Quoi de neuf docteur?

« Ça fera 25€ »

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_d14b
San Francisco, California, USA, Janvier 2018

Ouais déjà je m’excuse, yavait pas d’article la semaine dernière…je suis de nouveau en vacances (Ne sois pas jaloux-se).

Et en fait ça tombe bien, parce que du coup cet article va t’expliquer pourquoi j’ai pas eu le temps de préparer mes articles avant les vacances de Noël et celles là. (Ouais j’ai un article voyage encore à te préparer)

Pour te raconter tout ce qui s’est passé, ben je vais te raconter deux histoires. Une histoire un peu triste et puis l’histoire de ma life encore une fois mais elle n’est pas triste du tout.

Il y a 4 ans, je suis allée voir ma super banquière de Bordeaux. Ce jour là…je sais pas, j’avais un rdv avec ma gynéco, j’habitais déjà loin mais bon j’ai changé ni de gynéco ni de banque! J’y suis allée avec mon mec de l’époque et puis en parlant économies bla-bla…je lui demande comment je pouvais procéder pour acheter un bien immobilier. Elle me regarde et m’a fait: « Pour acheter seule? » la réponse était d’une évidence « Ben oui! ». je t’avouerai que sur le coup, lol, j’ai même pas regardé le mec à côté, c’était EVIDENT! Parce que c’était mon argent à moi, que je voulais mes projets à moi, que je l’aimais, je me voyais vieillir avec lui mais bon j’avais envie de mes trucs à moi.

Et puis qq années plus tard, ON a eu un projet immobilier. Acheter une maison en banlieue pour avoir de la place pour les enfants que je ne voulais pas mais ok yaura de la place si un jour je change d’avis, et puis pour le chien aussi. Il commençait à me parler de villes qui ne me PLAISAIENT ABSOLUMENT PAS! et puis bon tu connais la suite. Quoi qu’il en soit j’avais modifié mon projet et du coup dans ma tête ACHAT voulait dire EN COUPLE!

Il y a quelques mois, une agence immo m’a tel pour me dire que mon proprio réfléchissait à vendre l’appartement que j’occupe en ce moment. On m’a alors proposé de l’acheter. Bon je t’avoue pareil que j’aime bien mon appart. Il a la bonne taille, le bon emplacement pour moi. J’ai répondu : « Pourquoi pas? » J’ai réfléchi, j’ai attendu le prix, j’ai contacté des courtiers, des banquiers. Et puis ça s’est affolé dans ma tête…(je te passe les questions inutiles qu’en plus je me suis posée en mode « bordel si je suis en plus proprio dans Paris intramuros est-ce que je ne vais pas faire fuir le peu de mecs biens célibataires? » Mais tkt pas ou plutôt si inquiète toi mec cis hétérosexuel, si tu as peur d’une meuf proprio qui gagne plus ou autant que toi, tu es so 2017 looolll ah et tu souffres de patriarcatie aigue et du coup ben sorry mais tu vas ramer avec moi.)

J’ai donc pris la décision de travailler plus pour gagner plus pour acheter plus. Je sais…tu tiques déjà sur cette phrase là! Moi je tiquais pas parce que j’étais en mode automatique, en mode cartésien, en mode cérébral. J’ai laissé mon coeur sur le bord de la route…

J’ai donc cherché du taf supplémentaire. Je me suis lancée sur un canapé au Canada un 25 décembre, en mode « aaaarrrf c’est les vacs, personne ne va me rappeler avant début janvier« . J’ai postulé sur 4 centres, le 26 décembre j’avais 2 réponses…et à mon retour en France, j’avais 4 entretiens en une semaine (au total j’ai eu 7 propositions de taf…ouais chui une star je sais, je sais lol #ironie)

Iels m’ont dragués les gars! Mais alors de ouf! J’avais jamais vu ça, le stylo et le contrat m’attendaient déjà, iels avaient déjà mis à jour leurs sites internets, j’avais déjà la blouse avec mon name dans l’atelier couture…On m’a proposé des trucs de oufs, des congés, des formations, des conditions de ouf, des horaires aménageables, TOUT!

J’étais méga flattée, j’étais contente enfin je croyais. Et puis je sais pas, j’arrivais pas à choisir, j’ai commencé à mal dormir, j’ai commencé à être ronchon. C’est là que ça a foutu le camp dans ma tête…j’ai commencé à faire des tableaux, des listes, des statistiques, des plus, des moins…

J’ai été cherché les contrats, yavait tjr un pb dans ma tête, trop loin, trop ci, trop ça, j’ai fait une crise d’angoisse de malade dans un des centres, je ne COMPRENAIS PAS POURQUOI!

Et puis jeudi en rentrant du taf…j’ai envoyé un sms (enfin un WhatsApp :p) et j’ai parlé de Mme K. Tu sais celle qui avait un risque de trisomie là J’ai des mauvaises nouvelles . Je sais plus où je m’étais arrêtée donc Mme K 38 ans, n’a pas fait l’amniocentèse, elle a pref faire la prise de sang…apparemment le bébé n’est pas trisomique. Elle s’est séparée de son mec qui la trompait, il s’affiche now sur les réseaux sociaux avec son autre meuf (CONNARD VA), il est même parti en vacances avec elle et ses autres enfants, il aurait déposé une table à langer devant chez Mme K. Mme K ça va pas! Son taf ça va pas! Ses enfants à elle ça va pas! Le plus grand il pète des plombs à la maison, il tombe en dépression. Et puis Mme K culpabilise…ET puis Mme K a lâché son histoire d’inceste. J’avais envie de lui dire MERCI, parce que je l’attendais cette histoire depuis longtemps (mes antennes tu vois, elles fonctionnent toujours). Et puis elle m’a aussi lâché qu’elle voulait mourir et que ce bébé elle n’en voulait plus, qu’elle avait envie qu’il meurt dans son ventre! Mme K a pleuré, elle a pleuré. Et moi ben j’étais là avec elle. Elle s’est excusée, je lui ai dit que justement on avait gardé ces créneaux du jeudi POUR ÇA et que dans ma tête ce moment là là ben il serait arrivé plus tôt et que je ne savais pas comment elle avait fait pour ne pas craquer jusque là. On a parlé, on a fait des trucs, on a trouvé des solutions temporaires, on a refixé un rdv le jeudi de mon retour. Et quand elle est partie, j’ai dit à le secrétaire : « En fait, tu me la mets tous les jeudis 11h30 s’il te plait« . J’ai regardé l’horloge, j’avais gardé Mme K pendant 1h30 et c’est  LÀ que j’ai compris…

Je fais un taf extraordinaire! J’ai un endroit de taf juste extraordinaire! Je vous fais sourire en racontant mes histoires petites dames, j’ai des cops qui adorent que je leur raconte tout ça. J’ai des horaires au top, des collègues en or. Je gagne ma vie, je pense pouvoir dire que je gagne bien ma vie. J’en sais rien…Ouais je pourrais gagner plus, je pense. Largement même…même en étant salariée.

Mais la différence entre mon TAF et tout ce qu’on m’a proposé…c’est qu’actuellement je suis payée à MA présence et on m’a proposé d’être payée à la présence des dames, à la patiente, à la cliente, à l’acte

Et moi, j’ai pas envie de perdre mon intégrité!

J’aime mon taf parce que ben je peux écouter Mme K sans regarder mon horloge, je peux regarder Mme K pleurer sans regarder mon horloge, je peux prendre 2 patientes ou 15 par demi-journée c’est mon problème et j’aurai quand même le même salaire!

Je ne suis pas une flemmarde du taf lol! Mais ma rentabilité à moi, c’est pas les sous que je ramène au centre ou dans mon porte-feuille c’est la satisfaction des dames, alors s’il faut que j’en vois que 2 pour que les 2 se sentent mieux dans leurs vagins et leurs baskets ben j’en vois que 2 et ça ne pose de problème à personne…ni moi, ni elles, ni les autres, ni ma chef…

Alors tu me diras t’as qu’à en voir 2 par jour dans tes centres là…ben ouais mais je peux pas…1/parce que je toucherai un pourcentage entre 25-35% du montant des consultations (tkt pas ça fait bcp bcp de tunes parce qu’en général c’est 1 patiente pour 15 min, la consultation est à minimum 25€, tu rajoutes les frottis, les stérilets, les implants, tu multiplies par le nombre de dames, par le nombre d’heures, par le nombre de jours, par le nombre de semaines et tu te payes ton F3 parisien dans le 5e voilà voilou, nan j’habite pas dans le 5e et j’ai pas de F3) et donc ben à un moment j’ai quand même un loyer à payer, des croquettes à acheter… 2/ le centre ben lui attend donc entre 65 et 75% du montant des consultations pour faire tourner l’établissement so…ben j’ai un devoir de rentabilité et c’est pas mon mode de fonctionnement!

J’ai quitté le libéral parce que j’avais pas envie d’avoir cette pression financière sur mes épaules, à voir les gens comme des euros potentiels (chui pas Picsou et de base je ne cours pas après l’argent). Parce que l’argent appelle l’argent…et j’ai pas envie de tomber dans ça.

Cette phrase : travailler plus pour gagner plus pour acheter plus. Ben elle a tiqué now parce que j’ai arrêté de laisser ma tête suivre la « pression sociale » et que j’ai écouté mon coeur battre et vibrer.

Du coup, ben comme souvent, j’ai envoyé des mails pour dire que je n’étais pas/plus intéressée, que je ne voulais plus, que j’étais pas/plus dispo.

Tu me diras : « tu n’as qu’à bosser plus dans ton taf actuel » ben ouais mais je ne peux pas…parce que je suis salariée temps plein donc j’ai un salaire plafonné. Ya des options avec les autres services publics mais bon tu me connais now, tu sais que je prends les choses comme elles arrivent, si c’est pour moi, les choses viendront à moi.

Concernant l’appart, ben je t’ai dit plus haut, qu’en plus j’avais des questions inutiles qui sont venues dans ma tête. Bizarrement, une fois posées, j’ai fait mon 1er brunch féministe (non extrémiste) et bon il est apparu clairement dans ma tête que ouais ça pouvait faire peur à des mecs, ouais ça pouvait ne pas faire peur à certains mais si tu arrives à passer outre cette peur et que tu apprends à me connaître ben écoute viens!! on parlera, on passera de bons moments ensemble! Si par contre t’as peur, tu restes dans tes peurs et dans tes discours de « une meuf doit gagner moins, je dois la protéger et subvenir à ses besoins » désolée mais non, ça plaira peut-être à d’autres mais pas moi. Je ne cherche pas un mec pour m’entretenir, je ne sors pas avec toi pour ta tune mais pour ton affection et les bons moments (et puis pr le sexe oral, pour les câlins, pour les sessions séries sur le canap etc…). Bon bref!

Je ne vibrais absolument pas et pire quand on me demandait « Pourquoi je voulais acheter? » Ben j’avais pas vraiment de raisons en fait, les histoires d’argent foutus dehors, les histoires de pied à terre, les histoires de « avoir un chez moi » ça ne me parle pas! J’ai pas envie d’acheter pour acheter, acheter parce qu’il faut, acheter parce que j’ai bientôt 30 ans. J’ai envie d’acheter parce que j’en aurais envie, parce que ça me fera plaisir, parce que je me serais projeter, parce que j’aurais une famille, parce que Moun aura besoin d’une chambre pour ses enfants, j’en sais rien moi! Donc ouais j’aurai 30 ans, je ne suis pas mariée, j’ai pas d’enfant, je ne suis pas proprio mais j’ai la joie de vivre, le smile souvent, je m’éclate dans tout ce que je fais et j’aurai bien le temps d’être une adulte responsable (chiante), avec des projets réfléchis et rabat-joies plus tard. Tu me diras peut-être « ouais mais les prêts sont plus intéressants avant 30 ans » Ouais mais je m’en bats les reins en fait lol! Et pareil tu me diras que « un achat immobilier c’est toujours un plus, tu pourras revendre après et tt » ouais mais je ne vais pas me lancer dans un truc de 25 ans, juste pour « un plus » et « revendre un jour » si ça ne me fait pas envie!

Là tu veux savoir ce que j’ai VRAIMENT envie de faire? De danser la samba toute la nuit à Rio, de voir des aurores boréales en Islande, de manger un loup prune de cythère, de me poser contre un mec sur mon canapé dans mon appart en location, de faire des photos ds gens nus, de foutre mes boobs à l’air à la rivière et de crier fort fort en haut d’une montagne!

Donc en attendant ben je vais continuer sur mon 35h bien payé, avec mon appart en location parigo bien situé et puis on verra bien ce qui arrivera…YOLO!

Peace

 

PS: Je suis tout à fait consciente que je suis une privilégiée qui refuse du taf alors que d’autres galèrent pour en trouver. Je suis tout à fait consciente que je suis une privilégiée qui refuse d’acheter un appartement super bien alors que d’autres galèrent pour trouver une location d’appartement salubre dans leurs prix, tout ça pour des histoires d’envies, de vibrations etc alors que je PEUX. Je suis tout à fait consciente de la chance que j’ai et je remercie mes parents pour tout le cadre confortable qu’iels m’ont donné pour que je puisse n’avoir comme seule préoccupation que réviser mes cours, terminer mes études de médecine et faire ce beau métier sans maintenant à avoir à me préoccuper des CV, des lettres de motivation, de comment je vais payer mon loyer etc…Mes seules préoccupations dans tout ça ont été de savoir si je rentrais ou non mon piercing au septum (au final je l’ai rentré mais je crois que j’ai oublié certains jours) et si je vibrais ou pas. Je suis tout à fait consciente aussi que je peux susciter de la jalousie de part ma situation mais le seul conseil que j’ai envie de donner concernant ça c’est que si tu es jaloux-se c’est que ta situation actuelle ne te fait pas vibrer et dans ce cas là, toi seul-e est maître-sse pour en changer. Ne te compare qu’à toi-même, la vie n’est pas une compétition…

2 réflexions au sujet de « « Ça fera 25€ » »

  1. Tu as bien raison ! J’ai changé de mode de vie depuis ce début d’année en partie grâce à tes articles (pas directement leurs sujets, juste les questions qu’ils m’ont fait me poser sur moi et la personne que je voulais être). J’en ai assez du tu as tel âge, tu es une femme, tu dois faire comme ci, tu dois être comme ça. J’ai pris une décision qui est à l’inverse de ce en quoi croient mes parents, les autres membres de ma famille et même si par moment c’est difficile, parce que encore récent et qu’il faut du temps pour changer les habitudes, je suis de plus en plus fière de moi (et ça, ça ne m’était jamais arrivé !)
    Je te dis juste bravo de ne pas céder à ses sirènes-là, merci de continuer à écrire et partager et à bientôt !

  2. Hello! Désolée de te répondre que maintenant…mon blog est un peu au ralenti. Tout d’abord merci, merci pour ce message plein de sincérité. J’ai été émue en le lisant et en me rendant compte quand même de l’impact que mes mots peuvent avoir sur certain-e-s. J’ai commencé ce blog un peu pour me vider et au final, quand je regarde les statistiques et les retours j’ai un peu du mal à réaliser. Si mes articles ont pu te faire te poser des questions et évoluer, j’en suis plus que ravie. Il n’est jamais trop tard pour changer et il est urgent d’être heureux, peu importe les conventions sociales, les pressions, les craintes des autres. Je reste intimement persuadée que la vie nous offre des opportunités à notre hauteur et qu’il faut les saisir. Tu es fière de toi et bien moi aussi je suis fière de toi 🙂 et j’espère que tu le seras au quotidien parce que le vrai but de la vie c’est d’être bien avec soi-même. À bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s