas de secteur, la misère elle est en bas de chez moi, en bas de chez toi, à mon travail…
Alors j’ai décidé de partir parce que j’avais des cauchemars le lundi soir, des crises d’angoisse le mardi mardi , des régles douloureuses qd elles arrivaient le mardi et des migraines le mardi soir.
J’ai tenu pour elles…j’ai tenu pour elles…et c’est pr elles aussi que je m’en vais parce qu’elles sont partout et qu’il faut que je sois bien pr celles que j’ai ailleurs…
J’en ai parlé, j’ai entendu « burn out », j’ai entendu « arrêt maladie »…alors avant d’en arriver là, j’ai mis les voiles… »


Tout le monde est utile mais personne n’est irremplaçable…D’ailleurs, je crois qu’iels m’ont trouvé une remplaçante. Je lui souhaite beaucoup de courage pour pouvoir gérer tout ça.

Moi j’ai commencé à vouloir faire de la planification (et pas de la gynécologie) pendant mon stage d’internat. C’était à Toulouse, la misère c’était pas la même. C’était cool, on avait le temps, on parlait contraception, violences, rapports sexuels, un peu du genre…

Quand je suis arrivée sur Paris, j’ai fait des remplacements en libéral, j’ai détesté ça, voir des gens comme des euros potentiels, voir les gens en 10 min (en remplacement, globalement tu dois prendre les habitudes de taf des gens que tu remplaces) c’était pas pour moi, alors un jour j’ai tapé un truc sur internet et j’ai trouvé mon boulot actuel.

C’était de la planification familiale, de la protection maternelle, des prises en charge de situations compliquées mais ça allait, ça m’allait, parce que j’avais du temps pour le faire, parce que j’avais les moyens de le faire.

Et puis à un moment ça a déconné, il y a eu beaucoup beaucoup beaucoup de demandes, je suis devenue une rock star (en fait c’est surtout que j’étais un peu la seule dans le secteur et que comme en plus je suis plutôt cool les gens venaient me voir) avec des plannings pleins 3 mois à l’avance…On a commencé à me demander de voir plus de monde, donc avec moins de temps et ça a commencé à me rendre malade, parce que j’aime accorder le temps nécessaire à chacun et c’était de moins en moins possible. On me raccourcissait mes durées de rdv, on ne respectait pas mes consignes. Comment en 15 min veux-tu faire s’installer la dame sur une chaise, remplir le dossier (parce que sinon on me tape sur les doigts), prendre les constantes (un peu inutile mais bon si ya un pépin, l’administration se retournera contre moi), faire la consultation « classique« , déceler le VRAI motif de consultation, aborder la question des violences, des rapports sexuels, de la libido, de la lubrification, du plaisir féminin, de l’auto examen, de la non saleté des règles, de la polémique glyphosate, de la NON TOILETTE INTIME INTERNE, de l’intérêt du frottis, de l’intérêt de la réeducation périnéale, des moyens de contraception avec points positifs, points négatifs, modalité de prises, de poses, de retraits, durées d’action, surveillances, conduites à tenir en cas d’oublis, de problèmes, examens complémentaires, examen gynéco impliquant un déshabillage progressif en 2 temps avec bienveillance, examen des seins en donnant des conseils sur le soutien-gorge, sur l’auto palpation, examen du bas (avec inspection de la vulve, vagin, zone périnéale voire zone anale parce que les hémorroïdes c’est chiant, palpation utérus et ovaires avec vérification d’absence de pathologies, d’absence de douleur) avec proposition de miroir, lubrification du spéculum, explications, réalisations de gestes (genre frottis, prélèvements, pose et/ou retrait de DIU), remplir la paperasse, dire au revoir madame, en rajoutant la consultation avec INTERPRETE parce que la dame ne parle pas français…Ben moi je ne pouvais plus et c’est ce qu’on me demandait. Donc avant de perdre ma bienveillance pour faire plaisir à je ne sais pas qui…je me suis barrée.

Peace

PS : Ne t’inquiète pas, les croquettes de Moun seront payées, je ne suis pas au chômage (si ça existe des médecins au chômage, ce sont des médecins qui cherchent un mode d’exercice qui leur convienne afin de faire BIEN leur travail), j’ai gardé les 2 autres centres où ça se passe bien et je vais travailler maintenant dans une autre ville qui partage mes valeurs et où en fait je vais consulter et surtout je vais être payée pour militer (le kiff suprême).

PS2 : Vous allez me dire que je suis victime de mon succès, j’en sais rien et c’est pour cela que je ne veux pas être sur Gyn&Co parce que je veux agir dans l’ombre et faire mon travail correctement sans être submergée parce que « je le fais bien » et que du coup face à la demande, je le fasse moins bien et surtout je veux tout de même continuer à le faire pour des femmes qui en ont tout de même plus besoin que d’autres. Je sais que la vie est dure et que tu n’as pas envie de payer un gynéco secteur 2 avec ton SMIC mais je priorise les femmes qui elles n’ont pas de smic, pas de sécurité sociale et pas d’argent pour se payer un manteau l’hiver et les jeunes. 

PS3: Ouais en général quand je demande qqch je l’obtiens, il y a qq mois, je te disais « euh qqn n’a pas un plan pour que je travaille ailleurs? » dans cet article Quand une dame vient systématiquement en retard, c’est qu’il y a peut-être qqn qui l’empêche d’être à l’heure…ben la semaine d’après, je trouvais mon nouveau centre. Je l’écris pas pour me vanter mais juste parce que j’oublie souvent donc je pourrai relire cet article si un jour j’en doute.

PS4. J’ai une vision très utopique de la médecine et je sais qu’à terme je ne pourrai plus continuer à travailler comme cela, mais tant que j’ai ce luxe, je veux pouvoir en profiter. Forcément avec la pénurie de médecins, la demande surpasse l’offre et il faudrait voir beaucoup de gens pour que tout le monde soit vu, mais j’ai beaucoup beaucoup de mal avec ce principe. On est pas des animaux, je ne fais pas d’examens à la chaine. Je refuse et je peux encore, de donner un rdv à qqn dans 3 mois pour qu’au final la personne ne soit pas entendue, pas écoutée, mal traitée et pas contente. Après j’entends que certain.e.s le font, j’ai quitté le libéral pour ça, j’ai sacrifié des chiffres sur mon revenu mais je dors mieux comme ça. Chacun.e sa vision des choses et c’est pas une critique si tu fais différemment de moi. Ce qui est bon pour moi ne l’est pas forcément pour toi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s