Quoi de neuf docteur?

Mme M ou Merci Simone

IMG_2002

Cet article j'y pense depuis plusieurs semaines sans vraiment savoir comment l'écrire ni s'il sera bien perçu mais après tout, c'est mon blog, j'me fais pas de thune dessus donc même si je me prends une déferlante je m'en fiche!

Il y a quelques semaines, j'ai reçu Mme M. Je travaille dans plusieurs centres et là où j'étais ce jour là, mes gentilles collègues me préparent les dossiers (tension, poids, date des dernières règles, le genre de trucs que j'oublie de noter lol, et puis il y a les dossiers "planification" et les dossiers "suivi de grossesse"). Je trouve donc un dossier "suivi de grossesse" et puis je râle déjà en silence parce qu'en ce moment je fais BEAUCOUP BEAUCOUP de suivis de grossesse et PEU de planification (et moi je kiffe la planification)

Je pose les questions habituelles…dans les antécédents obstétricaux elle est G5P2 (5 fois enceinte, 2 enfants nées, 2 fausses couches et 1 grossesse actuelle). Je lui demande à quel terme était les fausses couches précédentes, elle me répond 7 semaines!

Je ne trouve pas la date des dernières règles, elle me répond qu'elle ne sait pas trop mais c'était juste avant le ramadan (ON NE JUGE PAS), je calcule rapidement et cela fait a priori un terme proche de 7 SA (semaines d'aménorrhée = délai entre le 1e jour des dernières règles et le début de grossesse).

Je lui redemande des détails sur ses fausses couches dans l'idée de l'orienter vers l'hôpital s'il faut faire un cerclage en cas de béance du col de l'utérus (en gros si tu fais des fausses couches à cause de ton col trop ouvert, on peut te le "fermer" pour éviter la crise).

Elle me répond : "Oui mais si je fais une fausse couche ça m'arrangerait"

Je vais donc vous parler de Mme M. Mme M a 34 ans, une situation familiale stable, pas de violence, elle a 2 filles magnifiques de 4 et 2 ans. Elle ne prend pas de moyen de contraception parce que pour avoir ses 2 filles, elle est passée en PMA (Procréation Médicalement Assistée) et que d'ailleurs ses fausses couches c'était en PMA. Mme M aimerait travailler d'ailleurs elle avait prévu de recommencer en septembre donc ça tombe mal! Et puis son mari travaille mais ils ne roulent pas sur l'or, ils ont un F3. Et puis c'était pas prévu, c'est pas le moment.

J'explique à Mme M qu'il existe quelque chose qui s'appelle l'IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) qui est légal en France grâce à une grande dame qui est morte il y a quelques semaines.

Mme M me dit que sa religion lui interdit et puis qu'elle ne veut pas que son mari soit au courant, donc une fausse couche ça passe mais aller à l'hôpital, se faire "opérer", non c'est impossible.

Quelques jours plus tard, j'ai donc fait une étoile après avoir expliqué à Mme M le déroulement d'une IVG médicamenteuse. Et Mme M m'a remerciée, Mme M m'a amené des chocolats et j'ai mis à Mme M un implant parce qu'elle voulait "LE TRUC LE PLUS EFFICACE".

Je pratique les IVG médicamenteuses, au grand désespoir de certains et au plus grand contentement de beaucoup! J'appelle ça mes étoiles parce que j'ai des créneaux spéciaux, symbolisés par des étoiles dans mon agenda informatique, en général toutes les semaines histoire d'être dispo malgré un planning chargé, parce que c'est "MON" urgence!

Je fais ça depuis 1 an. Au début j'étais pas méga motivée parce que j'étais pas méga informée, je ne me sentais pas trop de le faire, parce que j'avais dans mon entourage des discours CONTRE, parce que j'osais pas. Encore aujourd'hui, je ne le dis pas à tout le monde pour éviter de me prendre des "tu tues des vies", "c'est horrible" pas parce que j'y crois, mais parce que ça me fatigue de toujours répondre les mêmes trucs au même type de personne. (Je suis anti conflit en général). Donc je fais mes petites étoiles tranquillou dans mon coin, je rends service et je vous emmerde!

Tout ça est légal grâce à Simone Veil qui est décédée le 30 juin 2017 avec la loi Veil entrée en vigueur le 19 janvier 1975 (depuis il y a eu des modifications plutôt cool mais ça reste quand même perfectible). Quand Simone est morte (genre c'était ma pote), mes supers potos m'ont envoyé des messages pour me le dire, pour me dire de continuer à faire des étoiles, pour me rappeler que le combat dure toujours parce qu'il y a encore des rageux, il y a encore des connasses, il y a encore des médecins pourris, des gens qui te disent "que t'as su écarter les cuisses pour tomber enceinte donc de ne pas faire ta chochotte quand je place le spéculum", des gens qui te prescrivent pas les médicaments contre la douleur "pour que tu te rappelles de ce que c'est un avortement pour ne pas recommencer" (OUI 2017 LES GARS!)

Récemment, on m'a proposé de faire des IVG par aspiration, les fameuses "vacations" hospitalières. J'avais envie, j'ai été voir, j'ai vu des panneaux affichées "Conduite à tenir en cas de commando anti IVG", j'ai vu que des fois il y avait des agents de sécurité devant parce que "depuis les attentats, on sait jamais", et puis j'ai vu mes "futurs collègues" cons, pas bienveillants pour un sou, méchants même, alors j'ai refusé pour le moment pour trouver un centre qui me conviendrait mieux!

Et je trouve ça triste parce que je dis souvent "mon corps, mon choix" alors pourquoi "mon corps, ton jugement"? Même dans ma sphère très très proche, on me fait des réflexions graves des fois "je prierai pour toi", "Tu te rends compte des vies gâchées". Je ne réponds rien parce que je sais que quand même Mme L, Mme M, Mme G et les autres ben elles trouvent que justement grâce aux comprimés que j'ai donnés, leur vie n'est pas gâchée…

Donc voilà, je fais des étoiles et ça me va et si ça te pose un problème, j'ai envie de te dire que je m'en fiche et que je ne vois pas en quoi ça te regarde c'est ni toi qui fait l'étoile, ni toi qui prend les comprimés.

PS: fais gaffe aux sites internet quand tu googlelises IVG, ya des petits cons qui n'ont rien d'autre à faire que de créer des sites pour te donner de fausses informations! Tu peux aller  par contre.

Mes petits kiffs

Ma jupe n’est PAS une invitation

 

12219335_961682497259904_2336880067427926604_n
Paris, France, Décembre 2016

Ouaip je sais je suis en retard sauf que bon je suis busyyyyy!

En attendant ben je traîne dans Panam et je croise pas mal de personnes! Des gens cools, des gens relous, des gens quoi!

Je dois avouer que depuis quelques semaines, j’essaie d’ouvrir mes yeux et mes oreilles pour 2 projets : 1/ j’essaie de m’intéresser à la photo et 2/ chui en défiiii! . Du coup, bon pour faire simple je suis moins dans mes écouteurs et mon téléphone histoire de!

Il y a quelques jours, j’ai découvert la « drague de rue », la bad, la chiante, la interdite en fait! Jconnaissais pas avant parce que ben je ne faisais pas attention je crois. Du coup je vais vous mettre les pépites que j’entends et que JE NE VEUX PLUS ENTENDRE!

  • Vous pouvez vous assoeir sur mes genoux si vous voulez
  • Il vous manque un mari
  • Ne vous inquiétez pas, je n’écrase que les moches
  • J’aimerai bien que vous ouvriez votre manteau mais je n’ai pas le droit de vous le demander
  • Parfois, je comprends les hommes qui violent
  • T’as pas un 06 que je t’envoie ma teub en photo
  • Faut pas se balader sexy comme ça dans le métro mademoiselle, après moi jpeux pas me retenir
  • eh euh vous êtes célibataire? Ça se passe comment si je veux vous ramener chez moi?
  • T’es bonne quand même

Et j’en passe…certains diront « genre elle se plaint qu’on la drague »…

1656422_740114026083420_6869783163612337757_n
« Le roi du cunni »…la blague

Alors je précise J’AIME LA DRAGUE, JE DRAGUE mais là NON CE N’EST PAS DE LA DRAGUE! Crois moi tu ne ramèneras pas grande monde (personne) chez toi! Ceci s’appelle du HARCELEMENT DE RUE!

Petite définition selon le site stopharcelementderue :

Le harcèlement de rue, ce sont les comportements adressés aux personnes dans les espaces publics et semi-publics, visant à les interpeler verbalement ou non, leur envoyant des messages intimidants, insistants, irrespectueux, humiliants, menaçants, insultants en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur orientation sexuelle.

Et ça j’adore :

La drague et le harcèlement de rue ne sont pas la même chose et il est anormal de les confondre. La drague se construit à deux, là où le harcèlement est la responsabilité d’un individu qui ignore volontairement l’absence de consentement de son interlocuteur.

La drague est une main tendue, le harcèlement est une main qui s’abat.

J’ai également discuté avec des mecs qui m’ont expliqué que du coup maintenant ils ne draguaient plus dans la rue, de peur de 1/ se prendre une claque et 2/ finir en prison…

Retiens 2 trucs : Consentement et RESPECT on a dit!! Si la nana te met une claque ben écoute…tant pis, sinon ben bonne drague!! Mais ce serait dommage de passer à côté de la femme de ta life parce que t’as pas d’audace et à cause de connards…

 

12417652_999403280154492_1454892569862864060_n

PS: Toutes les paroles citées l’ont été vraiment, comme quoi les relous ne sont pas très originaux c’est tjr pareil…

Va faire un tour :  , ici même si c’est brouillon et puis si tu as du temps

Quoi de neuf docteur?

Madame N

IMG_9128
Berlin, Juin 2017

Alors juste pour vous dire MERCI parce que vous êtes de plus en plus nombreux à venir sur mon blog, Merci à France-Antilles, Merci à Sandrine et Merci à Yohann!

Ensuite, oui il y a des photos de Berlin, mais il n’y aura pas d’article de Blog sur Berlin pour le moment. 

Fin de la parenthèse…

J’ai rencontré Mme N la semaine dernière.

Elle était en doublon (ce qui veut dire que ça me met de mauvaise humeur, parce que le planning de consultation est déjà plein en théorie et on me rajoute des dames, c’est pas que je suis flemmarde c’est juste que j’aime prendre mon temps avec les dames). J’enrage déjà, j’appelle Mme N qui se pose devant moi.

Mme N parle français, pas très bien mais on se comprend c’est le plus important. Je ne connais pas Mme N et elle commence par me dire :

« Je suis désolée de venir mais Mme B m’a dit de venir vous voir »

(Mme B qui cette fois est ma collègue). J’aime pas quand Mme B me rajoute des dames parce que c’est souvent grave/dur/difficile/triste.

Mme N m’explique qu’elle vient me voir parce qu’elle a accouché au mois de mars et qu’elle n’a pas vu de gynéco depuis.

NOTE À VOUS-MÊME : après l’accouchement, vous devez voir une gynécologue ou une sage-femme dans les 6-8 semaines pour faire ce qu’on appelle la « visite post-natale », c’est pris en charge à 100% par la Sécu donc hésite pas! Oui je risque de regarder ton vagin, oui je risque de trifouiller ton col de l’utérus pour mettre à jour ton frottis.

Les visites post-natales ça se passe généralement comme ça avec moi :

  • Alors vous avez accouché quand?
  • Fille/garçon? (En vrai ça m’intéresse pas trop…)
  • vous vous rappelez de son poids à la naissance? (là tu m’imagines faire un geste genre avec mes 2 paumes de main en l’air pour faire comprendre « POIDS »)
  • la grossesse s’est bien passée? (là je fais un gros ventre imaginaire sur mon corps)
  • Vous avez accouché dans quel hôpital? (là je cite les noms des hôpitaux du coin),
  • L’accouchement c’était normal? (oui parce que pour elles, normal c’est voie basse et donc je fais un signe genre que quelque chose sort de mon corps ou je trace un trait toujours imaginaire sur mon ventre) 
  • Ils ont coupé? (épisiotomie, je fais le signe des ciseaux)
  • Il y a eu une péridurale? (je fais un signe d’injection dans mon dos)
  • Vous allaitez? (je touche mes seins Miam)

Jusque là tout va à peu près bien…EN GÉNÉRAL!

Et puis…après ça dégénère souvent

  • Vous êtes fatiguée? (genre t’es pas fatiguée après un accouchement, un bébé qui se réveille la nuit et tes bouts de seins douloureux)
  • Vous avez le moral? (je fais des larmes imaginaires sur mes joues)

Et puis plein d’autres trucs!

Bon en fait, avec Mme N on s’est stoppées à « la grossesse s’est bien passée »?


Mme N a 32 ans, elle vient d’un pays du Nord de l’Afrique, elle est en France depuis 2011 et mariée depuis 2012. Elle a 2 enfants : 3 ans et puis ben 3 mois et demi. Son mari il vient de l’autre côté de l’océan. Elle ne travaille pas, enfin ce que la société appelle ne pas travailler parce que j’estime que quand tu t’occupes de tes enfants c’est au moins 10 métiers en un. (T’auras compris que les enfants et moi…c’est un peu compliqué)

Mme N me déballe sa vie sans que je pose des questions (en général c’est pas bon signe). Son mari est violent, pas physiquement, pas sexuellement mais verbalement. Elle me montre sa langue et me dit

« il parle mal »

En fait de « il parle mal », Mme N veut dire qu’il la traite de pute, de salope, qu’elle est moche, qu’elle est conne, qu’elle ne vaut rien et qu’elle a de la chance qu’il soit marié avec elle…et j’en passe.

En plus de ça, il est violent administrativement parce qu’il ne veut pas divorcer. Et comme c’est lui qui travaille, c’est lui qui achète la nourriture. Mme N me dit que le frigo est plein de produits périmés qu’il ne veut pas jeter pour faire semblant qu’il y a des choses à manger.

Mais bon, va prouver les violences verbales, psychologiques, administratives…

Mme N est déjà partie une fois..avec son fils…elle a été voir le 115 (Samu Social), ils l’ont hébergée d’hôtel en hôtel avec son petit…elle avait fait sa demande de divorce. Elle est allée devant le juge. M.N a dit que c’était « un mariage blanc de toute façon et que c’était une salope ». Le juge a répondu que « s’il y a des enfants, ce n’est plus un mariage blanc mais qu’il peut demander la garde exclusive des enfants » devant Mme bien sur…

Et puis le juge a demandé à M.N s’il avait quelque chose à dire à Mme N. Il lui a dit : « je promets de changer et de devenir l’homme que tu veux, je ferai des efforts mais restons une famille »

Il n’en fallait pas plus…en général, quand tu parles des enfants, ça craque…

Mme N me montre la longueur de la table, elle me dit « lui il a tout ça à changer, il n’a fait que ça » et là elle me montre 1cm environ. « Mais je suis revenue et maintenant je ne peux plus partir »

Ben non…parce qu’entre temps, il y a un 2e enfant, un bébé et que errer d’hôtel en hôtel avec un enfant c’est dur mais avec 2, Mme N refuse…

Mme N a pleuré et j’avoue que j’étais pas loin, j’ai prétexté un cil dans mon oeil mais bon on a compris hein.

Donc non la grossesse de Mme N ne s’est pas bien passée parce qu’elle a fait une dépression pendant et après. Oui Mme N est fatiguée parce que toutes les nuits, elle compte ses économies de l’argent de la CAF pour rêver d’une vie meilleure, non Mme N n’a pas le moral parce qu’elle sait que tant qu’elle restera, elle sera malheureuse et  tant qu’elle sera malheureuse, elle prendra encore des antidépresseurs…

La visite post-natale a aussi pour but de parler de contraception…elle a voulu un stérilet au cuivre, je lui ai posé de suite…rien à faire du trou de la sécu, du budget de ma boîte, des stérilets réservés…parce que le préservatif il ne va pas le mettre et que Mme N avec tout ça, la pilule ben elle a d’autres trucs à penser…

J’ai fini ma journée avec 1h30 de retard mais au final j’étais contente d’avoir eu une consultation en doublon.

 

 

 

Quoi de neuf docteur?

« Vous venez d’où? » ou #PayeTaGyneco

FullSizeRender
Berlin, Juin 2017

 

Non je ne vais pas refaire un article sur mes origines. Si ça t’intéresse, je t’invite à lire Je viens d’ici et d’ailleurs…

Il y a de cela un mois, j’ai du aller voir une gynéco…rien de grave c’était « juste » pour un frottis (d’ailleurs, toi aussi va faire ton frottis).

  • Parce que ouais j’étais en retard de frottis (Boouuuuhh c’est quoi cette meuf)
  • Parce que ouais je suis humaine
  • Parce que ouais j’ai un col de l’utérus moi aussi
  • Parce que j’aurai bien essayé de me l’auto faire mais bon chui pas très souple en fait

Ma super gynéco officielle au top du top, étant dans le Sud-Ouest, je me suis dit qu’il était temps que j’en change…J’ai donc checké sur Gyn&Co mais bon je me suis dit « que pour un frottis » pas besoin de la crème de la crème…je suis donc allée sur Doctolib  histoire d’avoir un rdv rapide (vite fait bien fait).

J’ai donc trouvé une gynécologie près de chez moi pour la semaine d’après…J’ai commencé à flipper, à me demander si je dis mon métier ou pas (en l’occurence doc), si je dis ce que je fais au quotidien ou pas (en l’occurence de la gynécologie), si je la teste ou pas (mais en fait, moi j’aurai pas aimé qu’on me teste).

J’ai donc décidé d’y aller et de répondre en fonction des questions. Je me suis pointée comme une fleur. Et là…c’est le drame.

Tout d’abord, elle m’a demandé de remplir moi-même une fiche de renseignement…(et si je ne savais pas écrire hein? ou lire? #payetonniveauscolaire)

Nom…ok Prénom…ok Date de Naissance…ok

Et puis les trucs chiants : Profession…hum hum hum mentir à l’écrit c’est chaud quand même du coup j’ai mis « Médecin » , Médecin traitant…j’en avais une mais je ne connais pas son blaze et puis elle est loin now et puis je pref qu’on m’envoie mes courriers en fait, du coup j’ai rien mis.

Je lui rends, elle me dit « et votre médecin traitant? » et je lâche le « c’est moi-même ». Elle me demande où je travaille, je mens, elle me demande quel logiciel informatique j’utilise je mens encore.

Et là elle me demande: « Vous venez d’où? » Je réponds et elle me sort « Pour vous le mieux ce serait que je vous mette un stérilet Mirena »

IMG_8853
Paris, Mai 2017

 

Et là j’ai beugué!

  1. Déjà qui te dit que j’ai des rapports sexuels?
  2. Qui te dit que je veux un moyen de contraception? Je veux peut-être un enfant tiens!
  3. Délit de sale gueule, le Mirena est un stérilet hormonal et effectivement les femmes de « mon origine » ont plus de fibromes que les autres et dans LE CAS DE FIBROMES SYMPTOMATIQUES, entraîner une aménorrhée (si tu ne sais pas ce que c’est je t’invite à lire « Et si j’ai pas mes règles, ça risque pas d’entraîner des maladies? » mais en bref = absence de règle) ça soulage bien. Mais qui te dit que j’ai des fibromes et que je saigne la rage en continu?
  4. UN MIRENA? Qui te dit que mon col de l’utérus laissera passer un MIRENA? Encore un délit de sale gueule? les « femmes de mon âge » et/ou « femmes de mon origine » ont déjà eu 2-3 enfants à mon âge? Donc j’ai pas droit à un Jaydess (stérilet aux hormones pour les femmes nullipares c’est à dire n’ayant jamais eu d’enfant)
  5. JE VIENS POUR UN FROTTIS MERDE! Pourquoi tu ne me demandes pas pourquoi je viens?

J’ai répondu que je n’étais pas intéressée et que je venais pour mon frottis.

Frottis fait, elle me reparle du logiciel informatique dont je m’en fous royalement.

Je suis partie en étant certaine de ne jamais revenir…

Sur le trajet du retour, j’ai réalisé que

  1. Elle ne m’avait pas pesée
  2. Elle n’avait pas pris ma tension
  3. Elle ne m’avait pas examiné les seins
  4. Elle n’avait pas fait de toucher vaginal (pas que j’en raffole mais bon si tu veux avoir une idée de la taille NORMALE de mon utérus totalement déformé avec tes fibromes imaginaires ben faut faire un TV wesh)

Ok, je viens pour un frottis et je ne veux pas de ton Mirena mais j’ai quand même droit à un examen gynécologique standard…

#PayetaGynéco

 

 

J’ai donc 3 ans pour apprendre à me faire moi-même mes frottis lol

PS: Il existe des gens bienveillants tkt pas, tu peux aller sur Gyn&Co en effet et si t’as pas peur (et que tu n’es ni de ma famille ni quelque que je connais, parce que bon voir les cols des copines c’est moyen moyen), tu peux venir me voir aussi en consultation (chui pas parfaite, j’oublie le poids aussi…souvent…mais bon jfais quand même moins de conneries que ça)