Quoi de neuf docteur?

Mme N

FullSizeRender 3.jpg
Paris, France, Avril 2019

Madame N, je t’en ai un peu parlé dans « T’as des sous ou non? » ou la Trisomie 21

Elle a 24 ans, c’était son 1e bébé. On avait fait le dépistage pour le trisomie 21 qui était à 1/2500 et à l’arrivé son bébé avait une trisomie.

Quand Mme N m’a tel pour me le dire, mon coeur et ma tête se sont arrêtés, j’ai d’abord cru à une erreur de ma part. Mais non test négatif, 5 écho au total sans problème, personne n’avait rien vu, on s’était toutes et tous trompé.e.s.

J’ai vu Mme N en consultation la semaine dernière, elle est arrivée en retard mais je m’en fichais ROYALEMENT! On est montées rapidement dans mon bureau et j’ai vu la plus belle maman du monde (désolée maman)

Mme N a commencé par me dire qu’elle avait ramené le dossier, on a tout regardé, j’ai fait les photocopies du test et du caryotype sans appel: trisomie 21 homogène…

Et puis Mme N a rangé ses papiers et elle m’a dit :

« Vous savez mon fils, il est beau« 

Et elle m’en a parlé pendant 45 minutes. 45 minutes où j’étais la tête posée sur mes deux mains à admirer cette mère courage qui n’était qu’amour pour cet enfant. Cette mère courage qui dormait à l’hôpital (à plus d’une heure de chez elle) depuis 2 mois près de son fils, cette mère courage qui ne se douchait que tous les 3 jours parce qu’à l’hôpital c’était compliqué (d’ailleurs elle s’excusait du retard parce qu’elle en avait profité pour se doucher avant de venir me voir), cette mère courage qui me parlait de monter une association et de prendre ses études d’infirmière. Cette mère courage qui m’a dit faire les prélèvements de caca de son fils, cette mère courage qui m’expliquait que toute la journée d’hier elle avait alerté l’équipe sur le fait que la sonde nano-gastrique de son fils était déplacée, que personne ne l’avait cru et qu’au final à 21h c’était bien ça,  cette mère courage qui avait commandé tout un tas de livres sur la trisomie, cette mère courage qui avait déjà contacté tout le réseau, cette mère courage qui avait regardé une tonne de reportages sur la trisomie, cette mère courage qui mangeait peu, cette mère courage qui tirait son lait pour d’autres bébés parce que le sien était trop fatigué pour se nourrir, cette mère courage qui devait se battre contre les questions des autres, cette mère courage qui savait qu’elle sacrifiait son couple là tout de suite, cette mère courage qui m’expliquait que son fils n’ETAIT PAS TRISOMIQUE mais qu’il AVAIT UNE TRISOMIE, cette mère courage qui m’a dit qu’elle ne laisserait pas son fils se définir par la maladie parce que son fils est beau, son fils est l’enfant de ses parents, son fils est bien des choses mais son fils n’est pas une maladie.

Je dois t’avouer que j’ai pleuré et j’ai su que je faisais vraiment le plus beau métier du monde parce que j’étais entourée de belles personnes.

Je n’ai pas vu de photos de son fils, j’en ai pas demandé même si j’étais sûre que son smartphone en était rempli, mais j’ai pas osé en me disant que ça pouvait être mal interprété mais elle m’a promis d’elle-même de me le ramener après son opération fixée le mois prochain, pour que je le vois cet ange magnifique.

J’ai pleuré devant elle, ça n’arrive quasiment jamais, j’ai pleuré une fois partie, j’ai pleuré sur tout le trajet pour arriver chez moi, parce que je venais de croiser une mère que je ne pensais pas pouvoir être un jour.

Elle a 24 ans, c’était son 1e bébé, son test était estimé à 1/2500, ce qui veut dire que si elle avait eu 2500 bébés dans son ventre, un seul aurait été malade, son bébé c’était celui là, le 1/2500 et je sais que ce sera le bébé le plus aimé au monde et pas un bébé trisomique.

À ce petit ange…

PS: Mme M m’a redit que même si elle avait su, elle aurait gardé la grossesse, que oui elle aurait été préparé mais elle aurait angoissé pendant le reste de la grossesse dans tous les cas.

PS2: Mme M m’a dit merci, je ne sais pas pourquoi…

PS3: Après cette consultation, j’ai annoncé à mes collègues que je ne voulais pas d’enfants, elles n’ont pas compris, m’ont dit « d’en faire au moins un », j’ai écouté les arguments de chacune et puis j’ai demandé « mais en réalité quels sont les avantages? » j’ai du faire face à un silence puis à cette réponse « en réalité il n’y en a pas, c’est un investissement à très long terme sans retour forcément, mais c’est de l’Amour L, c’est de l’Amour comme jamais tu n’as ressenti, comme jamais tu ne pourras donner » J’ai souri…et j’ai presqu’eu envie d’en faire « au moins un »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s