Quoi de neuf docteur?

Euh…Mais en fait NON

Non cet article ne parlera pas de clito, désolée! Je sais, je sais, j’ai une réput à tenir et en plus vu les stats quotidiennes de ce fameux article  Le clito, faut le chercher! forcément un jour il y aura une suite!

IMG_1484
Ile-De-France, Septembre 2017

J’ai eu une journée à thème aujourd’hui même (jour de rédaction) , today on m’a dit : MERCI. J’ai pas vu grand monde parce qu’avec la rentrée des classes, je peux tout à fait comprendre que tu aies forget de venir te faire trifouiller le col de l’utérus and co. Mais toutes les patientes que j’ai vu m’ont dit MERCI. Ça arrive souvent en général mais bon today en fait ça n’a pas eu le même écho dans ma tête.

Oui parce qu’en ce moment, il y a un truc « à la mode » ce sont les VIOLENCES GYNECOLOGIQUES. On en parle, on en parle, et plus on en parle et plus il y a des trucs à raconter…

Je n’estime pas être parfaite, loin de làààààà! D’ailleurs j’oublie des trucs, heureusement que j’ai des collègues, des fois je fais la gueule, des fois j’ai la migraine, des fois j’ai mal dormi, des fois ça me saoule aussi, des fois je perds patience un peu (chui humaine quand même). Mais j’essaie de rendre ça le moins désagréable possible, parce que je sais ce que c’est et puis parce que je pars du principe QUE JE SUIS LÀ POUR TE RENDRE SERVICE! J’impose RIEN, j’exige RIEN! Et si quelque chose te dérange, ben tu peux me le dire!

Aujourd’hui, une patiente que j’ai vu pour la 2e fois m’a dit MERCI de ne pas l’avoir obligée à prendre un moyen de contraception malgré l’avis de son rhumato qui lui a expliqué qu’avec le traitement qu’elle prenait il fallait OBLIGATOIREMENT UNE PILULE AVEC. Sauf que ma patiente…ben elle n’a pas de mec…elle n’a jamais eu de rapport sexuel…donc j’ai négocié…j’ai prescris en lui expliquant quand la commencer si elle rencontrait l’amour demain. Elle a ri et m’a dit merci de ne pas lui foutre des hormones pour rien.

Une autre patiente que je voyais pour la 1e fois, voulait absolument que sa fille rentre dans le bureau avec elle. J’ai insisté pour la voir seule quand même. On a parlé pendant 1h et à la fin, elle m’a dit merci de l’avoir écoutée et d’avoir insisté pour la recevoir seule parce que c’était la 1ere fois qu’elle arrivait à VERBALISER d’elle même qu’elle avait peur d’avoir un cancer et désirait une mastectomie prophylactique.

Une autre patiente que je vois de façon régulière m’a remerciée de ne pas lui avoir fait le frottis aujourd’hui parce qu’elle était en train de rattraper ses jours de carence du Ramadan.

Une autre patiente m’a remerciée de lui avoir retiré son implant qui la faisait saigner depuis 1 an et que PERSONNE n’a voulu retirer jusqu’à présent…

Et puis à un moment j’ai dit NON. Je ne veux plus de MERCI pour des choses qui sont NORMALES. On ne devrait pas me remercier de faire mon taf de façon à peu près correcte, non on devrait foutre des procès aux connards et connasses qui font n’importe quoi!

Du coup je vais te raconter comment se passe ma consultation en général.

  • J’ouvre la porte du bureau avec au moins 15 min de retard (soit parce que j’ai eu du mal à me lever mais tkt à un moment je rattrape, soit parce que je viens de discuter avec une patiente d’un truc qui l’embêtait, soit parce que la patiente d’avant était en retard, NON ça ne m’amuse pas et ce n’est pas parce que je glande sur FB).
  • Je prends le dossier et j’appelle la madame en question qui du coup rentre.
  • Je ne serre jamais la main, 1. parce que j’ai un peu des tocs niveau hygiène 2. parce que j’ai aussi un peu de mal avec certains contacts physiques.
  • La madame pose ses fesses sur une chaise en face du bureau (j’ai jamais compris les délires des chaises de travers, ou de mettre directement les gens sur les tables d’examens…) je pose aussi les miennes sur ma chaise.
  • J’ouvre le dossier, on vérifie l’identité et là en général la madame a très envie de parler mais je l’arrête parce que je sais que sinon je vais oublier de remplir le dossier administratif donc je fais « on remplit d’abord le dossier et après on discutera » avec un petit smile.
  • Je demande les « soucis de santé« , les « maladies » (le mot ANTECEDENT ça parle pas tjr), je cite « diabète, tension, cholestérol, migraine… »), je demande s’il y a eu des « chirurgies, opérations« , des « allergies », des « gens malades dans la famille »
  • Si elle fume, je demande « QUOI et COMBIEN« , comme ça s’il y a du cannabis, elle le dit, et s’il n’y en a pas, elle me donne la marque de ses cigarette (parce que la phrase « ET VOUS PRENEZ DE LA DROGUE? » c’est pas terrible)
  • Puis on passe à la gynécologie pure : âge des premières règles, régularités, durée, douleur, s’il y a eu des infections, des kystes, des fibromes…
  • Puis « les enfants » cf ceux qui sont nés et puis les « autres grossesses« , les « bébés morts« , les « grossesses qu’on ne veut pas« 
  • Je pose la question des « violences »  : « est ce qu’on vous a déjà fait du mal dans votre vie? frappée, harcelée, violée? » , en fonction de la madame, on parle aussi de son clitoris (techniquement tu sais pourquoi)
  • Et puis les dernières questions : « date de vos dernières règles » « vous avez déjà fait des frottis dans votre vie » (SI ELLE A PLUS DE 25 ANS) et puis « ALORS QU’EST QUI VOUS AMENE? » ou « QU’EST CE QUI VOUS ARRIVE?  » ou « QU’EST CE QUE JE PEUX FAIRE POUR VOUS? » ou « ALORS POURQUOI VOUS VENEZ?« 
  • Et puis après on passe à la consultation du jour et je laisse parler. Longtemps souvent…je n’interrompt pas (ou très rarement) et une fois que c’est fini, ben je souris (parce que ça sert à rien de tirer la TRONCHE). C’est cette partie qui conditionne en fait la vraie durée de ma consultation. Des fois je déborde mais je m’en fous parce que ce qui compte à ce moment précis c’est la personne que j’ai en face de moi, donc je lui accorde le temps nécessaire.
  • EN FONCTION DU MOTIF DE CONSULTATION, j’examine. Et ouais j’examine pas tout le temps, pas toutes les dames, j’embête pas si c’est pas nécessaire. Les examens je les fais pour 4 raisons : si la patiente me le demande (oui ça arrive), s’il faut faire un frottis, s’il y a des symptômes, lors des examens annuels techniquement. En vrai ça varie beaucoup, parce que si la madame ne veut pas à ce moment, parce qu’elle n’est pas prête, parce qu’elle a ses règles et que ça la gêne (parce qu’on peut tout à fait examiner avec les règles, par contre on ne peut pas faire le frottis), parce qu’elle est pressée, parce que ci, parce que ça ben je ne le fais PAS. Je lui dis ce qui est recommandé, je lui dis qu’on peut se donner le temps, qu’elle peut revenir quand elle se sentira prête.
  • Du coup now on passe à l’examen…alors déjà j’explique comment ça va se passer : 2 temps : LES SEINS (on oublie trop souvent les boobs) puis « LE BAS ». En pratique je commence par « LE BAS » parce que du coup je demande à ce qu’elle ne RETIRE QUE LE BAS voire que LA CULOTTE si elle a une jupe/robe. Pour 3 raisons : 1.MOI ça me met déjà mal à l’aise d’avoir une dame entièrement nue, donc j’ose même pas imaginer pour elle. 2. Il fait tjr bien froid dans mon bureau 3. Non ça ne fait pas gagner du temps de faire déshabiller entièrement la dame…Puis elle s’installe sur une table pas très pratique pour elle, elle pose ses pieds dans les « étriers », se met en position naturelle de « grenouille »et je lui demande d’avancer vers moi si possible et de bien mettre ses fesses « dans » la table. Là je prends un gentil spéculum (j’ai passé le moment où je me lave 10 fois les mains etc…), que je lui montre, et je mets une demi-tonne de lubrifiant (même si frottis, ça passe avec mon labo donc je me gène pas). Je demande de respirer et surtout de me dire si ça va ou pas. Et let’s go (non je ne montre pas à la madame son col de l’utérus, parce que j’ai pas de miroir, mais je pourrai). Puis vient le TOUCHER VAGINAL. (je passe aussi l’épisode où certains docs prennent uniquement un doigtier et ne mettent pas de gant sur l’autre main…chacun son délire). Toujours avec des gants, toujours avec du lubrifiant, j’explique et let’s go.
  • Puis je DEMANDE à la madame de remettre sa culotte et d’enlever le HAUT, soutien gorge compris parce que sinon perso j’arrive pas.
  • Elle se réinstalle sur le table , sans écarter les jambes et je palpe en expliquant pourquoi là, pourquoi comme ça.
  • Et je lui dis qu’elle peut se rhabiller
  • ET là on fait la paperasse chiante…
  • Techniquement il faut que je pèse les madames, que je prenne la tension, mais dans 2 centres, on me le fait et le 3e ben des fois j’oublie avec tout ça…MEA CULPA
  • Après on rediscute et je demande si je peux « FAIRE AUTRE CHOSE POUR VOUS » ou « S’IL VOUS FALLAIT AUTRE CHOSE« 
  • On ouvre la porte (et j’ai 2 dossiers déjà prêts en attente), on fixe le prochain RDV si besoin et c’est reparti pour un tour.

Donc non ne me dis pas merci parce que je t’écoute, parce que je prends du temps, parce que je t’explique, parce que je suis là pour toi. Parce que c’est mon taf et que FUCK ceux qui le font autrement, on les emmerde! Chui pas parfaite j’insiste bien, mais j’essaie de m’améliorer au quotidien et même si la perfection n’existe pas…ben ça n’empêche pas d’essayer!

Peace! et stp #NEPAYEPASTAGYNECO

(d’ailleurs t’as des consults gratuites de gynécologie dans les centres de PMI et de Planification familiale, jdis ça, jdis rien, c’est pas en fonction des ressources, c’est pour tout le monde, plutôt que d’aller payer une gynéco secteur 2 pas gentille avec des délais de 3 mois…) 

 

3 réflexions au sujet de « Euh…Mais en fait NON »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s