Mes petits kiffs

« Et s’il te restait 25 sec à vivre tu ferais quoi? »

WkTWM1MjT2SLoamkTjoR8Q_thumb_c3aa.jpg
Paris, France, Novembre 2017

 

J’avais PAS LE MORAL. Voilà c’est dit! J’avais pas le moral parce qu’on m’a plaquée et que J’AVAIS MAL (aucune tenue cette meuf, elle déballe tout).

M’en fous! Après tout si ça te dérange, t’as qu’à pas lire cet article! (très française cette phrase)

Bon je suis une cassos du Love (cercle très fermé, c’est moi qui fait les inclusions, pour le moment on est 3 dedans je crois mais viens, plus on est de fous, plus on rit!). Je vais passer les détails! Tout ça tout ça…

Quoi qu’il en soit depuis des semaines (#desmoisenfait), je me traîne comme une plante en mode « aaaaaaaahhhh » « pffffffffff » « aaaaaaaaahhhhhhh » « mmaaaiiiiissss eeeeuuuuuuhhhhhh » « puttaaaaaaiiiiiinnnnn » « faaaaaiiiiiittt chiiiiiiiierrrrrr » « maaaaaiiiiiissss ppkkkkkk » « mmaiiiiiissss perrrrrssssoooonnnnne nnnneeeee m’aiiiiiiimmmmeeee  » « jj’eeeeennnnn aiiiiiiii maaaaaaaarrrrrreee »

Et puis du coup je fais ierch tout le monde, mes potos, mon chien, mon prof de danse (parce que du coup je suis méga irrégulière dans ma pêche), ma famille, mon lit, ma douche, mon téléphone, mes chaussures, ma carte bancaire. Bref tout le monde sauf mes patientes et mes collègues (parce que là ça ne déborde pas, même si je t’avoue que ça pique, ça pique, pas évident d’être le doc de la vie sexuelle et de la vie sentimentale des gens quand on a ni l’un ni l’autre ah ah ah).

Le seul content dans cette histoire c’est Moun, il a récupéré sa maman pour lui tout seul, il est devenu méga collant (là d’ailleurs j’essaie de pondre mon article et la bête monte sur moi). Bref! (c’est vraiment le mot), ah et puis ma balance aussi parce que du coup j’ai perdu du poids (oui quand j’ai pas le moral au lieu de rester chez moi à prendre soin de moi, moi je rentre dans des phases un peu autodestructrices, où je fais tout en excès, je sors en excès, je danse en excès, je m’affame en excès et je me dévalorise en excès, bon après je bois pas, je fume pas).

Il y a 2 semaines, j’ai pris le RER pour aller bosser. J’aurai pu prendre mon vélo ou la voiture mais j’ai pris le RER parce que j’avais la flemme de chercher une place et que j’avais mal aux cuisses. Je suis arrivée devant le train en retard, parce que la veille je me suis couchée tard à cause de vidéos sur Youtube pour m’apprendre à me lever tôt (lol), j’ai eu du mal à me lever (lol) et Moun a bouffé de la pizza par terre pendant sa promenade. Quand le train est arrivé ça a fait BOUM! Une explosion visuelle et auditive. On a paniqué, j’ai cru que j’étais morte. Et puis j’ai ouvert les yeux, j’ai vu que tout était toujours là. En fait un bout du plafond est tombé sur le train et ça a fait pété un truc! Bref, c’était rien mais ça aurait pu être grave…

Mais j’ai pas compris le message, j’ai continué à être mal…

En suivant, on m’a contactée pour des photos et vu que bon je suis vraiment débutante, j’ai décidé de m’exercer en allant à un event de danse avec un pote. Pas de bol, la raison pour laquelle j’ai mal était là aussi…avec sa nouvelle meuf…J’ai eu mal. Un peu, beaucoup, trop parce que je suis un peu maso! (ouiiii vas y frappe moi, ceci est une blague hein)

Je suis rentrée chez moi et j’ai décidé de me laisser aller…De chialer, de mourir dans mon lit, de ne jamais me réveiller, j’ai coupé FB, j’ai supprimé Instagram, j’ai retiré les notifications de mon tel, je me suis un peu coupée du monde (plus d’sms, plus de WhatsApp, j’avais mal wesh je t’ai dit!!!!)…j’avais pas compris…

Une copine m’a tel pile poil là, j’avais toujours pas compris, et en 2 métros j’étais avec elle…ça n’allait pas vraiment mieux…je suis rentrée chez moi et puis j’ai chialé encore.

Je me suis trainée c’était dur pendant des jours encore, j’ai eu envie de rester sous ma couette mais je ne l’ai pas fait. Et puis un soir, j’avais le spectacle de Kyan (le mec de Bref) Khojandi. Ironiquement, c’est le mec qui m’a plaquée qui m’avait conseillée d’y aller (longtemps avant la fin je précise, moi en général j’aime pas trop parler à mes ex une fois que c’est fini). A croire qu’il savait que j’irai mal à ce moment là (je blague, enfin je crois, j’espère) et puis à croire que finalement il me connaissait pas trop mal.

J’ai franchement hésité à y aller en me disant « Mouais la flemme ça va encore être l’ascenseur émotionnel » Mais j’y suis allée en mode Maso encore et puis aussi en mode « YOLO, au pire tu vas chialer encore, au mieux ben ce sera bien…« (en plus wesh j’avais une p****n de place d’enfer tout devant en plein milieu…ça aurait été con de laisser une place vide comme ça)

J’ai ri, j’ai applaudis (je suis toujours très bon public, j’applaudis, je crie, je fais tout) et puis je me suis stoppée et en fait j’ai réalisé que ce mec était en train de faire un spectacle avec des mauvais souvenirs (une rupture, un décès) pour en fabriquer un bon souvenir. Il nous a posé la question de « Qu’est ce que tu ferais s’il te restait 25 sec à vivre? » et au final on a découvert que son succès et où il en est maintenant c’est grâce à un simple ticket de train Reims-Paris à 20€.

En rentrant chez moi, j’ai pleuré de joie (moi chui une femme fontaine mais du haut, je pleure, je pleure et je pleure pour tout, quand je suis contente, quand je suis triste, quand je suis en colère, quand je suis émue, quand j’ai des émotions tout court quoi, en clair tout le temps). Et là j’ai compris! J’ai compris que tout arrive au bon moment, que tout a toujours un sens, pourquoi l’an dernier ça avait pris 1/2 sec et pourquoi cette année 2 mois quasiment. Parce que c’est le temps qu’il faut pour comprendre que tu es maître-sse de ton destin et de voir les choses sous ton propre angle! Je ne te dis pas que c’est facile, la preuve là ça a pris du temps (alors que je pensais que c’était moins douloureux, comme quoi connard/pas connard, long/court, in love/pas in love, c’est pas trop ça l’important), parce que je sais très bien que demain matin (jeudi), je vais me lever, marcher dans une flaque de pipi mounien, me regarder dans le miroir, les cheveux en pétard, des cernes, les tâches sur le visage et la trace de bave sur le coin de mes lèvres et me dire « Punaise je ne suis qu’une merde, je suis moche, inintéressante, personne ne m’aime et je ne trouverai jamais personne » mais je sais aussi que 5 min plus tard, je serai devant ce même miroir à me dire que « Aujourd’hui sera une journée extraordinaire » et en plus, elle le sera!

Quand ça a fait BOUM dans ma tête cette fois, ben j’ai mangé avec appétit, j’ai dansé chez moi en culotte (très très important la danse de la culotte), j’ai envoyé des sms aux gens que j’aime pour leur dire que je les aime parce que c’est ça que je ferai s’il me restait que 25 sec à vivre et puis j’ai décidé de vivre pleinement. Parce que ouais comme dit Kyan: « On est tous déjà en train de mourir » et ce serait con quand même de gâcher des journées pour des choses qui nous font du mal et qu’on ne peut plus contrôler. J’ai décidé de prendre cet évènement malheureux (pour moi) pour en faire un évènement heureux (toujours pour moi).

Alors ouais faut relativiser et tu n’es pas obligé-e d’aller tout le temps bien sous prétexte qu’il y a pire que toi, qu’il y a pire dans LA vie mais ce moment là c’est peut-être le pire de TA vie. T’as le droit d’aller mal, t’as le droit d’être triste, t’as le droit de pleurer, le droit de bouffer que du Nutella et de trainer en bas de jogging en mode végétation. T’as même le droit de te dire des choses horribles (bon pas trop quand même) mais sache que le temps soigne absolument tout et que chaque blessure peut devenir une force et que ça, tu peux le faire rien qu’en changeant ta façon de penser.

Moi je crois au destin, à la loi de l’attraction et au pouvoir des pensées. Je l’ai expérimenté l’an dernier et du coup ben pour moi ça fonctionne. C’est pas évident de se dire que tout arrive toujours pour une raison (genre quand tu tombes dans les escaliers, quand tu as un accident, quand on te fait du mal) mais il y a quelque chose que je me dis à chaque fois que je prends l’avion c’est que punaise, EN HAUT DES NUAGES IL FAIT TOUJOURS BEAU (c’est véridique, vas y tu vas voir!), donc laisse passer la zone de turbulence, prends un peu de hauteur et tu verras. C’est carrément bisounours je le sais mais dis toi que si moi, genre la meuf la plus négative que tu connaisses, a réussi à voir ainsi c’est que punaise il lui en est arrivé des trucs chouettes cette année. (Alors ouais j’aurai quand même pref que l’année 2017 se termine autrement mais Dieu qu’elle a été extraordinaire cette année!)

D’ailleurs, je vais t’avouer un petit truc. L’an dernier au même moment de ma vie, c’était un peu la merde (même si je pensais que ça allait mieux) et du coup j’ai entrepris plein de choses. Depuis le 1e janvier 2017, toutes les semaines je marquais tout ce qui m’était arrivé de positif sur des petits papiers colorés, en général 4-5 trucs, des fois plus, des fois moins. J’ai fait ça toutes les semaines (sauf au Kenya, du coup je crois que j’ai regroupé 2 semaines sur 1 papier mais je ne sais plus). Sur ces papiers c’est des trucs qui m’ont fait plaiz, c’est pas forcément des trucs de ouf, c’est genre « 104 » « Seb au tel le dimanche » « Maman positive » « Sortie avec Moun » « Danse le lundi » « Marion » mais ce sont des trucs qui m’ont fait du bien. Pareil je ne vais pas te mentir, sur PLEIN DE PAPIERS y’a le nom du mec qui m’a rendue triste là. Mais c’est pas grave parce qu’en fait à ces moments là il me faisait du bien et quand il a arrêté d’en faire ben juste il n’y a plus eu son nom sur les papiers, mais il y a quand même eu toujours des petits papiers avec toujours 4-5 trucs dessus. J’ai mis tous ces petits papiers dans une jarre en verre dans ma bibliothèque. À la base, c’était juste comme ça et en fait je me rends compte en écrivant cet article que tout a été fait pour que je me dise qu’il y a eu des moments difficiles, que la fin d’année a été dure et que j’ai peut-être encore un peu mal mais que je peux décider de me concentrer uniquement sur mes 52 (ou 51) petits bouts de papiers positifs 🙂 (tu peux me piquer l’idée, elle n’est pas brevetée et en plus je recommence en 2018)

1 : Janvier 2017, un seul malheureux papier qui allait changer ma vie. j’avais aussi entrepris d’économiser mais entre temps, j’ai déménagé, j’ai pris beaucoup de vacances, j’ai payé plein de trucs, j’ai vécu quoi!

2: Décembre 2017 : jarre pleine, oui j’ai un pull moche c’est pour sortir Moun et puis j’ai froid! L’autre jarre est remplie aussi mais avec des centimes looll

3 : Ma nouvelle boîte pour 2018 oui j’anticipe mais en fait cette boîte est arrivée à moi par hasard. Pour la petite histoire, je cherchais une veste pour un truc, je tombe sur une boutique de bazar, je reçois un sms m’incitant à faire une soirée cocoon, je vois qu’il y a mes bougies pref dans la boutique YANKEE CANDLE ADDICT, je trouve une boîte pour mes intentions (peut-être que je t’en parlerai un jour) et dedans…une autre petite boîte « Enjoy, happy moments », j’ai souri et j’ai regardé ma jarre chez moi en me disant que Punaise la vie était bien faite.  (Pour l’autre petite histoire, ce jour là j’ai croisé l’autre EX, le pas cool…croiser 2 ex, 2 fois chacun en 2 mois c’est tendu mais en fait c’était bien, j’ai souri à la vie et mon coeur n’a pas tremblé)

Du coup maintenant, ben ça va mieux. Je suis triste des fois (genre quand je pense trop, genre le soir quand j’arrive pas à rejoindre mon lit avant 2h du mat, mais c’est pas souvent), mais je ne suis pas malheureuse…

Je te raconte tout ça, parce que je sais que parmi les gens qui me lisent, certain-es ne sont pas au top top de leur forme en ce moment (parce qu’il fait froid, il y a même eu de la neige, parce que c’est bientôt noël, le changement d’année, parce qu’il fait sombre). Et je voudrais te dire que la vie est courte et que tu es capable de faire de grandes choses, que tu es une personne extraordinaire, belle, incroyable et de ne jamais laisser quiconque te faire croire le contraire, PAS MÊME TOI-MÊME! Et puis je t’aime!

Parce que oui s’il me restait que 25 sec à vivre ben je te dirais je t’aime à toi aussi…

 

PS: À la publication de cet article, les représentations de Kyan Khojandi seront finies mais tkt pas, du peace, du love et du happiness, je t’en donnerai encore et encore.

Enjoy

Je te rajoute des photos du ciel pour que tu vois BIEN qu’en haut il FAIT TOUJOURS BEAU (elles datent de 2013 à 2017, y’a de l’été, du printemps, de l’automne et de l’hiver, il y a de l’Europe, de la France, de l’Afrique, de l’Indonésie, de l’Amérique et de la Martinique, donc tu vois hein FAIT TOUJOURS BEAU LÀ-HAUT! ). Oui je suis quasi toujours côté hublot, je suis petite, j’ai une vessie totalement paralysée, je peux rester facilement plus de 12h sans bouger de mon siège et j’adore prendre des photos du ciel. Oui je prends souvent l’avion, non je ne bosse pas chez Air France ni dans aucune autre compagnie aérienne, non j’ai pas de gens de ma famille qui y bossent non plus, non j’ai pas de bons plans.

 

9 réflexions au sujet de « « Et s’il te restait 25 sec à vivre tu ferais quoi? » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s