Quoi de neuf docteur?

Madame D

Il est grand temps que je vous parle de Mme D! Mme D c’est une de mes premières patientes de mon nouveau boulot!

IMG_2572
Toulouse, Août 2014

La 1ere fois que je l’ai vu j’étais en apprentissage et maintenant elle ne veut voir que moi.

Mme D a une trentaine d’années et vient d’un pays d’Afrique…Mme D est à G16 P7 : ce qui veut dire qu’elle est tombée enceinte 16 fois et a pour l’instant 7 enfants. Et Mme D est enceinte…

Mme D je l’adore et pour l’instant elle m’adore mais on sait toutes les deux que çe peut dégénerer et que l’avenir risque d’être compliqué pous nous deux.

On va commencer par l’histoire de Mme D, elle était encore petite fille quand elle a été violée par un oncle, un voisin elle ne sait plus. Et puis elle a rencontré un homme avec qui elle a eu un garçon. Cet homme l’a frappée, la violée, a voulu la brûler…alors Mme D est partie pour ce beau pays qui est la France avec ses casseroles et en laissant son garçon sur place, qui vit chez une tante.

En France, elle a rencontré un 2e monsieur avec qui elle a eu 2 garçons. Ce monsieur là bon ça allait mais bon. Elle l’a quitté ou il l’a quittée je ne sais plus et les enfants sont restés avec lui.

Puis elle a rencontré le diable en personne…encore une fois… un 3e homme qui aurait pu lui faire toutes les insanités et qui en plus cette fois…aurait fait des attouchements sur leurs 4 enfants. Les 4 derniers enfants de Mme D sont donc placés et bon il y aura un procès parce qu’on ne sait pas très bien qui a fait quoi et quel est le rôle de Mme D dans tout ça.

Et depuis Mme D va mal. Mme D a en plus comme beaucoup de victimes de violences sexuelles, bien d’autres problèmes…elle a des angoisses, des troubles du sommeil, des troubles du comportement alimentaire, des comportements sexuels à risque, une schizophrénie qui décompense et bien des troubles de l’humeur.

Alors avec Mme D est en mode ON/OFF mais elle vient quand même me voir.

La 1e fois que j’ai vu Mme D, elle était enceinte mais bon de combien? On sait pas. Est ce qu’elle veut le garder? On sait pas. En fait Mme D ne parlait pas.

Et puis quand j’ai commencé seule, j’ai vu son nom sur mon planning et bon je savais que ce serait mon fil rouge…

Et puis un jour, je me suis énervée parce que je savais pas ce qu’elle voulait, parce qu’elle ne voulait rien, parce qu’elle ne connaissait pas son numéro de téléphone. Elle a souri, m’a dit maintenant je t’aime bien. Et c’était parti.

Depuis Mme D est toujours enceinte, elle pleure beaucoup parce que ses enfants lui manquent et qu’elle a peur qu’on lui prenne ce bébé. Mais elle vient toujours me voir…jusqu’à quand…elle attend une petite fille. On a choisi des prénoms, des fois ça va mieux, des fois non. Je fais peu de médical avec elle maintenant, je laisse ça pr l’hôpital, nous on parle, on rit, on pleure, je serre ds mes bras et je rassure.

Cette semaine il a fallu discuter avec tout le monde de ce qu’on ferait vraiment de ce bébé, on a convenu qu’on passerait souvent (tous les jours) pr voir et qu’on verrait. Parce que le problème c’est pas le logement de Mme D, elle a un duplex, ce n’est pas non plus l’argent elle bosse à tps partiel est déclarée et a son congé mat, c’est pas non plus le père (4e papa) parce qu’hormis le fait qu’il n’ait pas encore de papier, il a l’air gentil et il comprend ce qu’on lui dit, le problème c’est que Mme D a été victime de violences sexuelles et de violences en tout genre, résultat elle est brisée, elle est toute cassée à l’intérieur, elle n’a plus de repère, plus de norme, ne sait même plus la frontière entre le normal et l’interdit, résultat elle pète les plombs de temps en temps quand ça revient dans sa tête. Mais n’est-ce pas légitime?

Alors on verra comme ça se passera, on laissera 40 jours pour décider.

Moi je me suis bien gardée de dire ce que Mme D m’avait dit la veille « vous savez si on veut me prendre mon bébé, je m’enfuirai en Afrique avec lui, et si on me le prend quand même, j’en ferai un autre »

Parce que c’est comme ça avec Mme D, on lui a retiré son enfance, sa vie de femme mais elle veut garder le fait qu’elle est une mère parce que c’est tout ce qu’il lui reste…mais comme dit la psy :

« On ne sacrifiera pas un enfant d’une mère déjà toute abîmée… »

Glob trott

L’art du farniente ou Rome

Il y a quelques semaines, je suis partie en week end de 3 jours à Rome!

L’Italie j’en rêvais depuis quelques années histoire de manger comme une grosse et de revisiter le film « Mange,Prie,Aime ».

Puis ma mère est arrivée et nous sommes parties en namoureuse.

Je ne vous ferai pas les prix and co, parce que j’aime profiter de mes vacances et que tout noter c’est un peu chiant.

Quoi qu’il en soit, je vous emmène avec moi!

img_4095
Rome, Septembre 2016

J1 : départ à 5h du matin de l’appart direction Orly sud et une compagnie low cost orange. Après une queue de malade aux contrôles, nous voici, installées pour 2h du voyage.

Arrivées à l’aéroport de Rome, nous voulions prendre le leonardo express qui s’occupe de ramener les gens en centre ville, mais bon avec mon anglais approximatif et le plus qu’approximatif du monsieur au guichet, nous voici dans une navette privée direction la gare centrale. Comme j’avais déjà fait le programme de ce week end (l’obsessionnelle comme d’hab), il était déjà prévu que nous irions directement au Vatican!

img_3882
Vatican, Septembre 2016

En un coup de métro et 2 pass de 48h de transport achetés, c’est parti pour le plus petit pays du monde. Visite de la Basilique Saint Pierre avec vue sur la place Saint Pierre. Il est vrai que je me suis rarement sentie aussi bien dans un endroit! Puis nous avons décidé de faire un peu de sport et nous sommes montées dans la coupole. Ne vous arretez pas à la vue intérieure de la basilique, encore quelques marches très étroites et vous aurez vu sur tout le vatican. (Asthmatiques, claustrophobes, cardiaques vous abstenir).

 

 

 

 

Après quelques heures, nous nous sommes rendues dans notre chambre d’hotel située à l’autre bout de Rome. Hotel porta maggiore. Correct sans plus. Je suis rarement satisfaite des hotels européens.

Après une courte pause, direction le quartier Monti. Là nous avons commencé à mettre nos papilles gustatives en action : pizza and gelattiiiiii!

img_3908
Rome, Septembre 2016

Les marches de la Sainte Trinité des Monts étaient fermées et après vérification sur internet, elles étaient en rénovation.

Puis, la fameuse Fontaine de Trevi. Nous avons jetté des pièces, moi 1, ma mère 4. Mais j’étais déjà sure de revenir en Italie. Au moins avec ma BFF comme on se l’était promis, peut-être avec M.X.

Nous avons trainassé dans les ruelles pavées et nos porte-monnaies ont souffert.

Au diner, nous nous sommes arrêtées dans un sea food.

Après 25000 pas, nous nous sommes endormies dans un sommeil bien mérité.

 

img_3910

Rome, Septembre 2016

J2 : réveil un peu difficile, et petit déjeuner de l’hôtel pas terrible. La journée s’annonçait chargée.

 

img_4032-1
Rome, Septembre 2016

Direction le Colisée de bon matin! J’aurai pu faire un remake de Spartacus (ma série adoré! Oui voir des hommes à moitié nus voire nus transpirants plein de crasse et sueur se battre, ça m’éclate! Et fais pas genre toi aussi!)  mais bon…je me suis retenue! Pas trop de queue parce que nous sommes arrivées pour 9h. Nous avons même vu un fauve se promener dans les ruines.

Puis direction le Panthéon et son aura lumineuse. Honnêtement je n’ai pas vu grand chose parce qu’il était 13h mais bn le cercle lumineux était là! Devant, ambiance comme je les aime, musiciens de folie devant une fontaine en plein soleil! 

img_4042
Rome, Septembre 2016

Au bout de 15000pas, nos estomacs nous ont réclamé un plat local : UNE PIZZA!! (Autant vous dire que j’ai pris 3 kg ce week end là) à côté de la fontaine de Trevi! (Pizzeria pas ouf ouf)

L’après-midi s’est déroulée calmement entre shopping et Villa borghese en passant par la Place du parlement.

La journée aurait pu s’arreter là mais ma grande jumelle de vie m’a dit : passez la soirée à Trastevere

Et franchement ça vaut le coup! Ceux qui me connaissent vraiment savent que j’adore les ruelles, j’adore les pavées (sauf quand je suis en talons), j’adore les petites ambiances nocturnes et pour le coup là j’étais servie! Des restaurants avec des terrasses dans la rue, des vendeurs en tout genre. 

Nous avons jetté notre dévolu sur un petit bar pour manger une bruschetta et salade (ventres qui explosent) avec un serveur quasi sosie de Prat de « urgence ». Miam!

Dodo encore plus mérité.

img_3991-1

Rome, Septembre 2016

J3: le timming était short, mais ma mère tenait à assister à la bénédiction du Pape. Connaissant déjà le Vatican par coeur, nous nous sommes faufilées facilement, où nous sommes tombées sur une messe puis nous avons attendu sous un soleil de plomb que M. François pointe le bout de son nez par la fenêtre de façon très ponctuelle!

img_3823
Vatican, Septembre 2016

Puis uber grande classe et direction l’aéroport pour Paris! 


En résumé :


Un prix : à tout casser entre l’avion, l’hôtel et les repas : 300€ par personne

Une vue : vue du Vatican depuis la Coupole

Un endroit à visiter : le Colisée même si tu n’es pas fana d’histoire! 

Un endroit pour se reposer : la Villa Borghese

Un endroit si tu es un couche tard et si tu kiffes le quartier latin parisien : Trastevere

Un plat à manger : un Gelato! Une glace quoi! 

Un mot : Farniente

Rome je t’ai aimé et je te retrouverai en amoureux ou avec ma besta mais c’est sur je te kifferai encore!

img_3898
Rome, Septembre 2016
Mes petits kiffs

« C’est vraiment pour manger »

Je ne prends pas souvent les transports. Je sais ce n’est pas très écolo…mais bon j’habite loin de mon boulot et donc je préfère prendre le périph que le bus-metro-rer-bus tous les jours.

IMG_6734
New-York, Août 2013

Mais je prends le métro le lundi et le mercredi au moins (et surement bientôt le mardi) pour la danse. Et ce mercredi là, et bien j’ai rencontré un autre type de misère humaine.

Celle qui dort dans le métro

Celle qui se déplace avec plein de sacs

Celle qui a des centimètres de crasse sur elle

Celle qui ne sent pas très bon

Celle qui ne vous demande même pas une pièce

Celle qui baisse les yeux et s’allonge sur les pseudos bancs du métro.

Ce mercredi là, il y en avait 9 qui attendaient qu’on arrête de prendre le métro pour qu’ils puissent eux dormir, ce mercredi là je ne savais même pas si je pouvais faire qqch. Les avais-je vu mercredi dernier? Ou faisaient-ils partis du paysage? Etait-ce pareil dans toutes les stations?

J’ai eu mal, je suis rentrée dans mon métro et je suis rentrée dans mon appart « maison du monde » avec mes draps « ikea ». J’ai allumé la télé et j’ai oublié.

Et puis ce matin, j’ai revu mon « petit monsieur » comme je l’appelle. Il squatte à une porte du périph et je laisse toujours une pièce dans ma voiture pour lui donner. Ma mère m’a demandé « pourquoi lui? » J’avais envie de répondre « pourquoi un autre? » Mais j’ai répondu de la façon la plus honnête « parce que lui, son affiche me fait de la peine ».

« C’est vraiment pour manger » et il n’a pas de dent…

Je ne suis pas l’abbé pierre ni mère teresa, je n’ai pas la bourse à Rohtschild et je sais qu’il y a des arnaqueurs, des faux sdf mais moi il me faut ma bonne action du jour pour au moins pouvoir dormir.

Quoi de neuf docteur?

Mes favoris

What’s up guys???

img_3908
Rome, Septembre 2016

Ça y est le mois est fini et devant tant d’engouement, j’ai décidé d’ouvrir une nouvelle catégorie d’article : mes favoris (ça y est, elle est devenue folle…elle va nous parler beauté) euuuuhhh naaaann allez c’est par ici!

Mon moment le plus banal : un renouvellement de pilule, basique, easy, rien à faire

Mon pire moment : la consultation qui m’a échappée, Mme A enceinte de 6 mois qui vient me voir pour la 1e fois, j’étais en retard, je n’ai pas eu le temps de poser toutes les questions et pourtant j’ai vu les bleus sur son bras gauche.

Ma plus grande fierté : poser un DIU easy, sans pozzi!

Mon moment où j’ai failli pleuré de tristesse : Mme B, son nouveau viol, sa vie dans la rue…

Mon moment où j’ai failli pleuré de joie : Mme U qui m’a annoncé que ça y est, elle avait la sécu! (3 ans en France, travail déclaré, un enfant, cherchez l’erreur)

Mon moment où j’ai ri à en pleurer : Mme V qui me raconte comment son fils cadet raquette les petites voitures de son grand frère

Mon moment où j’ai su que je pesais : Quand Melle (je sais on ne dit plus mademoiselle mais ça me plait) B m’a dit avec les yeux rouges « vous savez je voulais voir dire que j’ai rarement été autant en confiance avec qqn, j’en ai même parlé à une copine à moi qui me connait, elle viendra vous voir »

Voilà! Ces derniers jours ont été très difficiles mais j’ai réussi à me lever de mon lit uniquement pour toutes ces femmes…

J’aurai pas fait ce boulot, je serai en train d’hiberner dans une grotte avec un plaid, une grenouillère et un chocolat chaud, mais j’y suis allée et franchement ça fait du bien.