Quoi de neuf docteur?

#MeToo

IMG_2978.jpg
Paris, France, Octobre 2017

NB: Attention ce post peut heurter la sensibilité de certain-es, d’autant plus si tu me connais, merci de ne pas juger les protagonistes quels qu’ils soient, ni lui ni moi. J’ai pas forcément envie de débattre ni d’en reparler, donc accepte mon silence si je ne te réponds pas sur ce sujet là.

Article écrit il y a TRES LONGTEMPS, publié que today parce que mes ovaires en ont décidé ainsi!

Je ne vais pas revenir sur comment le hashtag est ressorti, si tu ne sais pas c’est que tu vis un peu dans une grotte, mais tu as le droit (tape Weinstein, #metoo, #balancetonporc sur Google)

Depuis plusieurs semaines, Internet tremble. des #metoo, des #balancetonporc et des histoires…ces histoires on les connait, on en a vécues mais elles semblent avoir un peu plus de poids grâce à cette solidarité qui est arrivée suite à un énième scandale. La parole se libère, ça en a dérangé certain-es, perso je trouve ça très bien! Parce qu’il ne faut pas se leurrer les stats ils étaient biaisés par le silence!

Tous les jours j’en vois des porcs, j’en entends parler, j’en croise…

Mais ce que je ne t’ai jamais dit c’est qu’un porc, ben moi aussi j’en ai eu un.

J’ai eu du mal à l’identifier ce porc, parce que dans ta vie, ben tu assimiles beaucoup de choses, tu intègres des comportements qui te semblent normaux, tu banalises beaucoup d’évènements.

Et puis un jour tu as un déclic.

Moi je l’ai eu ce déclic tard, une fois que les sentiments ont disparu en un claquement de doigt et que le mec me disait en pleurant « Mais, mais, je t’aime » en ramassant ses affaires dans des sacs poubelles. (pour la petite histoire, j’ai répondu : VISIBLEMENT PAS ASSEZ)

Ce jour là j’ai réfléchi à toutes les fois où j’avais entendu des « p****n mais t’as jamais envie! » « on se voit qu’une fois par mois et tu veux pas » « d’accord t’as pas envie mais fais un effort? » ou « l’appétit vient en mangeant » ou « tu veux pas au moins me b*****r » « T’es sure que tu ne veux pas? Mais après tu vas kiffer »  « Allez stp, ça m’aide à m’endormir » « mais pourquoi t’as jamais envie? tu me trompes ou quoi c’est pas possible d’être aussi frigide » sortir de la bouche du mec que j’aimais, encore, encore et encore…et j’en passe mais tu vois le tableau, et je me suis dit que OUI JE PRENAIS VRAIMENT LA BONNE DECISION. (Alors je t’arrête 2 sec, au cas où tu te dirais ce ne sont que des demandes…NON. Quand quelqu’un te dit non, y’a pas à négocier, on n’est pas dans les Reines du Shopping et même là ils ont arrêté! Non c’est NON, y’a pas à inciter, à redemander etc etc)

Je ne vais pas dire que ça a duré toute la relation, parce qu’au début je crois que ça allait et puis un implant plus tard, des mensonges répétés, des filles, des gardes et une fatigue  ont eu raison de ma libido.

La suite de l’histoire ne va pas jusqu’au viol parce que je ne me suis jamais forcée et qu’il n’est pas allé jusque là, j’ai « juste » entendu ces paroles pendant des années, il faisait « juste » la gueule, me disait « juste » que je le frustrais et que je devais le tromper pour ne jamais avoir envie comme ça, j’ai « juste » culpabilisé à mort, je m’en suis même voulue quand finalement ben il m’a trompée avec une fille qui devait, peut-être, elle, avoir envie, en me disant que c’était de ma faute.

J’ai « juste » aussi voulu forcé ma libido à revenir, en prenant toutes sortes de vitamines, en changeant de pilule, en bouffant du gingembre, en demandant conseils à des copines…mais ma libido elle avait foutue le camp pour une bonne raison.

Mon histoire avec mon Porc, j’ai eu un peu de mal avec parce que ben « c’est que des paroles« , y’a « pas eu de violences physiques« , « y’a pas eu de viol » , parce que ça a duré longtemps, parce que j’ai banalisé tout ça, parce que j’entends tellement pire au quotidien et puis parce que je pensais que c’était aussi de la faute de ma libido. (et pourtant j’avais déjà taffé sur les violences, j’avais déjà fait ma thèse et je bossais déjà là où je bossais , comme quoi ça n’a STRICTEMENT RIEN À VOIR)

Et puis, en fait non…C’était « juste » du HARCELEMENT SEXUEL et de la violence psychologique.

Mon porc il vit tranquillou je crois. On n’est plus ensemble du coup pour plein de (BONNES) raisons, dont celle là.  Depuis je vais très bien t’inquiète pas et ma libido aussi d’ailleurs. (Comme quoi, suffit de changer de partenaire lol). Je t’ai déjà parlé de ma libido dans cet article « Eh, Tu sais ce que c’est qu’une biffle et un bukkake? »

J’ai hésité à le mettre mon #MeToo sur FB et puis j’ai repensé à toutes ces femmes à qui je dis « qu’il n’y a pas de petite violence« , soit yen a, soit yen a pas. Et puis à toutes mes patientes qui me disent qu’elles n’ont pas envie et qui par contre, elles, se forcent. Alors je l’ai mis quand même! Et aujourd’hui je t’explique pourquoi, pour que justement « juste » ça, ben ça ne t’arrive pas/plus!

#Balancetonporc c’est thérapeutique et pédagogique. La prochaine fois qu’un mec sera tenté de faire quelque chose d’illégal, il aura peut-être peur qu’on le dénonce publiquement sur tous les réseaux sociaux et surtout la prochaine fois qu’un mec doutera de la zone limite, il pourra en parler. Parce que des porcs qui s’ignoraient j’en connais aussi…des porcs qui pensaient que c’était pas grave j’en connais. Je pense même que mon porc ne pense pas être #MonPorc, le but c’est que justement toi,  tu ne sois plus jamais un porc, on ne peut pas changer ton passé, mais on peut améliorer ton futur.

Je sais très bien que tous les mecs ne sont pas des porcs, je sais aussi qu’il y a des meufs truies. Je sais aussi que plein d’hommes subissent des violences ET des violences sexuelles. Oui on peut violer un homme et OUI une femme peut violer un homme! A la base, faudrait balancer tout le monde, pour que plus personne ne nuise, mais on n’en est pas encore là malheureusement et tant qu’on aura ce genre de discours de « non mais moi je ne suis pas un porc« , je crois qu’on avancera pas bien vite… (Jconnais des porcs, des truies, des balanceuses, des balanceurs, des femmes biens, des mecs biens)

PS: j’ai mis des « juste » avec des guillemets, pas parce que c’est juste ça, mais parce que justement, trop souvent ON SE DIT que c’est juste ça et que c’est pas grand chose. Le problème c’est que le « juste » fait déjà très mal et que le « juste » se finit en viol fréquemment.

Peace

Une réflexion au sujet de « #MeToo »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s