Quoi de neuf docteur?

« Alors qu’est ce qui vous amène? » « C’est pour vérifier que je suis normale »

IMG_4668.jpg
Diamant, Martinique, Octobre 2016

…WTF!!

La semaine dernière, je suis tombée sur un article qui te montrait les « 5 formes de vulves »… là je fais la tête du smiley qui a la bouche en trait…(j’adore cet emoticon et en plus je fais réellement cette tête😑).

Bref, encore un article pour essayer de te mettre dans des cases. Bon perso, je me suis déjà regardée la vulve pas mal de fois (j’imagine que tu t’en doutes) et bon ok il est évident que je n’ai pas la « forme Barbie » mais concrètement j’ai pas vraiment réussi à trouver la mienne. T’inquiète paaas je n’en ai pas fait une crise existentielle et la mienne est belle (là je fais celui là 😏 )

Et puis ça m’a fait penser à mes jeunes patientes qui viennent me voir « parce que visiblement faut venir me voir obligatoirement à un moment donné » pour « vérifier que tout est normal« .

Il y a des mots avec lesquels j’ai VRAIMENT du mal. Parce que je ne sais pas trop ce que ça veut dire : Masculinité, virilité et NORMALITÉ.

La normalité c’est surfait…et ça ne veut rien dire. C’est qui le modèle? Lucie? Eve? On les a vues? Enfin je veux dire, pour dire normal ben faut une référence non? Et c’est qui la référence? la société? Quelle société? (non parce que selon moi la MAJORITÉ n’est pas égale à la NORME)

Bref! Moi quand on vient me consulter pour « vérifier qu’on est normal-es« , ben en fait j’examine pas, je me pose sur ma chaise de bureau, la tête dans mes 2 mains et je demande ce qu’on attend de moi, qu’est ce qu’elle veut vraiment savoir, c’est quoi « être normale » pour elle.

Au final, ça déborde, je ne me suis pas levée de mon bureau et la nana ne s’est pas déshabillée parce que je sais qu’elle correspond à « la normalité » qui m’intéresse moi et tout le monde est content au final 🙂

Cet été, j’ai lu une étude sur la chirurgie des petites lèvres chez les ados/jeunes adultes…et je me suis rappelée avoir vu une catégorie porno sur les petites lèvres pendantes…Tout une histoire de vulve je vous dis. Et j’ai halluciné en me disant que des jeunes personnes complexaient de leurs vulves, au point d’en arriver à la chirurgie esthétique, alors qu’elles ne les regardent pas toute la journée (en théorie tu es habillé-e dans la vie et a priori t’as d’autres choses à faire dans ta journée que de t’admirer le sexe), déjà que de base, on complexe pour beaucoup trop de choses qu’on peut voir souvent et dont l’accès est facile… (non parce que la vulve c’est bien mais quand même faut se déshabiller pour la voir, ton nez par exemple suffit juste de passer devant un miroir dans ton ascenseur, je dis ça, je dis rien) J’ai pas de problème avec la chirurgie esthétique, chacun-e fait ce qu’iel veut mais bon je pense que déjà si on enlevait la comparaison aux autres et si on rajoutait une petite dose d’estime de soi à chacun-e ben, les chir plastiques iels ne rouleraient plus autant en Ferrari.

Je crois que je ne me suis jamais demandée si j’étais « normale » (au niveau vulvaire, gynéco tout ça), j’ai juste un jour mis mon encyclopédie médicale, un miroir et une lampe torche sous ma couette histoire de voir où tout se trouvait, pour ne pas me tromper le jour où je mettrais un tampon (oui avant j’ai mis des tampons, shame on me, sorry my body).

On vit dans des cases, j’ai l’impression que tout est une question de côte, ah tu es célibataire  = – 1, tu n’as pas d’enfant = -2, tu as les petites lèvres qui dépassent : -10, tu arrives à avoir plusieurs orgasmes pendant un rapport = +50.

Et qu’on n’accepte pas vraiment la différence. Moi j’aime les gens parce qu’on est tous différent-es les uns des autres. Parce que tu es toi, parce que je suis moi. Et que nous sommes tous normaux/normales. N’essaie pas de me ressembler, sois juste toi en accord avec toi-même, ce sera déjà très très très très bien! Et puis de toute façon Moi, je suis déjà prise à priori…Lily n’est plus dispo, Lily a été prise par Lily.

Dernièrement, je discutais avec plusieurs cops (des meufs, des mecs) de sexe, masturbation, clito etc…et j’ai eu des remarques genre :

  • Ouais mais moi j’aime pas … je ne suis pas normale
  • Ouais mais moi j’ai du mal avec … j’ai peut-être un problème
  • Ouais mais moi je ne fais pas … c’est pour certaines raisons

J’en sais rien de si tu es normale ou pas, en clair. Pour moi, tout le monde est normal. Chacun-e est différent-e et c’est ce qui est bien. Si tu as reçu mes articles de sexe comme une injonction au plaisir genre que TU DEVAIS ABSOLUMENT TE MASTURBER avec mes articles et que ça DEVAIT FORCEMENT TE FAIRE DU BIEN! Ben j’en suis réellement désolée. C’est pas le cas, le seul message que je veux faire passer c’est EXPLORE TOI. . La masturbation c’est naturel, ce n’est pas mal, que tu n’as pas à culpabiliser (en écriture positive et sans injonction c’est difficile à écrire), que tu as LE DROIT de le faire, que si tu n’avais pas testé pour X raisons, je t’invitais GRANDEMENT à le faire pour connaître (on ne peut pas dire qu’on aime pas, si on ne teste pas, mais par contre si t’as pas envie tu ne te forces pas -juste tu dis pas que tu n’aimes pas-, c’est comme pour la sodomie ou toute autre pratique sexuelle ou pour TOUT DANS LA VIE EN FAIT), que ça PEUT TE FAIRE DU BIEN et que je suis contre le fait que tu ne le fasses pas pour encore X raison genre : la religion, le dégoût de toi-même, la douleur, la culpabilité, le fait que tu n’aies plus de clitoris, etc… Après que tu le fasses ou pas, je m’en fiche honnêtement, je ne suis pas ton clitoris, ni ton vagin, ni même toi. Ce que je voudrais aussi que tu comprennes c’est que tu es la personne qui doit le plus te connaître, ce qui te fait du bien, ce qui ne t’en fait pas. Je t’explique juste ce que tu peux faire et je m’en excuse si cela a mis dans ta tête que tu n’étais pas « normal-e » si tu ne montais pas au 7e ciel en 30 secondes chrono. Tu peux ne rien sentir en te masturbant et perdre la tête avec un cunnilingus, tout comme tu peux préférer l’anal au vaginal, tout comme tu peux ne pas aimer le sexe (tant que c’est pas à cause du patriarcat, de la religion, de violences etc…), l’asexualité existe (même si mon correcteur d’ortho n’a pas l’air tout à fait d’accord avec ça…) et ce n’est pas une ANORMALITÉ. TU FAIS CE QUE TU VEUX ET TOUT EST « NORMAL »(ok? tout est ok!) Le choix des mots est important, j’essaie de faire attention aux miens.

(je t’avoue quand même que j’ai été triste en me disant que je t’avais peut-être blessée…donc excuse moi)ne vais pas m’excuser cependant de parler de sexe, de clito, de sexe oral ni même de t’avoir dit de te masturber. Vu le peu de fois où on en parle et vu le nombre d’articles qui vont ENCORE blâmer les femmes, les traiter de salopes parce qu’elles parlent de cul, parce qu’elles aiment le sexe, parce qu’elle pratiquent le sexe… et puis j’en ai marre des tabous! (Quand je regarde mes stats et ce que tapent les gens pour arriver ici, je me dis qu’il faut vraiment que je continue d’en parler…), donc moi je parle de sexe et puis voilà!

Tout ça pour en revenir à nos vulves, yen a des grandes, des petites, des fermées, des à moitié fermées, des ouvertes, des charnues, des fines (par rapport à quoi? j’en sais rien), mais elles sont toutes belles vos vulves. Tout comme vous êtes toutes belles et que la NORMALITÉ, ben en fait ça n’existe pas. Parce que ce qui le serait pour toi, ne l’est pas pour moi et personne/tout le monde n’a/a raison! Alors sois différent-e, sois unique et ça ira très bien!

Après, je sais très bien qu’en gynécologie, il peut y avoir « des choses anormales », des utérus cloisonnés, des vagins cloisonnés, des utérus à cornes, des vulves fermées par intervention humaine, j’ai eu des cours d’anatomie comme tous mes confrères hein. Mais en général c’est pas du tout ça qu’elles ont en tête quand elles posent leur question là. Et puis en plus…quand on pose la question en animation scolaire, de combien il y a de trous en bas pour une fille…on se rend bien compte que bon « la normalité » hein…(en général on me répond 2, en vrai c’est 3)

Bon après tout ça si tu te poses la question de quand est-ce qu’il faut aller voir un gynécologue, est-ce qu’il y a un âge, un moment précis? J’aurai tendance à te dire quand tu en as envie, quand tu en as besoin. Moi j’examine (différent de « je consulte ») pratiquement uniquement à partir de 25 ans (parce qu’il faudra commencer à faire les frottis, je t’ai déjà parlé des frottis là SmearForSmear, fais péter ton frottis! mais je t’en reparlerai un jour), si j’examine avant c’est que tu m’auras demandé (oui ça arrive) ou que tu auras un problème (oui ça peut aussi arriver). Avant viens quand même si tu veux, on parlera de plein de choses, je te prescrirai aussi des trucs si tu en as besoin et puis si tu me demandes si tu es normale, je te répondrai que tu es unique et que rien que pour ça ben tu es magnifique.

Je te mets un lien là fort fort intéressant Conseils de gynéco et encore une fois Martin Winckler c’est une bombe! Et arrête de vouloir être dans une case

PeacePS: On me dit que le fameux site a sorti les 5 types de fesses…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s