Mes petits kiffs

Je suis un homme

img_6421
Bordeaux, Septembre 2015

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Rudyard Kipling

Depuis dimanche, j’essaie d’être un homme…

Quoi de neuf docteur?

Je serai ta Kylie et toi mon Tyga

IMG_4741

Koh Phi Phi, Avril 2015

(Référence à Kylie Jenner, demi-soeur de Kim Kardashian, si tu ne connais pas, ça va ta vie n’est pas fichue)

Je vous ai déjà parlé de mes difficultés à faire remplir le dossier maternité ICI

Parce qu’il y a TOUJOURS un problème…

Ce dossier c’est en gros, ce qui va suivre la grossesse et donc toutes les consultations. Sauf que sur la 1ere page, il y a les formalités : NOM-PRENOM-DATE DE NAISSANCE-NATIONALITE-ADRESSE-NUM DE TEL-PROFESSION de la mère. Bon déjà là souvent ça coince, avec les adresses illégales, les vraies nationalités…bref

Et puis après il y a : CONJOINT : AGE-POIDS-TAILLE-PROFESSION-NATIONALITE-ATCD


Et alors là…


Je vois de tout, j’ai déjà tout eu : des « je ne connais pas son âge » ,des « ben on se connaît pas vraiment« , des « je me rappelle plus« , des « oula, c’était en soirée alors bon« , des « plus vieu que moi »  donc bien sur le poids, la taille… »ben grand comme ça« , « il fait de la muscu« , « plus grand que mon père » , la profession et la nationalité encore ça passe. Mais ATCD (antécédents)…la réponse c’est « JE NE SAIS PAS », après c’est pas étonnant, si tu ne connais pas son âge, je ne pense pas que vous ayez parlé de ses hémorroïdes, de son asthme et de ses petits boutons. Alors moi, je mets ça dans la case : « ? »

Et puis je me pose des questions…ok le sexe s’est démocratisé blabla…ok tu as le droit de faire ce que tu veux avec ton corps blablabla…mais là il y a un enfant en jeu et tu ne sais pas quel âge a le père .


Je ne parle pas des cas de figure de viols, je parle des rapports sexuels consentis et des grossesses désirées. Je ne parle pas non plus des gamines de 16 ans, un peu paumées dans la vie, détrompez-vous, je ne bosse pas à cassosland! Et souvent les plus paumées ne sont pas celles qu’on croient.


Ok je sais, je vis dans un monde des bisounours mais je pars du principe que si j’offre mon corps à quelqu’un, il doit au moins m’offrir sa date de naissance, son pedigree et surtout son dernier bilan bio avec le VIH, VHB, VHC, SYPHILIS AND CO, alors encore plus quand c’est sans préservatif et que je sais que si grossesse il y a, je la garderai. Mais ça c’est moi dans mon monde des bisounours.

Alors j’en ai discuté avec des vieux, des jeunes, des filles, des garçons et puis on en est venu à étayer une théorie de la génération SNAPCHAT (je n’ai pas snapchat, je n’y vois aucun intérêt et d’ailleurs je n’y connais absolument rien). Cette génération ultra-consommatrice de TOUT, de photos, de vidéos, de téléphones, de relations. Tout va trop vite, en 3 clics, tu sais ce que l’autre a mangé, où il a été hier, ce qu’il fera tout à l’heure, quel savon il utilise, avec qui il traîne. Ouais tu as l’impression de connaître l’autre.

Mais sa maîtresse en maternelle dont il était amoureux?

A quel âge il a passé le permis?

Comment il a connu son meilleur ami?

La dernière fois, qu’il a vraiment été triste?

Ses allergies alimentaires?

La maladie de sa soeur?

Le métier de sa mère?

Le métier qu’il voulait faire quand il était petit? quand il a eu 18 ans? et maintenant?

De quoi est morte sa grand-mère?

Le nom de jeune fille de sa mère?

S’il est allergique aux pommes, aux fraises, aux cacahuètes?

S’il y a du diabète, de la tension, des crises cardiaques dans sa famille?

Tout ça…toutes ces petites choses qui font que ben ouais tu connais quelqu’un, ben non tu ne les as pas en googlelisant, ou en étudiant son snap, son insta, son Facebook (ok t’as qq éléments quand même).

Alors ok tu as tout à fait le droit de faire ce que tu veux avec qui tu veux, mais quand ton enfant te demandera : « mon père il était comment? » tu lui répondras « il était grand comme ça »

A risque de paraître bien vieille, je crois que je peux quand même dire « il me semble que c’était mieux avant » . Bon pareil, je ne parle pas des mariages arrangés à 15 ans and co, je parle des relations où tu discutes, où tu fais le resto-ciné traditionnel, que tu attends quelques rdv avant de sauter le pas AVEC PRESERVATIFS, que tu dis « bon allez on fait les tests », tu prends un moyen de contraception et puis un jour, ça y est VOUS décidez de faire un enfant.

Là je pense que j’aurai moins de problèmes avec ce fichu dossier maternité et souvent ça me rend triste…

Bon, il y a quand même des fois où je peux le remplir EASY, et puis il y a des fois aussi où j’ai le papa en face de moi et ça c’est chouette quand même.

 

Alors protégez-vous merde et puis asseyez-vous autour d’une table histoire que vous vous racontiez comment vous vous êtes faits ces cicatrices? votre vrai plat préféré et vos vrais projets.

 

PS: Vous me direz, après ils ont encore 9 mois et toute une vie pour se connaître…ouais c’est vrai…mais bon quand même…moi le dossier j’en ai besoin dès le début!
Ces informations sont utiles pour faire des dépistages adaptés, ex: chercher une drépanocytose, insister sur le dépistage de la trisomie 21, prévenir des risques du tabac…c’est pas pour embêter les gens ni pour juger leurs relations. 
Mes petits kiffs

Ding Dong, c’est la rentrée!

Ca y est, l’heure de reprendre le chemin de l’école, de la fac, du travail a sonné (depuis plusieurs jours mais bon là c’est clair, vu le monde qu’il y a sur le périph, tout le monde est bel et bien rentré).

J’adore la rentrée! Acheter des nouveaux stylos, organiser mon planner, coller des stickers, faire des programmes et surtout PRENDRE DES RESOLUTIONS! (j’adorai aussi l’école et tout mais bon ce n’est pas le sujet!)

Cette année je vais les partager avec vous, bande de veinards!

IMG_6764
Toronto, Août 2013
  • Arrêter de râler
  • Me coucher vraiment, pour de vrai au plus tard à 23h30, histoire de ne pas avoir des cernes comme hier (ok pour today c’est cramé)
  • Laisser du temps au temps
  • Lire plus (en + j’ai eu 2 super bouquins à mon anniversaire)
  • Faire ma rééducation orthoptique (ouh la bigleuse)
  • Arrêter de craquer sur les sites de vente en ligne (même s’il y a des codes promo, même si les retours sont gratuits, même si le facteur vient chercher ton vêtement trop grand directement dans la boîte aux lettres)
  • Ecrire plus de lettres (au Père Noël, à Dieu, aux copines, à Julia Roberts et Denzel Washington)
  • Tester le yoga pour de vrai! (Pr toucher ma tête avec mes pieds)
  • Arrêter de faire le chameau et boire de l’eau
  • Arrêter de m’habiller comme une pouilleuse quand je bosse (range tes birkenstocks!)
  • Me prendre un chien, histoire d’avoir de l’affection
  • Organiser mon emploi du tps avec plein de stickers de couleur, du maskingtap (ou un truc du genre)
  • Passer mes concours, mes du etc…
  • Aller sur la lune
  • Tenir mes 4h30 de danse par semaine, en plus du boulot, du blog, de ma vie…
  • Faire le tour du monde en 80 jours
  • Devenir danseuse pour Beyoncé (avec 4h30 par semaine ce sera EASSSSYYY)
  • Grandir de 5 cm (tkt c’est faible)
  • Perdre 5 kg
  • Devenir Beyoncé en fait
  • Voyager toujours plus!
  • M’inscrire sur les listes électorales (bouuuh la mauvaise citoyenne)
Dans mes oreilles

Dans mes oreilles #3

En ce moment j’écoute ça (j’investis sur WordPress pour vous!!!)

IMG_2328_Fotor.jpg
Futuroscope, Poitiers, Mai 2016

 

Don’t know how – PartyNextDoor

Low Life – Future ft The Weeknd

Bad Intentions – Niykee Heaton

 

Quoi de neuf docteur?

J’ai pleuré…

img_3743_fotor
Paris, Août 2016

Je vous présente Mme B aujourd’hui!

Mme B est arrivée un après-midi et en voyant sa coupe de cheveux, je me suis dit : »elle, c’est ma nouvelle Mme D« 

Mme B a 24 ans et elle est venue me voir pour un début de grossesse.

Comme pour tout suivi de grossesse, je prends un dossier maternité qui commence par:nom/prénom/adresse. (Il faut savoir que j’ai toujours beaucoup de difficultés pour remplir ces dossiers)

A la question adresse, Mme B me dit « ben j’en ai pas« . J’avoue que je beugue. Elle m’explique que son père l’a mise dehors. Pas l’expression, il l’a VRAIMENT MISE DEHORS! Je vis dans un monde de bisounours je sais, mais je ne pensais pas que des parents pouvaient sérieusement mettre leurs enfants ENCEINTES à la rue, surtout quand ils n’ont ni famille, ni ami, ni argent, ni rien en fait. Je pensais qu’en 2016, il y avait d’autres options comme la médiation, la discussion quand on était opposé à une grossesse. Et puis je pensais aussi qu’à 24 ans ben on pouvait disposer de son corps en fait.

Mme B m’explique qu’elle est ivoirienne et qu’elle est enceinte de son copain qui vit actuellement en Belgique. Elle m’explique également qu’elle ne travaille pas mais qu’en fait cette histoire remonte à bien plus longtemps.

Mme B était une adolescente comme toutes les autres, elle allait au lycée, avait des rêves et voulait faire un BTS. Et puis un jour, son père a débarqué dans sa vie comme par magie en lui promettant de la faire venir en France. Elle l’a suivi. Arrivée sur place, Mme B a commencé une formation. Et puis son père a commencé à lui demander des sous, pour payer le loyer, pour payer ses bières…puis la formation s’est terminée. Et à la question: « mais je ne travaille plus, comment veux-tu que je paye? » Il répondit « tu n’as qu’à aller faire la pute« 

Mme B ne m’a pas dit si elle l’a fait, mais elle ne m’a pas dit non plus qu’elle ne l’avait pas fait.

Quoi qu’il en soit, elle est enceinte et elle « ne va quand même pas tuer un enfant en plus« .

Je demande à Mme B si elle a des nausées, elle me répond que non et de toute façon elle n’a pas de quoi manger…

Et qu’en plus ses papiers sont restés chez son père. Mais elle s’entend avec sa belle-mère qui essaiera de les lui rendre…

Je demande à Mme B où elle dort du coup, elle me répond : « dans un squat, près de l’autoroute A…vous voyez? » Non je ne vois pas.

On essaie de trouver une solution mais…pas de place avec le Samu social, pas suffisamment enceinte pour avoir un hébergement d’urgence, je n’ai pu lui donner que des coordonnées pour manger gratuitement.

Ce soir là, j’ai failli mettre Mme B sur mon canapé.

J’ai revu Mme B quelque temps après, elle avait pu dormir quelques nuits chez une tante en Normandie mais cette situation ne pouvait durer et elle était revenue pour son suivi de grossesse. J’ai fait sa déclaration de grossesse mais toujours pas d’adresse.

Cette semaine, Mme B est venue à ma consultation avec sa valise.

Un enfant lui a demandé si elle partait en vacances, mais en fait c’est toute sa vie qu’elle a dedans…

Elle m’a annoncé avec un grand sourire qu’elle sentait bouger son bébé et puis que son père avait reçu le récépissé de la Sécu concernant la déclaration de grossesse(puisqu’elle a mis son adresse à lui finalement) et de rage il l’avait déchiré.

J’ai demandé à Mme B où elle dormait maintenant, elle m’a répondu: « hier soir j’ai dormi dans un bus« 

Elle a rajouté :

« et on m’a agressée« 

???

« On m’a violée et on a volé mon téléphone« 

Voilà…J’ai pleuré parce que je ne savais pas quoi faire.

Mme B est une vraie personne, elle a vraiment 24 ans, est vraiment enceinte, ne mange  vraiment pas à sa faim et dort vraiment dehors. Son histoire je l’ai juste embellie, je n’ai pas raconté l’histoire de l’inceste, j’ai pas raconté non plus l’histoire de l’excision, je n’ai pas parlé non plus du poids de la religion dans tout ça et je n’ai pas raconté non plus pourquoi sa mère l’a laissée partir avec son père…j’ai pas raconté non plus les morsures de rat dans le squat et puis je n’ai pas raconté non plus ce que Mme B avait du faire pour payer son test de grossesse initial à 3€50.

Mes petits kiffs

Je me suis prise une claque…

Mais alors une grosse, une bonne grosse comme quand tu as fait une connerie monumentale et qu’avant tes parents avaient le droit de t’en coller…

J’ai été mal à l’aise, j’ai croisé les jambes, j’ai mordu ma lèvre inférieure, j’ai versé une larme que j’ai essuyé tout de suite, j’ai regardé à gauche à droite, j’ai eu envie de crier.


J’ai été voir « Divines » au cinéma…


La 1ere fois que j’ai entendu parler de ce film c’était tout début août lors du Black Movie Festival à La Bellevilloise, parce qu’on a vu un court métrage « Le commencement » avec les mêmes actrices et déjà j’étais bouché bée et j’avais eu envie de chialer. On m’avait dit « certains ont pleuré » je me suis dis : « lol c’est un film pour moi ». Il faut savoir que moi je suis une chialeuse, je pleure pour tout, de joie, de tristesse, de colère, pour des films, des musiques, un coucher de soleil…bref TOUT! (la bonne grosse relou)

Et puis j’ai vu la bande annonce : franchement rien de ouf ouf…et puis j’ai vu les critiques, alors un soir j’ai enfilé un jean, pris ma voiture et direction le ciné en solo (les films comme ça j’y vais en solo, parce que bon pleurer c’est pas top niveau réputation). Les films FR, j’avoue bon je trouve ça souvent soit trop nian nian soit trop sérieux.

Et là j’ai pris une claque! Et ça fait du bien de redescendre sur terre…

C’est l’histoire de 2 copines de banlieue qui veulent se faire de la money, money, money…

Alors si tu aimes les bons gros sujets de société comme la délinquance, la drogue, les cités, la violence, tout ce qui fait notre cher monde et qu’on essaie d’oublier avec nos photos instagram, notre stories snapchat et notre belle vitrine facebook : FONCE.

Et non tout le monde n’est pas fit, n’a pas de draps blancs, n’a pas un mac, n’achète pas toute sa déco chez maison du monde, ne voyage pas tous les 4 matins aux 4 coins du monde et ne mange pas healthy : bon réveil!

PS: Juste pour vous dire : il a eu la Caméra d’Or du Festival de Cannes 2016. Bon et sinon je suis aussi allée voir Suicid Squad comme tout le monde, mais il ne mérite pas que je fasse un post.

affiche-754x1024

Glob trott

Mexicoooooo!!!

Vous allez vous dire : ENFIN ELLE NOUS PARLE DE VRAI VOYAGE CELLE LA!

Ouais ouais je sais…mais bizarrement les articles de voyage physique sont les plus difficiles à écrire pour moi, parce que bon je ne suis pas une pro, parce que quand je suis en vacances je ne pense pas à tout noter genre les prix, les horaires, le mode de transporr, les noms exacts des villes…(j’essaierai de faire un effort pour le prochain voyage)

Donc vu le titre je vais vous parler du MEXIQUE!

Charmant pays d’Amérique centrale (nord selon wikipédia) situé entre les Etats-Unis et le Guatemal, et genre le 11e pays le plus peuplé du monde. La capitale c’est Mexico et on y parle espagnol! Voilà c’est fini pour les présentations.

J’ai été 2 fois au Mexique et j’avoue que si je pouvais y retourner ce serait volontier (d’ailleurs si un jour je suis recherchée mondialement c’est là que je m’enfuierai).

La 1ere fois, j’avais 12 ans, vacances en famille chez des amis résidant là bas. 15 jours au calme dont la majorité à Mexico et qq jours à Acapulco dans une maison de vacances.

Si je ne devais garder qu’un souvenir de ces vacances ce serait les plongeurs de la falaise d’Acapulco : La Quebrada. The place to be, the scene to see! Voir ces ado/jeunes adultes sauter de ces falaises vertigineuses en pleine nuit dans une mer déchainée, c’est à voir.

Puis j’y suis retournée avec M.X en août 2014 pour 15 jours.

Nous (je) avions décidé de séparer notre séjour en plusieurs parties: résultats nous voilà partis pour visiter Mexico-Taxco-Acapulco et Cabo San Lucas.

IMG_1874_Fotor
Teotihuacan, Août 2014

 

Les premiers jours à Mexico étaient écrasants, surement à cause de la pollution et à cause du jet lag. Nous étions dans un hotel en plein centre ville nommé le NH Hotel fort fort agréable. Sur place nous avons été visité les pyramides de Teotihuacan (où les gens n’ont pas arrêté de vouloir nous prendre en photo), le centre ville avec la Torre Latinoamericana d’où on peut admirer le ballet incessant d’avions aterrissant et décollant, la basilique de Guadalupe et mangé je ne sais combien de patisseries (achetées au poids).

 


Puis direction Taxco en car (merci Estrella De Oro, compagnie de car très abordable avec un confort nettement supérieur à la sncf).

CIMG8337_Fotor
Taxco,  Août 2014
CIMG8388
Taxco, Août 2014

Taxco c’est la ville de l’argent. Si tu cherches des bijoux et de l’ambre c’est là qu’il faut aller. De là, j’ai bu la meilleure citronnade de ma vie et fait plein de photos avec El Cristo Panoramico (comme au Brésil). Une journée suffit amplement et le tour en elevador vaut le détour si tu n’as jamais vu de ville construite dans la roche.


Après un bref retour à Mexico, nous avons repris nos sacs pour Acapulco en car de jour (tjr estrella de oro) si je me rappelle bien c’est 5-6heures de route à travers la végétation de ouf! A peine arrivés, nous sommes montés dans un taxi (ce sont tous des coccinelles) qui nous explique qu’à Acapulco tous ceux qui y arrivent ne veulent plus partir.

Devant la devanture de l’hotel, j’ai un doute est-ce le bon? Tout de marbre à l’intérieur, un service impressionnant, nos noms sont vérifiés et notre chambre checkée. Nous sommes à l‘Emporio Acapulco. Et là…j’ouvre notre baie vitrée et je tombe sur la plus belle vue de ma vie: la baie d’acapulco en plein coucher de soleil. Je suis tombée amoureuse de cette ville!

IMG_2160_Fotor
Acapulco, Mexique, Août 2014
IMG_2175
Acapulco, Mexique, Août 2014

 

 

Au niveau des activités: visite de la ville, saut des plongeurs de la mort à la Quebrada, jet-ski et balade en bateau sous une tempête de folie!  Ah et aussi une escapade en bus et la découverte des magasins WALLMART et de OXXO (même concept que 7/11)!

 

 


Nous avons donc poursuivi notre périple mexicain avec notre dernière escale : Cabo San Lucas. (Pour ceux qui ne savent pas où celà se trouve c’est la Basse californie, la partie la plus américaine du Mexique, si bien que peu de guides touristiques l’ont incluse dans leurs livres) Donc après un car de nuit cette fois (toujours Estrella mais version DIAMANTE cette fois, tu peux t’allonger, tu peux dormir), nous sommes arrivés à l’aéroport de Mexico pour prendre notre vol quelques heures après.

Cabo c’est magnifique mais c’est un nid américain donc on a plus parlé anglais qu’espagnol. L’hotel était sympa et nous avons pu gratté la wifi d’un bateau accosté en face de notre chambre.

Mon objectif en allant à Cabo, c’était de voir l’arche! ça là!!

IMG_2499.JPG
Cabo San Lucas, Mexique, Août 2014

 

Et à force de détermination, après avoir fait confiance à un ouvrier dans le bâtiment, traversé un chantier, pris un bateau en plein milieu d’une plage. Alléluia mon objectif était atteint. (franchement ça en jette nan?)

IMG_9193.JPG
Cabo San Lucas, Mexique, Août 2014

 

 

 

 

A Cabo j’ai eu 26 ans aussi et pour mon anniversaire M.X m’a offert une journée Buggy et on a été nagé avec des dauphins.

 

 

 

Nos activités : se faire pourrir une journée comme de gros touristes à visiter des chambres d’hotel qu’on voulait nous faire acheter, faire un tour de bateau de nuit avec une ambiance WEST COAST NIGGAS, traverser un désert, faire du buggy de façon privative et presque perdre l’appareil photo, nager avec des dauphins, rencontrer des gens fort sympathiques comme Miguel et regarder les vagues de la Mer de Cortez.


Nous avons refait une escale d’une nuit à Mexico et puis nous avons pleuré dans l’avion du retour.

Je pense que le Mexique reste à ce jour mon plus beau voyage parce que j’ai fait tout ce que je voulais y faire et même plus! Alors qui sait? Peut-être à bientôt! On testera la côte EST cette fois!

Ce diaporama nécessite JavaScript.