Quoi de neuf docteur?

« Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement  » Simone Veil

IMG_2996.jpg
Musée Grévin, Paris, Juin 2016

Bon…Comme vous l’aurez compris je fais de la gynécologie en principe! Et qui dit gynéco, dit grossesse et qui dit grossesse dit désirée ou pas.

 

 

 

Ouais les gars on est en 2016, l’IVG est un droit donc on ne va pas partir dans un débat blablabla, je vais juste vous raconter l’histoire de Mme J.

 

Mme J a 43 ans, elle a toujours le sourire aux lèvres. J’adore quand elle vient me voir, c’est un vrai rayon de soleil. Mme J a 4 enfants, un boulot qui la fait courir partout et pas de mari. Je la vois essentiellement pour des petits soucis sans aucune gravité et puis Mme J vient me voir le mois dernier parce qu’elle a rencontré un monsieur avec qui elle aimerait bien…aller plus loin.

Nous discutons des moyens de contraception…

Elle ne veut pas la pilule parce qu’avec ses horaires et tt, elle va oublier.

Elle ne veut pas de l’implant parce qu’elle en a déjà eu un et ses règles c’était BADGAD et en plus elle avait pris 10 kg avec.

Elle ne veut pas les injections parce que bon c’est des injections.

Elle ne veut pas du patch ni de l’anneau parce que ça coute trop cher.

Elle ne veut pas entendre parler de la ligature des trompes, parce que « on sait jamais »

Mais le stérilet ça la tente bien!

BANCO, je lui prescrit le stérilet et programme un rdv pour la semaine suivante.

La semaine d’après, Mme J ne vient pas eu RDV car elle a son fils qui a fait une appendicite et est donc à l’hôpital avec lui.

Partant en vacances la semaine d’après, je lui propose d’aller voir une autre gynéco pour lui poser le stérilet, elle me dit qu’elle s’organisera avec son planning.

Et puis je pars sereine en vacances.

A mon retour, Mme J arrive avec sa boîte de stérilet, j’apprends que l’autre gynécologue n’a pas voulu lui poser en dehors de ses règles  (ce qui est possible mesdames, pas besoin de faire des noeuds de neurones pour prendre un rdv) et que c’était compliqué avec son emploi du tps, du coup elle a attendu mon retour et de toute façon elle préfère que je le lui pose « je vous fais confiance à vous »

Je suis ok, mais Mme J a eu un rapport sexuel non protégé, un seul, il y a 2 semaines et demi. Elle a « compté » me dit-elle par rapport à son cycle.

Je lui propose tout de même un test de grossesse urinaire sans trop de conviction mais bon la technique de « comptage » n’est pas fiable mais bon vu que ses règles étaient 4 jours avant le fameux rapport mais bon je préfère en faire un pour rien.

Pendant que le pipi progresse, Mme J me dit que de toute façon elle sent toujours ses grossesses dès le 1e jour…1e trait…et puis que bon là elle sent rien, je lui dit que de toute façon les tests urinaires en général faut attendre 3 semaines après le rapport pour qu’ils soient positifs si grossesse il y a…fantôme de 2e trait…elle me demande si la pose du sterilet fait mal, je lui répond non…2e trait devient vraiment un 2e trait…ET LA C’EST LA MERDE.

 

Je résume:

Mme J vient pour la pose d’un moyen de contraception

Mme J a 4 enfants

Mme J n’a eu QU’UN RAPPORT

Mme J aurait du ovuler techniquement 10 jours après le fameux rapport

Mme J est enceinte et ne veut absolument pas de grossesse

 

Alors je lui dit quoi? la faute à pas de chance? je la regarde pleurer et je lui dis qu’il y a une promo pour les couches à carrefour? Je lui dis que c’est le destin et qu’elle doit le garder? Je lui dis que c’est magnifique les gamins moi qui n’en ai pas et qui n’en veut pas pour l’instant? Qu’elle va devoir repartir dans les couches, les nuits and co parce que son fils a eu l’appendicite, qu’une gynéco est partie en vacances , que l’autre n’a pas voulu lui poser son stérilet, que préservatif il n’y avait pas, qu’elle a ovulé plus tôt que prévu et que les spermatozoïdes de monsieur étaient déter? Que ouais ça fait bcp de malchance mais que je ne peux rien faire pour elle?

Ben non, je lui dis qu’elle a LE CHOIX! Et je vais vous dire un truc très franchement VOUS ME FAITES CHIER A VOULOIR NOUS RETIRER CE CHOIX, A VOULOIR FORCER LES FEMMES A GARDER DES GROSSESSES DONT ELLES NE VEULENT PAS, A FAIRE DES SITES MALVEILLANTS AVEC DE LA DESINFORMATION.

Et vous les puritains : quand Dieu s’occupera de la régulation des naissances, en empêchant les méchants parents d’en faire (histoire d’éviter les incestes, les maltraitances, les infanticides and co) et en laissant les gentils en avoir, peut-être que la médecine n’aura plus besoin d’intervenir mais en attendant je pense qu’il est occupé à d’autres problèmes!

Ah et pour tous ceux qui nous parlent de la liberté d’expression, arrêtez les gars, on veut juste que vous arrêtiez de dire des conneries! Ya déjà assez de merde sur Internet! Ya ni à être POUR ou CONTRE, après tout, il ne s’agit pas de vous! Cherchez-vous des combats personnels au lieu d’emmerder des femmes déjà dans la merde!

 

Une réflexion au sujet de « « Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement  » Simone Veil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s